Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 13:03

Depuis que j'ai lancé sur ce blog l'idée d'une consultation et d'un débat le plus ouvert possible sur le travail dominical et sur l'ouverture des magasins le dimanche, je reçois de partout des contributions intéressantes et parfois très originales.

Je voudrais donner ici la parole à Richard Mallié, député UMP des Bouches-du-Rhône, qui est à l'origine de la proposition de loi qui pourrait être examinée par l'Assemblée nationale dans les prochaines semaines. C'est ce texte qui a lancé la polémique. On verra, en écoutant Richard Mallié, qu'elle n'intéresse pas le département de l'Oise par exemple, mais seulement les très grandes agglomérations urbaines.

http://www.depute-mallie.com/actu.php?ID=510&RUBRIQUE=122

Je voudrais aussi me faire l'écho de l'initiative de 62 autres de mes collègues UMP et centristes qui ont signé un appel "Touche pas à mon dimanche", sur la proposition de Marc Le Fur, député UMP des Côtes d'Armor.

« Ceux qui demandent l’ouverture des commerces le dimanche ont-ils conscience de toutes les conséquences de leur revendication ? Trois questions doivent être posées à ce sujet », expliquent les signataires.

1/ Quel intérêt économique ? « On dit qu’ouvrir les magasins le dimanche, c’est créer 30.000 emplois. Plusieurs études, dont celle du Conseil économique et social, répondent que l’acte d’achat ne serait que transféré de la semaine au dimanche. Les sites qui ouvrent le dimanche perdent ainsi 30% de leur activité du samedi. Les 30.000 emplois créés ne seraient que transférés de la semaine au week-end. D’autres études montrent qu’à consommation égale, un emploi du dimanche supprimera trois emplois  la semaine.
« La logique économique veut qu’on n’effectue pas d’achats supplémentaires sans pouvoir d’achat en hausse. La hausse du pouvoir d’achat ne se décrète pas par l’ouverture des magasins le dimanche. A l’instar des heures de temps libre dégagées par les 35 heures, l’ouverture des magasins le dimanche risquerait plutôt de créer des frustrations et du surendettement »,
estiment les signataires de l'appel.

2/ Quel impact sur notre société ? «Le travail le dimanche, c’est bien quand cela concerne les autres. C'est moins bien quand cela nous touche personnellement. Or ouvrir les magasins le dimanche ne touchera pas que les commerçants. Il faudra trouver des modes de garde pour les enfants. Qu’en sera-t-il des services bancaires indispensables à l’activité commerciale ? Faudra-t-il livrer les magasins le dimanche ?
« Le travail le dimanche ne se fera que sur volontariat, nous dit-on. Comment peut-on y croire ? Chacun sent très bien que l’ouverture des commerces le dimanche est le cheval de Troie pour une ouverture générale de l’activité professionnelle. Qu’en sera-t-il alors de toutes les activités dominicales, non seulement les cultes, mais également les activités sportives, associatives, familiales..? N’est-il pas préférable de ne pas consommer dans les commerces un jour sur sept et de conserver ces moments de fraternité qui donnent à la vie beaucoup de sens ? Le travail le dimanche est une menace pour les familles. C’est leur retirer un des rares moments de la semaine où elles peuvent se retrouver pour partager des moments indispensables qui participent à la construction de chacun. Pourquoi leur retirer ce refuge essentiel ? »,
écrivent les 62 députés.

3/ Quel sens donner à une telle revendication ? « L’homme contemporain est-il uniquement un individu consommateur ou est-il l’animal social que définissait Aristote ? S’il n’est que consommateur, ouvrons les magasins le dimanche et laissons le satisfaire son instinct. Si l’homme se construit par les relations qu’il tisse avec les autres, posons-nous la question de maintenir chômé un jour dans la semaine durant lequel les relations que nous avons les uns avec les autres peuvent être facilitées et gratuites.

« Aujourd’hui, les Français ont encore plus besoin de solidarité qu’hier. Or, la première et la plus vraie des solidarités, la plus efficace, la plus riche en relations et en affection, est certainement la famille. Sachons protéger cette valeur essentielle et ne pas la fragiliser une nouvelle fois », concluent les signataires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

bimbaud 01/07/2009 21:07

Je ne vois pas l'utilité d'ouvrir le magasin le dimanche alors que le travail est de 35 heurespar semaine  sans dépasser les 39 heures .J'ai connu l'époque où on travaillait du lundi matin au samedi soir,et les magasins ouvraient le dimanche matin.actuellement c'est différent c'est pour favoriser  semble t-il les commercesdans zones dites touristiques;alorslà jene comprends pasnon plus puisque on parten Weed End dès le vendredi soir et que lors des vacances on est  sur place au moins pour une dizaine dejours .Au surplus ceux qui sont pour l'ouverture ce sont ceux quine veulent pas travailler ledimanche; ce projet risque de créer aussi un déplacement de la clientèle au détriment du petit  commerce; par ailleurs si par exemple les consommateurs achètent en Belgique le Dimanche cen'est pas en raison de l'ouverture , mais c'est peut être moins cher et cela fait une promenade ; La sagesse c'est la possibilité pour l'ensemble de tous commerces d'ouvrir seulement le dimanche matin, et si vous voulez queles cités revivre le dimanche après midi il faut faire les match de foot l'après midi .L'amélioration du salaire :payer double plus une journée de compensation cela peut être contrainte pourles familles  et aussi une déception si le chef d'entreprise décide seulement d'ouvrir le dimanche après midi .

Aubelle 11/12/2008 21:43

Je suis contre l'ouverture des commerces le dimanche. Comme beaucoup de gens.
Mais, être contre ne suffit pas.
Il faut être pour autre chose.
Je serai pour l'ouverture de tout lieu culturel et non pas seulement les musées.
Ainsi, donner accès aux bibliothèques de nos villes, villages, universités.
Merci de me donner votre position sur ce sujet.
Je n'ai entendu personne soumettre et supporter cette idée de culture le dimanche.

Bien cordialement.

PM Aubelle

LANVIN 26/11/2008 22:54

Presque 70 jours après l'audience du 19.09.08, le Conseil d'Etat vient d'annoncer ce jour sa décision. L'appel des opposants est rejeté : ONYX-VALNOR peut reprendre le cours de des travaux pour créer un centre d'enfouissement technique de déchets ultimes sur 33 ha. En consultant Googlele via internet "tapez" Conseil d'Etat vous pouvez prendre connaissance des 9 pages d'explications du texte intégral du jugement et surtout du communiqué spécial destiné à "rassurer" les citoyens patriotes.

La CFDT de Continental 26/11/2008 19:08

 Lors de la réunion du Comité Central d’Entreprise de CONTINENTAL du 26 Novembre 2008, les Elus titulaires ont voté à l’UNANIMITE la nomination d’un expert en vue du dépôt d’un droit d’alerte pour les sites de Clairoix et Sarreguemines.

Ce vote marque officiellement l’inquiétude de toutes les organisations syndicales de la Société Continental France y compris de la CFTC de Clairoix qui a voté favorablement.

La CFDT du site de Clairoix constate que le Secrétaire du Comité d’Etablissement a changé complètement de position et suivie les recommandations de la CFDT et de l’Inter syndicale.
La Section Syndicale
CFDT Continental