Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 15:45

Nous allons lancer ici, sur ce blog, au fil des semaines, un certain nombre de débats et de propositions sur l’avenir de Noyon et du noyonnais. Aujourd’hui, je veux évoquer le problème, énorme et récurrent, des inondations.

 

J’ai assisté jeudi à une énième réunion sur le devenir de la digue de Varesnes, érigée en 1995 lors de l’inondation de l’Oise. L’administration la trouve vulnérable. Les élus ne veulent pas qu’on y touche. Depuis plus d’un an, on se réunit avec le Sous-préfet, l’Entente, les maires de Varesnes et des environs, les services de la navigation, la DDE … Toutes les hypothèses ont été étudiées. Mais pour l’instant rien n’a été décidé : les travaux éventuels coûteraient 2 millions d’euros et personne ne sait vraiment comment les communes, même avec des subventions, pourraient payer une telle somme. 

Cette semaine, le Syndicat de la Verse va à nouveau se pencher sur les conséquences des inondations de juin dernier et sur les solutions qui pourraient être mises en œuvre pour se protéger d’un éventuel nouveau déluge. Là encore, on sait que le coût des travaux de curage, de bassins de rétention où de détournement du cours de la Verse sera faramineux. Là encore, le Syndicat, même avec le soutien de la ville de Noyon, ne pourra pas faire face.

Que dire aussi des inondations de Noyon, des multiples protections contre les orages à mettre en place dans la ville, des travaux ici ou là sur les réseaux, de la question de l’enterrement de la Verse et de son débouché insuffisant sur Pont-L’Evêque… A nouveau des millions d’euros…

Quelque soit leur coût, il est clair que ces travaux devront être faits. D’autres inondations reviendront et nos concitoyens ne comprendraient pas, à juste titre, que nous n’ayons rien fait. Il faut donc agir.

Je tiens d’abord à dire ici que ce sera l’une de mes toutes premières priorités en tant que maire de Noyon. Tous les travaux nécessaires seront immédiatement réalisés et les études utiles seront engagées. Je n’accepterai pas que Noyon connaisse à nouveau de tels dégâts.

Je proposerai d’autre part que la Communauté de communes du Pays noyonnais se dote d’une compétence en matière d’inondations, ce qui n’est pas le cas actuellement. Elle pourrait dorénavant être un lieu officiel d’études et de montage de projets, mais aussi apporter des soutiens financiers voire devenir maître d’ouvrage ou maître d’oeuvre.

C’est la seule solution si nous voulons, dans toutes nos communes, le plus vite possible, trouver les moyens de nous protéger des inondations sous leurs multiples formes (orages, écoulements de boues, débordements de l’Oise et de la Verse ). Le noyonnais a toujours été une terre d’inondations. Il est sans doute temps de prévenir et de se protéger et de devenir solidaire.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

gulzinski 16/01/2008 11:22

Je me présente, richard GULZINSKI, résidant rue hoche à NOYON. La priorité doit bien évidemment rester le sujet des inondations, quel désastre ce samedi 9 juin 2007. Nous savons tous les caprices de Dame Nature, mais il faut les anticiper et très rapidement, parler même d'urgence. Des épisodes pluvio-orageux vont se multipliés dans les prochaines années (source des compte-rendus de spécialistes). Moi-même sinistré (mais de faible ampleur avec 1mètre50 d'eau dans ma cave et mes dépendances), que dire des familles oubliées dans le désarroi et les pieds dans l'eau, une solidarité est née entre chaque résidant, se réconfortant mutuellement, le contexte politique à la date des inodations a certainement empêché de venir en aide qualitativement. Maintenant il faut agir et rester vigilant, n'oublions pas que l'Oise n'est pas loin et que la VERSE coule sous nos maisons. Dois-je préparer à nouveau mes bottes et assister une nouvelle fois à ce scénario? vais-je encore entendre la VERSE sous ma maison gronder et déborder? Des moyens, des solutions au plus vite. Respectueusement. richard GULZINSKI