Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 10:04
 

Le cabinet Sémaphores vient, à la demande de l’Etat, de mesurer l’impact précis du départ du RMT sur le noyonnais en juin de l’année prochaine.

Les résultats de cette étude ont été présentés au Comité de site que préside le Préfet, le 13 mars dernier.

-       Le RMT compte exactement 1.136 personnels, dont  55 officiers, 252 sous-officiers et 32 civils.

-       Il regroupe 300 familles qui ont 540 enfants.

-       Ces personnels ont touché 24,5 millions d’euros de solde en 2008, dont 11,6 millions d’euros ont été dépensés sur le noyonnais.

-       Le Régiment dépense, de son côté, environ un million et demi d’euros par an en fonctionnement sur le territoire.

-       La moitié des personnels du régiment a un conjoint qui vit dans le noyonnais.

-       Le départ du RMT devrait conduire à l’équivalent, au minimum, de dix fermetures de classes de la maternelle au lycée.

-       Le départ des militaires et de leurs familles conduira à la libération de 91 logements sociaux, d’une centaine de maisons et logements en location privée et à la vente de 80 propriétés environ. Selon le cabinet, ceci « devrait chambouler le marché immobilier dans le noyonnais et avoir un impact non négligeable sur les recettes fiscales des communes ».

-       La surface totale du quartier Berniquet est de 47 hectares (42 sur Genvry et 5 sur Noyon). 72.741 m2 sont bâtis.

-       Le régiment est également propriétaire de plus de 210 hectares de bois sur les communes de Crisolles, Béhéricourt et Granrû.

-       Le quartier Berniquet comporte 13 gros bâtiments construits à la fin des années 50, une salle polyvalente de 600 places, un bâtiment de 800 m2, un ensemble hétérogène de hangars et de bâtiments en état très médiocre et difficilement  valorisable. Les voieries et les réseaux sont en piteux état.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Un Citoyen 27/03/2009 08:12

C’est l’inventaire d’un gâchis considérable contre lequel la mairie de Noyon n’a fait aucun effort.
A moins qu’il n’y ai eu des négociations secrètes, mais lesquelles?
La municipalité de Noyon avait elle intérêt à ce que le Régiment de Marche du Tchad s’en aille?
Si oui, pourquoi?
Sa stratégie est elle de surfer sur “la misère” des Noyonnais?
Ce qui est annoncé la est une catastrophe économique, telle que la ville n’a pas connu depuis longtemps… 
Quel travail est fait pour que la ville évolue dans le “bon sens”?
Cet événement majeur dans la vie de Noyon va t-il générer un plan d’évolution pour mettre à profit ce contexte ou pas?
Quel plan de relance, de re-industrialisation, re-dynamisation… est prévu?
Les élus du Noyonnais ( TOUS LES ELUS ) vont ils savoir travailler de concert ou pas?
Le seul à pouvoir créer un climat favorable à ce travail nécessaire à la ville c’est son maire actuel Patrick DEGUISE, va t-il le faire?
Ou va t-il se défiler “comme d’ab” et dire que c’est la faute de l’autre…
Une seule personne peu répondre à cette question, c’est le maire de Noyon.
Les journalistes n’attendent que çà…
Et moi, un citoyen Noyonnais parmi d’autres et avec tant d’autres… j’attend.

bocquet 25/03/2009 01:02

Monsieur Gonnot bonjour, votre analyse de la situation de Noyon est très significative et je vous en remercie.Quelle surprise d' entendre le président omettre de parler de ce sujet, omettre de parler de Continental et des dispositions que l' état compte prendre.Ce soir nous avons entendu du vent, encore du vent, un véritable bulletin météo pour constater le mauvais temps.quid de mesure visant les entreprises réalisant des profits à se trouver dans l' obligation de ne pas licencier!Quid de la taxe des produits provenant de sociétés  délocalisées bien que faisant des prifits sur le territoire national et qui viennent concurrencer les produits nationauxPourquoi amuser la galerie avec le bouclier fiscal qui touche environ 800 personnes alors qu' une baisse de la tva pour l' ensemble des français serait un moyen efficacer de relance de la consommation!Monsieur Gonnot, je suis vraiment désolé pour vous, comme Sarkozy vous établissez un constat juste de la situation, mais le principal est absent: des solutions et ceci tant chez les votres que dans les gauches....Pauvre FRANCEM Bocquet de porquericourt

THAI-THIEN-NGHIA Joseph 23/03/2009 12:46

Bonjour Monsieur le Député.Je voudrais apporter un commentaire sur cet article, car je trouvais très navrant qu'un régiment puisse quitter une commune; étant moi-même militaire dans l'âme, puisqu'en 1964j'ai été incorporé dans la cavalerie à MAILLY LE CAMP, dont je suis sorti  en tant que sous-officier.J'aime beaucoup l'armée, et sa discipline. Un régiment, c'est en quelque sorte le patrimoine d'une ville.Ne laissez pas partir ce patimoine SVP, je suis avec vous.Merci