Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 10:08

Le colonel Gilles Grégoire, directeur du Service départemental d’incendie et de secours de l’Oise, n’est pas un marrant. C’est un « dur ». Il a grandi dans le métier dans le département de l’Allier, chez les communistes. Les élus, ce n’est pas son truc. Il a un chef, aujourd’hui, c’est Yves Rome, président du Conseil général, à qui il obéit quoiqu’il commande. Le reste, ça ne compte pas.

Le colonel Grégoire, donc, n’a pas apprécié que deux de ses adjoints, lors de cérémonies de Sainte Barbe, en décembre, se soient fait accrocher, l’un par le maire divers gauche de Margny-les-Compiègne, l’autre par le ministre Eric Woerth, maire UMP de Chantilly, à propos de promesses non tenues par le SDIS.

Qu’à cela ne tienne, il vient de pondre une note interne interdisant dorénavant aux pompiers de l’Oise de participer aux manifestations organisées par les élus (type 18 juin). Il vient également de supprimer toutes les Sainte-Barbe dans le département, à l’exception d’une par groupement.

Faute de pouvoir supprimer les élus, le colonel Grégoire a trouvé la solution : il supprime toutes les occasions pour les sapeurs-pompiers de rencontrer des élus, et surtout des élus de droite.

Il n’est pas sûr que la mesure, qui a été approuvée par le président du Conseil général, le rende très populaire. La grogne est palpable d’ailleurs depuis quelque temps chez les sapeurs du rang où on n’apprécie pas la baisse des effectifs (5 postes sont vacants actuellement au Centre de secours de Compiègne) et les méthodes peu orthodoxes du colonel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

ds 16/11/2009 10:37


voilà une illustration du rôle bien délicat de directeur départemental. Entre la loyauté indispensable, voire vitale, qu'il se doit d'avoir avec son président de CA, l'axe fort qu'il doit maintenir
avec le préfet, le consensus à obtenir de ses Hommes, la satisfaction de la population pour ce service public, les attentes individualistes de certains...

faisant preuve d'un peu d'humilité, de modestie et de compréhension dans ce pays. Reconnaissez la difficulté de cet exercice d'équilibriste pour mieux accepter le droit à l'erreur.


CAEROU 07/07/2009 19:37

Ce colonel a une bien étonnante notion de sa fonction de chef des pompiers. Il avait déjà chercher à imposer une entreprise générale pour la construction de la nouvelle direction des sapeurs pompiers ce qui EST FORMELLEMENT INTERDIT PAR LA LOI. En effet cela élimine les  entreprises et les artisans locaux.   Bref ce Monsieur cherche à tout régir, dans l'Oise avec Gilles Grégoire pas de travail pour les uns et pas de loisirs pour les autres. Jak.

Paul 22/06/2009 10:35

C'EST SCANSDALEUX DE VOULOIR SUPPRIMER LES SAINTE-BARBE ! CE N'EST PAS AINSI QUE LES POMPIERS AMELIORERONT LEUR POPULARITE. QUAND ON VOIT CE QU'ILS COUTENT AUX CONTRIBUABLES DE L'OISE, LE CONSEIL GENERAL FERAIT MIEUX D'ARRETER DE GASPILLER TOUS AZIMUTH ET DE MAINTENIR CES PETITES FETES QUI  AIDENT A LA COHESION DE NOS VILLES ET VILLAGES.

Défossé G de G 19/06/2009 18:00

 Et voila encore un dictateur, décidement dès que l'on a le malheur de fréquenter le modèle coco il n'y a plus rien à espérer, peut-etre qu'il y a longtemps cet homme était bien!!!!!!