Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 14:13

Je viens de pousser un coup de gueule ce matin auprès du gouvernement, à propos de la situation dramatique dans laquelle se trouvent les entreprises françaises de transport routier de marchandises. Il y en a quelques dizaines dans ma circonscription et je les vois toutes, grandes ou petites, en train de mourir dans l’indifférence générale, même des pouvoirs publics.

Ces entreprises ont dû affronter successivement et depuis deux ans, une crise du dollar, une hausse sans précédent du prix du pétrole, une crise financière et, aujourd'hui, une crise économique.

2.000 entreprises de transports routiers vont disparaître cette année en France et 40.000 emplois vont être détruits. Pour tenter de sauver ce qui peut encore l'être, elles ont fait deux demandes au gouvernement, par l'intermédiaire de leurs syndicats et de leurs organisations professionnelles que j’ai rencontrés et auditionnés récemment avec l’Association Avenir-Transports dont je suis le président.

Elles ont réclamé des allègements de charges sociales, comme d'autres professions ont pu en bénéficier. Elles ont également demandé à être exonérées de l'acompte de la taxe professionnelle du 15 juin.

Je m'étonne que le gouvernement n'ait pas répondu à leurs demandes et ait même refusé, à l'exception du Secrétaire d'Etat aux transports, de les recevoir. Je viens de le faire savoir au Premier ministre.

Il ne faudra pas s’étonner d’entendre bruyamment dans la rue, dans quelque temps, ces petits patrons en colère.

Je viens d’autre part d’interroger les ministres du budget et de l’industrie sur la situation catastrophique dans laquelle se trouvent également les constructeurs français de véhicules poids lourds. Comme les constructeurs de véhicules particuliers, ils voient leurs ventes et leurs résultats chuter de façon très significative.

Ainsi, Renault Trucks, dont j’ai également rencontré les responsables, a vu ses commandes chuter de 60% en volume au premier trimestre 2009, par rapport à la même période de 2008. Je viens donc de proposer au gouvernement d’instaurer une prime à l’achat de camions propres pour permettre aux quelques constructeurs français de ce secteur de survivre. Cette mesure aurait également pour mérite d’éliminer de nos routes un certain nombre de camions âgés, et donc pollueurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Claude Senlis 01/06/2009 11:22

Monsieur le Député, L'augmentation du nombre de camions sur les routes ne doit pas être considéré comme une fatalité. Plutôt que d'aider à maintenir et même augmenter ce type de transport qui etouffe les voies de communications routières, il faut acompagner les transporteurs comme les constructeurs dans une conversion supportant une économie différente permettant des échanges de proximité pour ce qui est nécessaire, et des échanges doux, Eau et rail pour ce qui accepte des délais plus longs.Non pour soutenir aveuglement des secteurs en difficulté en rognant à nouveau sur les contributions sociales et autres taxes profitant aux collectivités. Oui à un accompagnement progressif pour une conversion vers un transport de proximité ou d'autres activités.

Pierre BOULNOIS 31/05/2009 15:14

Par ce mel, je vous transmets le disfonctionnement suivant:         Les formulaires de vote par procuration n'étaient pas arrivés en gendarmerie de Guiscard Samedi dernier, 23 mai.         Je me suis rendu à ladite gendarmerie hier vers 15h45,qui est en principe ouverte tous les jours jusque 18 heures.         Aprés quelques instants d'attente, un gendarme de Noyon m'a indiqué que je devais me rendre à Noyon! Etonné, je lui demande alors si je peux venir à guiscard vendre di matin. Incapable de me répondre spontanément, il se renseigne pendant quelques minutes, et fini par me confirmer"je cite": il y aura bien quelqu'un à la brigade de Guiscard ce vendredi matin.         C'est là, je pense une bien curieuse façon d'assurer un service public de proximité!          La communauté de Brigade de Noyon se compose de : 30 Gendarmes à Noyon                                                                                          7 Gendarmes à guiscard                                                                                          6 Gendarmes à Lassigny.          Je pense qu'il s'agit là d'une curieuse façon d'assurer le service public de proximité! Il me parait souhaitable de revoir l'organisation, vu le nombre, à mon avis, suffisant d'effectifs! Cordialement          Pierre BOULNOIS.