Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 09:11

Les maires et les conseillers généraux du noyonnais concernés, le député, le sous-préfet et les représentants des agriculteurs et des industriels vont donc se retrouver ce vendredi face à VNF pour faire, une nouvelle fois, le point sur le port fluvial de Noyon et constater les désaccords entre les uns et les autres.

On sait que les communes de Beaurains et de Porquéricourt ne veulent pas du port sur leur territoire. On sait aussi que ceux de Catigny et des communes voisines (Campagne, Beaulieu, Ecuvilly) n’en veulent pas davantage. Si on écoute donc les uns et les autres, il semble de plus en plus clair qu'il n'y aura pas de port dans le noyonnais.

On sait d’autre part que l’Etat préfère, pour toute une série de raisons, le premier site que les élus avaient choisi il y a deux ans et demi. Le maire PS de Noyon, parce qu’il sera candidat aux cantonales en mars 2011, préfèrerait mettre le port sur le canton voisin de Guiscard, bien que cela coûte plus cher et soit plus aléatoire en terme de réalisation. Si ni l’un ni l’autre ne change d’opinion, il semble de plus en plus clair qu'il n'y aura donc pas de port dans le noyonnais.

Ajoutons que les agriculteurs, de façon très légitime, refusent toute négociation avec VNF tant que les choix décisifs sur le port ne sont pas faits. Ce qui a pour conséquence de bloquer les opérations foncières nécessaires à la préparation du chantier du canal.

Voilà planté le décor de ce jeu imbécile dans lequel nous sommes en train de tomber : tout le monde dit vouloir un port dans le noyonnais, mais finalement tout le monde fait ce qu’il faut pour qu’il n’y en ait pas.

Ce jeu imbécile est criminel pour le noyonnais. Le noyonnais qui était dans la crise avant la crise et qui continue à s’y enfoncer, le noyonnais qui voit ses militaires s’en aller et ses entreprises disparaître, ne peut pas se permettre ce jeu stupide.

Il faut un port dans le noyonnais, parce que nous avons besoin de travail pour nos chômeurs. Les élus de Nesle, de Péronne, de Marquion sont déjà au travail et rient de nos états d’âme.

Il faut donc trouver une solution pour sortir de l'impasse. Je pense, par exemple, que l'on doit essayer de modifier le projet retenu par l'Etat : peut-être faire bouger les lignes du projet pour laisser le territoire de Porquéricourt respirer et en éloigner le périmètre du port. Peut-être, à l'inverse, faut-il tenter de trouver quelques hectares supplémentaires, un peu plus à l'ouest... Je pense que l'on peut, sans aucun doute, aménager le projet retenu par l'Etat dans la DUP. C'est ce que je demande.

Je souhaite que la réunion de demain nous permette d'avancer sur ce point.

J’en appelle, encore une fois, à la sagesse et à la raison de tous. Battons-nous pour avoir un port, essayons de trouver des aménagements, des compromis, au lieu de nous battre comme des chiffonniers autour du seul beau projet de développement que nous ayons dans le noyonnais !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

KKucKlan 10/07/2009 14:46

J'ai remarqué encore ce matin que le bus de la Ville de Noyon avec le slogan, allant rue de Chauny, est toujours immatriculé dans le 69....???
286 BF(M ou W) 69. Drôle d'idée. Deguise fait venir des bus de Lyon ? On comprend que ça coûte si cher...
Il y a peut-être moins de taxes dans le 69...???

Alain DEGUISE 10/07/2009 10:13

Après lecture des divers commentaires concernant ce canal à grand gabarit, que ce soit dans la presse ou sur les divers blogs, que constate-t-on?? Des prises de position plus politique que d'intérêt économique... faut-il être dupe pour ne pas s'en rendre compte.Outre ces prises de position d'intérêt politique que retient-on de ces opposants pour justifier leur désaccord??Du désagrément, de la nuisance etc etc...Il me semble que l'on oublie le plus important!!! Noyon et sa région sont trop riche??? Sans chômage??? Que fait-on de la part de l'emploi la dedans???Madame LECOMTE, vous êtes réaliste et j'aimerai lire ou entendre plus souvent la position de gens comme vous..j'ajouterai à votre commentaire que ceux qui systématiquement se plaignent et manifestent lorsque l'on met un chantier aux portes de leurs communes, que ceux-ci acceptent le principe de ne plus jamais prendre leur voiture, le TGV ou l'avion parce que pour construire ces infrastructures si utiles à nos déplacements et à nos plaisirs, des riverains mécontents, il y en a eu... et pourtant cela n'empêche pas ceux qui s'opposent au projet du canal, ou bien de renvoyer la patate chaude chez le voisin, ou bien de le refuser tout simplement. En clair le confort, on veut bien mais les emmerdes se sera pour les autres.s'il n'y a pas de canal, politiquement ils auront gagné, et l'emploi y aura encore laissé des plumes, et pour ma part je me chargerai de leur rappeler que pour aller se faire bronzer au soleil corse ou dans les DOM TOM, et bien qu'ils restent cohérents dans leures démarches, et qu'ils y aillent à pied et en bateau. cela leur fera le plus grand bien................. 

lecomte jocelyne 09/07/2009 18:47

heureusement que nos anciens étaient moins bornés, sinon nous ne pourrions pas profiter de la gare SNCF de NOYON qui a dû, en son temps, empiéter sur des terres agricoles, ainsi que le canal du Nord actuel. Tout ceci n'est que pur égoïsme et revient à dire comme l'a fait la marquise de Pompadour à LOUIS XV "après nous le déluge". Malheureusement les générations à venir souffriront de tout celà. Je peux me permettre  de tenir ces propos car, que le canal soit à BEAURAINS ou à CATIGNY, les nuisances seront les mêmes pour moi, riveraine de la rue du faubourg d'Amiens, même plus, la période des travaux s'ajoutant à l'exploitation du canal. Nul habitant de la rue du faubourg d'Amiens, cependant, n'a fait obstruction à ce projet, certain de la nécessité  de celui-ci, prometteur de développement économique et du bassin d'emploi.

un noyonnais 09/07/2009 13:00

J'ai une solution.dites à notre président d'accélérer la réforme des collectivités territoriales.qu'il supprime (comme la TP) le poste de conseiller général qui ne veut plus rien dire, et les choses seront réglées. cette bataille de prétendants au titre de conseiller général de 2011 est flagrante.bien sur que chacun y va de son coté pour protéger son électorat des cantonales, et sur l'ensemble des communes concernées, ils sont de tout bord.si j'étais le Directeur  de VNF, j'enverrai tout le monde se faire voir, et pas de port sur le Noyonnais. Moi, j'essaie de me mettre à la place d'un maire d'une commune comme celle de Noyon. quel intérêt j'aurai de m'emmerder a développer de l'activité, à faire venir des entreprises etc etc. NON, je laisse pourrir les choses, et je n'aurais à m'occuper que de quelques affaires courantes et de flonflons et j'aurai la paix.En plus, plus Noyon s'appauvrissant ne fait que renforcer mon électorat. Et ça, j'en ai besoin pour ma carrière politiqueCA!!! c'est une vérité, elle est indiscutable. il faut savoir profiter du système comme dit si bien notre cher Maire.

Malik 09/07/2009 11:44

La question est de savoir si les élus du Noyonnais (tous les élus…) vont savoir travailler de concert dans l'intérêt collectif ou s’il vont s’incliner devant l'intérêt “privé” de quelques citoyens qui ne veulent pas avoir de désagrément d’une activité économique qui se développe au bout de leur jardin.
Messieurs les élus, le développement économique du Noyonnais vous intéresse t’il?