Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 10:01

Il faut que le canal Seine-nord profite à nos chômeurs et à nos jeunes. Il faut que le canal booste l’activité des entreprises de la vallée de l’Oise. Il faut que le chantier soit une vraie chance de faire redémarrer l’économie locale du compiégnois qui est en rade et celle du noyonnais qui est en crise.

C’est pourquoi, je viens d’écrire au président de Voies navigables de France, Alain Gest, et je viens de déposer à l’Assemblée nationale une question écrite au ministre des transports pour réclamer une clause systématique d’insertion de salariés et d’entreprises locales dans les marchés et les contrats du chantier du canal.

Voilà le texte de ma lettre à Alain Gest :

 

« Monsieur le Président et cher collègue,

« Le canal Seine-nord Europe est le grand projet économique des vingt prochaines années pour la région Picardie. Nous ne pouvons manquer ce rendez-vous historique qui ne se représentera pas avant des décennies.

« C’est pourquoi nous devons tous faire le maximum pour que le canal soit un succès, pour que les plateformes multimodales soient des réussites économiques et pour que le chantier soit exemplaire. Cela signifie notamment que nous devons prendre toutes les mesures pour que le chantier, puis le canal, irriguent au maximum les territoires qu’ils vont traverser.

« A ce propos, je m’étonne et je m’inquiète que, jusqu’à présent, n’ait pas été prévu, ni même étudié, ni par l’Etat, ni par le maître d’ouvrage VNF que vous présidez désormais, une clause d’insertion qui permettrait de garantir qu’une partie significative des emplois du chantier (4.000 pendant cinq ans) soit réservée aux salariés et aux demandeurs d’emplois locaux. Cette clause a été systématiquement introduite dans les opérations de restructuration de la politique de la ville et a permis de générer de l’emploi local.

« Il serait inconcevable, concernant le canal, que nos chômeurs voient débarquer les grandes entreprises nationales et leurs travailleurs venus de toute la France, et peut-être même de l’étranger, sans avoir la possibilité de trouver sur le chantier le travail qu’ils cherchent et attendent depuis des années parfois.

« De même, le chantier doit être l’occasion pour les petites entreprises des régions traversées de trouver de l’activité nouvelle. Il faudra donc veiller dans les appels d’offres, dans les marchés et dans la sous-traitance, à ce que les concessionnaires et les partenaires de VNF sur ce chantier fassent une part significative aux entreprises de l’Oise, de la Somme et du Pas-de-Calais. Je pense notamment aux secteurs de la restauration, du transport, des travaux publics, de la sécurité, aux fournisseurs de bois, de ferraille et de béton…

« Je vous demande donc de bien vouloir étudier rapidement de quelle façon une clause d’insertion de salariés et d’entreprises locales pourrait être introduite dans tous les marchés et les contrats que VNF et ses partenaires privés vont conclure dans les prochains mois en vue du lancement du chantier du canal Seine-nord Europe.

« Déjà, dans nos régions, l’Etat et les collectivités locales se préoccupent de la formation des jeunes et des chômeurs de Picardie pour qu’ils puissent être employés sur le chantier. Déjà, des entreprises du compiègnois et du noyonnais envisagent de proposer leurs services. Ce sont là de bons signes de la mobilisation que la perspective du chantier du canal fait naître dans la population locale et dans les milieux économiques. Seule une clause d’insertion systématique peut garantir que cette mobilisation conduise au succès économique que nous espérons de ce fantastique chantier.

« Dans l’espoir que vous pourrez répondre à cette requête, je vous prie de croire, Monsieur le Président et cher collègue, à l’assurance de mes sentiments très amicaux ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

nicolas 19/05/2009 17:54

étant en route a créer une entreprise de gardiennage ces chantiers ouvrent de grandes opportunitées,en espérant votre appui pour favoriser les entreprises de la region.