Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 14:51

Les noyonnais, chaque jour, comprennent un peu mieux l’intérêt pour la ville d’avoir un député-maire, ce qu’ils n’ont jamais eu depuis Charles Ernest-Noël. Celui-ci élu, en 1888, a été maire de Noyon jusqu’en 1925.

Pour comprendre l’importance, aujourd’hui, pour une ville d’avoir un maire qui soit aussi député, il suffit  de regarder les grands enjeux qui sont devant nous.

L’emploi, priorité des priorités pour le noyonnais, passe par la réalisation du canal à grand gabarit et le succès du Port fluvial. Un maire, député de la majorité, pourra faire en sorte que les promesses soient tenues et que les choses se passent au mieux avec le maître d’ouvrage qui n’est autre que l’Etat (le Ministre des Transports) et son prolongement : VNF.

Pour faire reculer le chômage, il faudra aller chercher de nouvelles entreprises en région parisienne où sont installés les grands groupes, leurs dirigeants et les ministères. Il faut pour cela un bon carnet d’adresses et un grand relationnel, bâti pendant trente ans dans la vie politique et économique nationale.

En matière de sécurité, il faudra convaincre le gouvernement de maintenir le dispositif mis en place à titre expérimental par Nicolas Sarkozy, il y a quatre ans, et qui a déjà permis de faire reculer la délinquance de 40%.

Il faudra veiller aussi à ce que les moyens de la brigade de gendarmerie soient encore renforcés, et à ce que la gendarmerie mobile et le Régiment de Marche du Tchad restent à Noyon. C’est au Ministère de la Défense que ces choses-là se décideront.

Il faudra veiller sur l’Hôpital avec le Ministère de la Santé , au développement du commerce dans le cadre du FISAC avec Bercy.

Il faudra réussir la très importante opération de rénovation du Mont Saint-Siméon, ainsi que la politique d’aide aux quartiers de Beauséjour et de Saint-Blaise. Ce sont l’ANRU et le Ministère du logement qui détiennent les clés de ce dossier.

Il faudra encore exiger de Bruxelles une zone franche qui serait si utile pour réveiller économiquement Noyon. Là encore, il faudra de l’entregent, des relations, une expérience et surtout un poids politique que seul un parlementaire peut apporter.

Il faudra enfin parler, négocier, peser de tout son autorité, avec les Préfets, le Département (qui va peut-être changer de majorité politique), la Région , les villes proches de Chauny, de Roye, de Saint-Quentin, de Compiègne dont les maires sont tous pour moi, quelque soit leur étiquette politique, des amis de vingt ans.

Il faut un député-maire à Noyon : ce n’est pas un slogan. C’est une recette.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

beauclair 19/02/2008 19:26

le systeme des cantines sur noyon va etre revu.il serait bon de creer des postes afin que le personnel dependent de la collectivité territoriale , du personnel qualifié afin de gerer au mieux la restauration scolaire .....pensez y!!!!

Semper Fidelis 10/02/2008 14:24

Notre futur député maire sera plus à même de défendre l'intérêt de Noyon au niveau local et national !
Bon courage Monsieur Gonnot !

l'honneté !! 21/01/2008 17:26

Pour info monsieur Normand ROBERT, documentez vous un peu, et vous saurez que la RD1032 est devenu par la loi de décentralisation de 2003 de la compétence du conseil général ET BIEN JUSTEMENT QUI SIEGE AU CONSEIL GENERAL ???  M. DEGUISE Donc si la déviation n'est toujours pas faite posez plutot la question aux socialistes et admettez votre erreur !! un peu d'honnêté ferait du bien !!!

Normand robert 21/01/2008 15:55

Pourquoi Mr GONNOT, pas une ligne pas un mot sur la déviation de la RD1032?
Serait-elle occultée un nouvelle fois par les élections?
Sujet tabou ou votre bon carnet d'adresses et votre grand relationnel seraient-ils inefficaces sur ce sujet?
Vous n'avez sans doute pas assez pesé de toute votre autorité de député pour négocier avec le préfet, la région ou le département.
Mais lorsque vous serez " député-maire" cela changera !
Le " député- maire sera-t-il plus efficient que le député ? j'en doute.