Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 09:21

La réforme des Armées prévoit la constitution de grandes bases de défense où seront regroupés des régiments appelés à travailler ensemble et toutes les missions de soutien qui leur sont nécessaires.

Noyon et Genvry pourraient tout à fait accueillir sur leurs territoires un deuxième régiment.

Le régiment de Marche du Tchad est installé sur 42 hectares au milieu de centaines d’hectares de terres agricoles disponibles.

Le problème n’est donc pas foncier. Il n’est pas non plus financier.

Il serait beaucoup moins coûteux, en effet, à la ville de Noyon et à la Communauté de communes de mettre gratuitement à la disposition des Armées une quarantaine d’hectares supplémentaires pour accueillir un deuxième régiment, plutôt que de racheter demain les 42 hectares du RMT dont le Ministère de la Défense voudra se débarrasser une fois le régiment parti.

L’achat de 40 hectares de terres agricoles coûte actuellement dans le noyonnais, selon le barème d’indemnisation des exploitants agricoles expropriés de la Chambre d’agriculture, de l’ordre de 400.000 euros maximum.

Racheter les 42 hectares du quartier Berniquet reviendra, selon nos calculs, entre 8 et 15 millions d’euros après 2011. Pour référence, le Ministère de la Défense vend actuellement à l’agglomération de Compiègne les derniers terrains de Royallieu (certes en milieu urbain, mais sans aucune construction) au prix de 35 euros le mètre carré !

Sauver le Régiment et en accueillir un autre serait donc une chance pour Noyon et le Pays noyonnais : un millier de soldats supplémentaires avec leurs familles, des millions d’euros de travaux, du pouvoir d’achat supplémentaire tous les mois pour l’économie locale…

Cela serait aussi une économie de plusieurs millions d’euros pour les contribuables locaux.

Les deux Régiments de Noyon pourraient trouver toutes les missions de soutien auprès de la Base de Creil avec laquelle ils pourraient constituer une grande base de défense interarmes au nord de Paris et au cœur de la Picardie.

(Extrait du « Livre noir sur le départ de Noyon du RMT »).

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

vigie 02/07/2008 08:50

La nouvelle officielle est tombée hier soir : le R M T part pour Colmar en Juillet 2011.
Messieurs les leaders politiques de Noyon vos noms resteront attachés à ce fait qui marquera le Noyonnais pour les décennies à venir.
A défaut de réussite, votre échec collectif restera ancré dans la mémoire locale.

Pousy 26/06/2008 16:21

Pourquoi le Maire de ne Noyon ne fait aucune proposition pour permettre au régiment de rester à Noyon?

Pousy 26/06/2008 16:18

Pourquoi le Maire de ne Noyon ne fait aucune proposition pour permettre au régiment de rester à Noyon?

steven 26/06/2008 10:36

pourquoi ai-je le sentiment que vous êtes le seul à vous battre ???

est ce une erreur de ma aprt ou la trite réalité ??

Marcel 26/06/2008 10:07

Pourquoi maire de Noyon ne réagi t’il pas cette proposition d'expansion pour Noyon?