Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 10:13

Voici la maquette de la nouvelle usine que le groupe Rigida est en train de faire construire en République populaire de Chine.

L'usine emploiera 60 personnes et aura une capacité de production de 4 millions de jantes par an, ce qui est plus que l'usine de Noyon qui vient de fermer.
Les deux photos ci-dessous représentent l’état du chantier de construction au 1er juin et au 1er juillet de cette année.



Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Albert 30/09/2009 14:41



Désolé de vous contrarier Bardinet, à l’heure ou l’Inde produit les meilleurs ingénieurs au monde à Bangalore et la Chine met en orbite des satellites, il est
temps de ce rendre compte que ces théories sont erronés et désormais vétustes.


 


Le travail coûte trop cher en France car les choix qui ont été fait sont erronés.


 


La France ne produit pas que des BAC + 10 loin de la… or on à choisi de “spécialiser le travail” de concentrer l’effort sur quelques uns et d’assister les
autres. Du coup ont se trouve avec “des classes moyennes” surchargés par des impôts destinés à perfuser des assistés.


 


Toute ce fonctionnement à été amplifié non par la mondialisation, mais par la déréglementation ( largement promue par les Socialistes en leur temps…) qui
n’est rien d’autre que la démission de l’Etat.


 


Il est temps de ce rendre compte que le temps ou l’on supposait infinis les ressources de la terre est bel et bien fini; prendre d’autres orientations n’est
n’est pas une option parmi d’autres, c’est tout simplement indispensable à la survie de toute l’humanité.



Bardinet 28/09/2009 21:57


Fabriquer des jantes en Chine coûte certainement moins cher qu'en France.  Tout le monde le sait.
Le problème est de savoir ce que l'on veut.  Protéger notre travail dans un contexte mondial concurrentiel? Ou dans un contexte de l'ex URSS?  That is the question.
Fabriquer des jantes permet certainement aujourd'hui à des entreprises de vivre, mais notre futur n'est pas dans la fabrication de ces produits...sauf si ils ont des caractéristiques
spéciales.   
Les pays émergents (Chine et Inde en particulier) se développent rapidement, ont les capacités de faire et de fabriquer les  produits d'aujourd'hui. Il nous faut garder une avance sur ces
pays pendant les 15-20 années qui viennent jusqu'au jour où ils auront rejoint un niveau de vie occidental.
A l'échelle de notre pays et de l'Europe, notre futur se trouve aujoiurd'hui dans le développement et la fabrication de technologies nouvelles, inédites, qu'elles soient
industrielles, commerciales ou techniques. Alors à nos crayons! à notre matière grise! à nous de trouver et développer ces nouvelles techniques et technologies qui nous permettront de
vivre!
Des exemples: l"énergie, la voiture de demain, les transports de demain, les nano technologies, l'espace, l'intérieur de la terre,  le nucléaire,  le vent, le soleil, l'environement,
les nouveaux matériaux.... et la politique qui va avec.... mais pas les jantes de véhicules en acier ou aluminium abondant déjà les véhicules d'aujourd'hui.


Ramalingam 28/09/2009 12:29



La taxe carbone existe aussi pour les jantes produites en Chine?


 


Est elle “suffisamment élevé”?



Marcel 28/09/2009 12:16



Encore un coup, de la gauche?


 


Ou de Sarko? ( qui a bon dos…)


 


Et si c’était tout simplement un coup de la déréglementation à outrance, à laquelle tous, tous… “droite” ou gauche ont contribué depuis des décennies…


 


Et si, plus tôt que de chercher “un coupable” (une tête de Turque, c’est plus tôt démodé, non?) on cherchait les “vrais causes du problème” et de “vrais
solutions”…


 


Ne serai-ce pas plus utile?