Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 09:14





















Plus de 400 personnes ont répondu hier soir à l’invitation de l’UMP et sont venus à Guiscard écouter Xavier Bertrand, secrétaire général du Mouvement Populaire, Eric Woerth, Ministre du budget et président de l’UMP de l’Oise, et Caroline Cayeux, chef de file de l’opposition au Conseil régional de Picardie.

Pendant plus de deux heures, les orateurs, loin des grands discours, ont répondu aux questions de la salle. Elles ont porté sur Continental, sur la crise économique, sur le bilan de santé de la PAC, sur le Canal Seine-nord et sur la préparation des élections régionales.

Xavier Bertrand a notamment lancé : « ce n’est pas la Picardie qui est trop petite, ce sont les politiques de M. Gewerc qui le sont ».

Avant la réunion, Xavier Bertrand et Eric Woerth avaient longuement rencontré une centaine d’agriculteurs venus protester contre les dernières mesures de sortie de la PAC prises par le Ministre de l’agriculture et qui vont impacter le pouvoir d’achat des agriculteurs du département.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Hergé 18/03/2009 19:15

        Ce mercredi 18 veille d'une journée d'action et de revendication comme rarement vu en France, souhaitons le pour tous,  dans le calme et la dignité, 3 points ont frappé mon attention :1°) Un très distingué parlementaire, de la génération qui a bien connu 68, propose, contre son camp, l'imposition des plus hauts revenus dans le cadre de la solidarité : je note que ses origines politiques sont centriste et que je le crois sincèrement démocrate et social : bien d'autres sont comme lui et regrettent aujourd'hui d'appartenir à une majorité au sein de laquelle ne sont pas pratiquées les convictions profondes qui étaient les leurs, il y a 1 ou 2 décennies. Le modèle suivi ne pouvant générer que des numéros tels que Messieurs BESSON, CHARTIER ou LEFEBVRE, qui démontrent à l'extrême ce que peut être le summum de l'envoûtement et de la mauvaise foi : les voir et les entendre me fait fuir et raisonnablement qui peut leur faire confiance sinon leur Patron.   2°) Enfin, le député FM GONNOT élu de la 6ème circonscription de Compiègne (Nord) a posé au gouvernement ses 3 questions, bien, il était temps, 8 jours après l'élu isarien M FRANCAIX, un peu de réflexion était nécessaire pour ne pas froisser les susceptibilités ! J'ai apprécié le ton et le contenu, beaucoup plus que les réponse d'un sympathique, brave et peut-être compétent secrétaire d'état Monsieur Hervé NOVELLI qui en l'absence et de Madame LAGARDE et d'un autre secrétaire d'état à l'industrie qui avait déjà répondu il y a une semaine ce qui pouvait être dit, qui  n'a pu avec une respectable affirmer ce que le gouvernement pourrait faire, sans trop d'illusion : depuis le temps et le déferlement de stuations comme comme-là : les uns et les autres sont blasés et celui qui écoute le ressent.  3°) Le groupe UMP-DIVERS DROITE du Conseil Général de l'Oie a transmis le texte de sa tribune libre parue dans le dernierN° 47 du magazine 60. Parfait. Personne ne se met en avant, toute l'opposition à la majorité dénonce ce qu'elle considère comme étant un gâchis, c'est son rôle et puis il faut se placer, les régionales arrivent, Madame CAYEUX va peut-être éjecter Monsieur GEWERC, un référendum régional aura peut-être lieu, des places de CONSEILLERS TERRITORIAUX sont à la clé : il y a du grain à moudre surtout en ce moment avec les problèmes de licenciements les conseillers généraux sont mis à contribution par leurs administrés. C'est là que les élus doivent REELLEMENT DEMONTRER LEUR COMPETENCE, LEUR ATTENTION et SOUTIEN 

Groupe UMP-DIVERS DROITE du Conseil Gal de l'Oise 18/03/2009 14:50

Il est du devoir des collectivités territoriales de contribuer à la mobilisation de tous pour tenter de limiter les effets de la crise dans notre pays. A l'initiative du gouvernement, un plan de relance prévoyant le démarrage de 1000 chantiers dans tous les départements vient d'être annoncé. Voilà du concret et pas du blabla, nous les côtoyons malheureusement à l'exécutif du Conseil général de l'Oise !S'agissant des dépenses de communication, elles sont toujours à la hausse et nos concitoyens continuent à être submergés par les documents divers et variés à la gloire de la gauche et d'Yves Rome. Dans le budget du Département, que notre groupe n'a pas voté, nous devons déplorer la faiblesse de l'engagement en faveur d'investissements, créateurs d'emplois. Certes, il y a eu des dépenses d'investissements, mais sont-elles créatrices d'emplois ? Prenons l'exemple de la trop coûteuse opération Ordi 60 ! Quelle plus-value en termes d'emploi va apporter un investissement qui consiste à importer des ordinateurs de Corée et du Japon ? Rappelons qu'il en coûtera 28,8 millions aux contribuables ! L'Oise aura au moins contribué à dynamiser le plan de relance du gouvernement coréen...La gauche hurle contre le gouvernement, soufle sur les braises pour attiser les haines, pour instrumentaliser les victimes de la crise, mais que fait-elle de concret lorsqu'elle dispose du pouvoir ? La gauche de l'Oise apporte une réponse à cette question : RIEN.

Jean 17/03/2009 18:52

Je comprend maintenant pourquoi Madame Cayeux a fait un tour à Clairoix parce qu'elle venait à Guiscard!

J. ETAI 17/03/2009 16:39

   Effectivement, accuelli par une délégation d'agriculteurs calmes mais revendicatifs vis à vis de décisions contrariantes mal défendues ou autorisées par un ministre de l'agriculture qui doit tout lâcher pour se retrouver à Strasbourg au parlement européen j'ai visualisé un grand nombre de bus, de voitures de l'Oise, de la Somme et de l'Aisne mais aussi des képis-calots chargés d'assurer l'ordre. Nous étions en banlieue de Guiscard, sait-on jamais.  Ni carté, ni sympathisant, j'ai vu, entendu, compris, souri, applaudi, grimacé, selon le cas. La démocratie existait mais n'était pas totale à cause des questions "préparées" ou "choisies" :Rassurons tout le monde puisqu'ailleurs ce doit être souvent pareil.  Une question intéressant la Picardie fut soulevée : le canal Nord-Seine ?Celui qui doit connaître le dossier sur le bout des doigts, Monsieur Alain GEST, député voisin de la Somme dont la présence était attendue,  était aux abonnés absents ! Avec un président de " V.N.F. " qui se la "coule" alors que d'autres "turbines" verront-on le bout du "canal" ?    J'oubliai l'insidieuse question que posait quelqu'un sur ce blog sur l'histoire du Bois des Loges. Effectivement, Monsieur GEST avait un jour affirmé publiquement fin 2004, aux opposants qui l'avaient "questionné" pour définir sa position sur le projet : "Vous (les opposants) pourrez faire tout ce que vous voudrez le projet sera réalisé ", une manière de dire aussi à son voisin de banc à l'assemblée, Monsieur le Député GONNOT d'aller ...... Hier, n'as-t-il pas craint de se faire alpaguer sur ce sujet pensant que certains n'oublient pas eux !   Oui, Oui, je sais on prétend qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.