Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 16:25

Il y a un moment déjà que des rumeurs sur un éventuel déménagement du Régiment de Marche du Tchad circulaient dans Noyon. Elles venaient pour l’essentiel des militaires eux-mêmes ou de leur famille, ce qui n’a fait qu’accélérer la propagation de la rumeur dans la population.

Je n’ai pas attendu que le Courrier Picard en fasse sa Une pour m’inquiéter. Avec Pierre Vaurs, nous nous en sommes ouverts au Colonel commandant le Régiment dès le mois de juin. J’ai eu ensuite l’occasion d’en parler avec de hauts responsables de l’Etat-major de l’Armée de terre et plus récemment avec Hervé Morin, le Ministre de la Défense lui-même.

La réponse a toujours été la même : « il n’y a aucun projet de déménagement du RMT. Il est vrai que d’importants travaux sont reportés au régiment, notamment ceux qui étaient destinés à accueillir les nouveaux chars Leclerc. Mais, il est également vrai que nous sommes en fin de loi de programmation et qu’une nouvelle loi sera examinée dans un an. Elle prévoira les investissements pour les années 2009-2013. L’entrée en service des Leclerc sera revue dans le cadre de cette nouvelle programmation ainsi que les travaux qui vont avec ».

Rien là-dedans ne menace vraiment le régiment dans l’immédiat. Mais il faut rester vigilant. Il est clair en tout cas que je ferai tout pour que le RMT reste à Noyon.

Je viens de réinterroger le Ministre de la Défense sur le sujet et je lui ai clairement signifié que je faisais de ce dossier un casus belli avec le gouvernement. Je compte aussi m’entretenir de cette question avec le Premier Ministre dans les tous prochains jours, et au plus tard lors de sa venue à la Clairière de l’Armistice le 11 novembre.

Je vais suivre ensuite la préparation du livre blanc du gouvernement sur la défense (au printemps 2008) et la préparation de la loi de programmation qui en découlera. Comme je l’ai dit à la presse la semaine dernière, s’il le faut, je quitterai le bureau de la Commission des affaires économiques pour m’inscrire à la Commission de la Défense de l’Assemblée nationale afin de mieux défendre le Régiment.

Je ferai tout ce qui en mon pouvoir pour que le RMT reste à Noyon. Mais soyons clair, le meilleur moyen pour qu’il reste, c’est encore de faire en sorte que la ville de Noyon prospère et devienne encore plus attractive et accueillante, avec ses commerces, ses écoles, ses loisirs…

Ce combat pour garder le RMT, qui est devant nous, je vais le mener avec tout mon poids politique. Si le régiment vient à être menacé, Noyon aura vraiment besoin d’un député-maire pour se défendre et se faire entendre du gouvernement !  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires