Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 10:40

Déboutés en justice, les syndicats représentant la grande majorité des salariés de Continental se sont retournés, il y a quelques jours, vers l’Etat qu’ils appellent au secours. L’Etat n’a pas attendu cet appel. Depuis des semaines maintenant, il s’est impliqué dans le conflit aux côtés des salariés :

- Dès le premier jour où la direction de Continental a fait connaître ses sinistres projets, l’Etat s’est exprimé au plus haut niveau.

- Le Président de la République a demandé personnellement, le lendemain, des explications à Angela Merkel et l’a mise en garde sur le non-respect de certaines procédures.

- Les Continental ont été reçus à l’Elysée, puis à Bercy.

- L’Etat, par la voix de plusieurs ministres, a maintes fois exprimé sa solidarité.

- Il a fait connaître sa position devant le tribunal de Sarreguemines par la voix du Procureur de la République qui a demandé l’annulation du plan de licenciements.

- Le gouvernement a financé certains transports des salariés. Il leur a permis de louer à la SNCF un train spécial à des prix sans concurrence pour aller à Hanovre.

- Il offre maintenant sa médiation qui débutera mercredi prochain.

- Il cherche des repreneurs potentiels…

…Non, rien ne justifiait d’aller occuper avec violence la sous-préfecture de Compiègne ni de la vandaliser parce que le tribunal de Sarreguemines n’a pas suivi les réquisitions du Parquet.

Ces actes de violence, qui sont le fait d’une poignée de casseurs manipulés par quelques trotskistes venus d’ailleurs, ne servent pas le mouvement des Conti qui, jusque-là attirait la sympathie de tous.

Le Parquet de Compiègne recherche (parait-il) et va poursuivre (parait-il) les auteurs du saccage de la sous-préfecture. Il ne doit pas être très compliqué en tout cas de les identifier. Les casseurs avaient organisé leur publicité. Ils ont tout saccagé en direct devant les caméras de la télévision et sous les objectifs des journalistes convoqués pour la circonstance, et même en présence d’un conseiller général de gauche !  

Mais le gouvernement et la justice auront-ils le courage d’aller jusqu’au bout de leurs propos de fermeté ? A suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Malik 29/04/2009 11:38

Non…
Je vois que la grenouille se mouille chez Mémo… Malik il pense qu’il faut arrêter de faire du sectarisme et chercher absolument à classer les chômeurs par castes:
-Les jeunes-Les vieux-Les handicapés (la ça peu effectivement avoir une justification pour des aides qui compensent leur handicap)-Les licenciés de tel entreprise (pour les quelles il y a des tractations secrètes)-Les inscrits depuis tant de temps a l’ANPE-Ceux qui viennent de s’inscrire à l’ANPE-La discrimination positive (ça n’existe pas, la discrimination positive c’est de la discrimination tout court sous une autre forme)
Et combien d’autres catégories?
 
Malik il est convaincu que le jour ou l’on s’occupera vraiment de diminuer le chômage “tout court” en arrêtant de sous diviser les chômeurs en catégories multiples et diverses, on aura fait beaucoup de progrès…
Et si en leu et place gaspiller l’énergie de divers fonctionnaires à classer les chômeurs dans diverses catégories on employait l’énergie de ces mêmes fonctionnaires à trouver une solution pour les chaque chômeur, ne serait ils pas plus efficaces?

Pousy 25/04/2009 09:15

C’est très dommage que quelques excités, probablement manipulés par quelque centrales syndicales “cassent” et par la même occasion jettent le discrédit sur leur combat, pourtant juste. Reste à souhaiter que le gouvernement ait le courage d’aller jusqu’au bout de ses propos de fermeté, tout en ayant une certaine indulgence pour ces ouvriers qui ont agit en dépit du bon sens, mais dont la colère est compréhensible.

Mémo 24/04/2009 21:01

   Et l'emploi des jeunes qu'en pense MALIK le petit malin !

grenouille 24/04/2009 20:59

   L'ETAT, ou plutôt ceux qui sont chargés de le diriger, se "mouilleraient" ???   NON, ils préfèrent leurs places à celles des licenciés potentiels de CONTI !!!     et vlan encore une dansla bigne !!!!

Malik 24/04/2009 14:12

Un groupe de Dubaï intéressé par le site(titre le Courrier Picard d’aujourd’hui)
Le comportement des dirigeants de Continental est assez singulier, ils prennent la peine de se déplacer à Dubaï pour essayer de convaincre MAG (qui serait une société de Dubaï) que l’entreprise de Clairoix serait une mauvaise affaire.
La réalité est bel et bien que cette entreprise est performante et rentable. L’équipementier Allemand veut déplacer la production pour augmenter ses profits (le coût moyen par pneu passerai de 9 a 4 euros par pneu). Il ne veut pas vendre cette entreprise, sinon il aurait un “vrai” concurrent et aurait une tirelire de moins.
Pas étonnant que les patrons (voyous ?) de Continental soient réticents à faire visiter l’usine par un éventuel repreneur.
L’ETAT peut sûrement contraindre Continental à faire un appel à un repreneur avant de fermer.
L’ETAT va t-il se mouiller?