Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 11:55

Suite à la catastrophe aérienne de Charm-El-Cheikh, j’avais été le rapporteur de la mission d’information que l’Assemblée nationale avait créée alors sur la sécurité du transport aérien de passagers. Dans mon rapport, j’avais formulé, en juillet 2004, 40 propositions pour améliorer la sécurité du transport aérien.

http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-info/i1717.asp

Suite à la catastrophe du vol AF447, cinq ans après, j’ai tenu à refaire le point sur les suites qui ont été données à mes propositions.

Je vais tenir pour cela, le mercredi 18 novembre, à la Maison de la Chimie à Paris, sous le haut patronage du Ministre des transports, la première conférence parlementaire sur la sécurité du transport aérien de voyageurs.

J’ai associé à cette initiative Jean-François Le Grand, sénateur de la Manche, président du Conseil supérieur de l'aviation marchande, avec qui j’ai beaucoup travaillé ces dernières années sur les problèmes de l’aérien.

Autour de trois tables rondes, nous réunirons des représentants du BEA, de l’OACI, de la Commission européenne, de la DGAC, d’Air France, d’ADP, des pilotes de ligne, des contrôleurs aériens. Nous ferons le tour des questions relatives à la sûreté des appareils et des contrôles au sol, des conditions d’exploitation des aéronefs et des aéroports.

Une table ronde particulière nous permettra d’entendre des représentants français et étrangers des familles de victimes de catastrophes aériennes et de voir leurs attentes juridiques et règlementaires.

Si certains lecteurs de ce blog souhaitent participer à cette conférence, ils sont les bienvenus. Une invitation leur sera adressée sur simple demande.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

JFS 19/11/2009 09:03



Monsieur le Député,


Je tiens à vous remercier pour m’avoir invité à ces états généraux, ce « grenelle » de la sécurité aérienne, que je qualifierais de haute tenue, eu égard à la qualité des intervenants,
des prestations de chacun et de l’organisation des débats.


Au-delà du nécessaire état des lieux des nombreuses recommandations du rapport fait au nom de la mission d’information sur la sécurité du transport aérien des voyageurs, il était essentiel de
rapprocher l’ensemble des parties prenantes et de rendre possible ce qui est nécessaire, à savoir, COMMUNIQUER. Avec comme corollaire pour l’avenir, la divulgation de l’information en toute
transparence et en refusant les préjugés, sous couvert d’immunité sans tomber dans une impunité insupportable.


Tout change, mais tout continue, d’où une nécessaire action politique pour peut-être créer une mission d’intérêt général ou d’utilité publique, une haute autorité de la sécurité aérienne pour
contribuer à maintenir et organiser ce dialogue ?


En attendant de vous revoir lors de la prochaine conférence.


Bien cordialement.


Jean-françois SCHNEIDER, Commandant de Bord à Air France



Gauthier 10/11/2009 15:20



Le Président et le gouvernement viennent d’ouvrir le débat sur l’identité nationale. Je m’en étonne car la réponse à ce débat est donnée au Président et au gouvernement par notre constitution
(http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp).


 


PRÉAMBULE


Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la
Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004.


En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d’outre-mer qui manifestent la volonté d’y adhérer
des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.


 


Article 1er


La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de
race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.


La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et
sociales.


 


TITRE IER


DE LA SOUVERAINETÉ


Article 2


La langue de la République est le français.


L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.


L’hymne national est la  « Marseillaise ».


La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».


Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.





 


Ne serait-il pas plus logique que ce débat soit conduit par nos députés ?


 


Peut on considérer légitime un débat dont on sait déjà, de par son organisation et le temps trop limité, qu’il n’est pas accessible à l’ensemble des citoyens ?


 


Que penser lorsque le président et le gouvernement, garants de la constitution, des institutions et de la nation, posent directement une question aussi grave ?


 



Serge Henninot 10/11/2009 07:40



Je suis un petit chef d’entreprise, je travaille énormément et n’ai guère le temps de me
détourner de ma problématique quotidienne qui est de lutter pour durer.


C’est la première fois que je réagis à un mail qu’une de mes relations m’a transmis
(ci-dessous) et qui concerne les groupes de rap qui incitent à la violence. Je viens de passer ½ heure sur Internet pour retrouver la trace de votre intervention, sans succès. Et ce, afin de
vérifier la véracité de ce que je viens de recevoir et qui me révolte.


 


Si tout cela est vrai, nous ne pouvons laisser faire et je souhaite vous demander comment
les gens qui comme moi, trouvent cela inacceptable, peuvent faire pour vous soutenir et s’élever haut et fort contre cette violence.


Trop d’incivisme, trop de violence sournoise et incitative (paroles de
« chansons », jeux vidéos, irrespect du code de la route, etc…)


L’avenir de notre société, de nos enfants est en jeu.


J’ai 52 ans, j’habite à Issy-les-Moulineaux, et même si je suis de sensibilité
incontestablement (et à tout jamais) à Droite, il est des combats qui doivent dépasser de cadre politique et qui sont de notre responsabilité à tous.


J’espère que ce message vous parviendra et que vous m’adresserez une réponse.


Bien à vous.



JP 09/11/2009 12:55


Félicitations Mr le Député pour votre blog, qui va rentrer désormais dans mes flux rss, j'aime bien la manière dont vous abordez vos sujets et je me sens tres proche de vos raisonnements (peut être
aussi l'age car nous sommes de la même année)
je vous ai découvert par hasard, suite à une lettre circulaire qui circule actuelllement sur le net, concernant votre dénonciation envers certaines chansons, dites des cités.