Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 14:48

Dès que j’ai été alerté, en début de semaine, par deux organisations syndicales de Continental puis par la presse sur les rumeurs de fermeture de l’usine de Clairoix, je suis immédiatement intervenu auprès de M. louis Forzy, le directeur du site, et auprès de son président à Hanovre, en Allemagne.

Voici la lettre datée du 20 novembre que je reçois, en réponse, signée de M. Forzy et de M. Bernhard Trilken, senior vice-président de Continental :

« Monsieur le député,

« Suite à votre courrier relatif aux rumeurs de ces derniers jours et aux inquiétudes qu’elles ont pu générer concernant la situation de notre usine de Clairoix, il nous semblait indispensable de partager avec vous plusieurs éléments d’information.

« Nous tenons tout d’abord à vous dire qu’aucun projet tel que celui qui a été évoqué n’a été annoncé par Continental. Nous parlons donc clairement de rumeurs.

« Le secteur automobile évoluant dans un marché particulièrement difficile, nous pouvons néanmoins comprendre les inquiétudes de chacun. En effet, les constructeurs font face à des difficultés grandissantes qui se répercutent logiquement sur les équipementiers tels que Continental. Ce contexte nous impose d’être très prudents pour sauvegarder notre compétitivité.

« A Clairoix, chacun travaille dur tous les jours pour faire face à cette situation. C’est pour cela que nous avons dû cesser d’employer environ 100 intérimaires. C’est aussi pour tenter de faire face à cette situation difficile sur le plan industriel et commercial que nous avons poursuivi notre programme d’investissements à Clairoix en 2008, à hauteur de 10 millions d’euros.

« Dans le cadre de nos procédures habituelles, nous avons préparé mercredi 19 novembre notre planning de travail d’ici à la fin de l’année et pour le début de 2009. Par ailleurs, nous attachons la plus grande importance au dialogue social et veillons à tenir les représentants du personnel informés en priorité de tous les développements relatifs à l’activité de l’usine.

« Cependant, conscients de l’importance de vous tenir également informé de notre situation, nous sommes à votre disposition pour développer avec vous ces différents éléments lors d’un rendez- vous à fixer à votre convenance.

« Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le député, l’assurance de notre respectueuse considération ».

Louis Forzy, directeur du site de Clairoix

Bernhard Trilken, senior vice-président de Continental PLT

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

La CFDT de Continental-Clairoix 24/11/2008 18:05

Après les éléments qui nous ont été fournis :

Suppression de 50 intérimaires en plus des 100 déjà partants. Des congés payés obligatoires ont été annoncés du 19/12/08 au 02/01/09 (congés actuels, plus congés anticipés sur 2009).

A ceci viendra s’ajouter encore 20 transferts de personnes de week-end en semaine, ainsi qu’une économie de 3,5 millions d’euros à réaliser impérativement, et ce, dés le début 2009 !!!

De plus, un budget de 6 millions de pneus pour 2009, avec déjà un stock de 10 millions en trop dans ce groupe. En effet, le groupe prévoit 120 millions de pneus mondial !!!!

M Thomas WINCKELMAN, à la question y aura-t-il une fermeture du site prévue en 2009 a répondu qu’aucune décision n’est prise pour l’instant, et que la crise est gérée au jour le jour.

Nous posons cette question : Comment allons-nous faire une économie de 3,5 millions d’euros et 6 millions de pneus avec le même effectif…. ?
Nous ne voyons pas comment on peut clamer « pas de panique » et persister en perdant 2,5 millions de pneus sans toucher aux effectifs.

C’est pourquoi, la CFDT s’engage dans une procédure de « DROIT D’ALERTE » car aujourd’hui aucune décision n’est soit disant prise, aucune garantie ne nous a été donnée.

Ceci dit, nous sommes convaincus d’avoir enrayé le projet de fermeture de l’usine, mais jusqu’à quand ????


La section CFDT
Continental Clairoix

Olivier PACCAUD 24/11/2008 13:53

Les tatas flingueuses

Entre la cour des miracles et un scénario à la Audiard, il y a le Dallas du P.S. On peut d’ailleurs se demander si ces 2 initiales signifient toujours Parti Socialiste. Pépinière de scorpions serait tellement plus réaliste !

François Hollande et les protagonistes de France Inter l’avaient pourtant annoncé : nous devions assister à une belle leçon de démocratie dont, bien évidement, les Bonapartistes de l’UMP étaient incapables. Résultat : un concours de tricheries et une tragi-comédie pitoyable. Petites phrases vipérines, complots florentins, magouilles, tripatouillages, fraude, bourre-pifs et socialos éparpillés « façon puzzle »… Rue de Solférino, on rejoue « Petits meurtres entre amis ». Ou plutôt « massacre à la tronçonneuse ».

Alors que la planète est touchée par une sévère crise économique et que tous les gouvernements tentent d’y répondre, les socialistes français ont eux opté pour la crise d’égocentrisme et la guerre civile. L’objet de leur lutte finale ? Le poste de premier secrétaire du parti, tremplin vers la course à l’Elysée (quoique, la trajectoire de pétard mouillé du charismatique Hollande devrait faire réfléchir). Comme au P.S on se croit moderne, le ring accueille deux femmes (petit rappel, il y a près de dix ans, les militants RPR élisaient Michèle Alliot-Marie à leur présidence. Le machisme et la ringardise ne seraient donc pas de droite ? )

D’un côté Ségolène Royal. Elle serait « christique » selon quelques aficionados. Pauvre Jésus ! Son programme c’est « Voici » disait un certain Laurent Fabius. Ajoutez y « Sonia Rykiel », « Utra-Brite », et « l’Oréal », le tout enrobé dans un one-woman show permanent. Quand certains regrettent le vieux débat d’idées et critiquent la pipolarisation de la vie politique, la Présidente de Poitou-Charente va plus loin encore en se muant en une médiatique Pythie pathétique substituant les incantations aux raisonnements. Clémenceau avait Mandel, de Gaulle s’appuyait sur Pompidou, Royal se repose sur Dominique Besnechard et Patrick Menucci…On a les pygmalions et les disciples qu’on mérite.

D’autre part, Martine « Terminator » Aubry. Programmée en Royal Killer par un troupeau d’éléphants en furie, proclamée vestale du temple de l’orthodoxie socialiste, la dame des catastrophiques 35 heures est aussi austère que sa rivale est béatement souriante. Mais elle a un vrai programme idéologique, ou au moins sur un slogan : « Cap à gauche ». Pour mouvement de gauche, il fallait y penser…

Leur père spirituel, François Mitterrand, avait organisé un faux attentat. Ses deux dignes héritières ont décidé de poursuivre dans la même voie avec des élections truquées. A une poignée de voix près, Aubry pensait avoir réussi sa mission. Mais au pays de la rose fanée et pleines d’épines, on aime les feuilletons glauques. Alors on a décidé de continuer. Au moins jusqu’en 2012. Besancenot s’en frotte les mains, Bayrou en bégaie de plaisir et Sarko peut dormir tranquille.

Comme pourrait le chanter Sardou, « Jaurès, elles sont devenues folles ! ».

Olivier Paccaud
Député suppléant
Secrétaire Départemental Adjoint
de l’UMP Oise

Malik 24/11/2008 07:26

La déréglementation…

Continental est comme toutes les autres entreprises soumise à une concurrence, qui contrairement à ce que l’on veut dire, n’est pas soumise à une “concurrence libre et non faussé”, mais belle et bien à une concurrence sauvage c’est a dire “déréglementé”.

Cette fois ci Continental “résistera peut-être”, mais pour combien de temps?

Combien de temps cette entreprise résistera t’-elle à une délocalisation, dans je ne sais qu’elle pays de l’est ou le seul inconvénient est de gagner plus?

Combien de temps, dans ces conditions, résistera cette entreprise à la pression de ses actionnaires?

La crise actuelle étant un bon prétexte pour dégraisser voir délocaliser…

Bien sur, le secteur automobile est en crise, mais tout le monde sait que le pétrole est plus passé qu’avenir…

Il y a un tas d’autres solutions pour propulser nos véhicules, voir (par exemple…):

http://www.dailymotion.com/video/k3DS7ihVRcwtmUpaYf

et
http://www.choix-realite.org/?6331-energie-libre-moteur-a-eau-energie-quasi-gratuite-et-non-polluante

Pourquoi ces entreprises ne proposent t’-elles pas des véhicules propulsés pas autre chose que le dieu pétrole et/ou ses dérivés?

Oui, l’automobile est en crise, mais n’est ce pas parce qu’ils ont investi dans des technologies du passé?

Il est temps, que ces entreprises (automobiles…) osent investir dans des technologies de l’avenir…