Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 09:32
 

Hier, avec Caroline Cayeux, nous sommes allés à l’écoute du terrain dans la 6ème circonscription.

La matinée a commencé chez Novance, à Venette. Une belle entreprise qui emploie 123 personnes et est en train de devenir un modèle dans la chimie verte. L’usine produit des huiles et 200.000 tonnes de diester. Novance s’apprête à procéder, notamment sur ce site, à des investissements importants pour mettre au point un biocarburant de 2ème génération.

La deuxième étape a été pour le Centre hospitalier de Compiègne, un établissement moderne qui a réussi à tracer sa voie dans un contexte de réformes profondes du milieu hospitalier.

Après un déjeuner avec quelques industriels courageux qui se battent pour sauver et adapter leurs entreprises, nous avons pris la route du noyonnais en passant par ce que sera peut-être un jour la déviation de la 32 entre Ribécourt et Noyon. Caroline Cayeux a pu le constater :  rien n'a commencé sur le terrain, neuf ans après que le Conseil général de l’Oise ait pris la responsabilité de cette déviation que la Région devra payer aux trois quarts !

A Guiscard, à la ferme du Moulin, nous avons retrouvé François Defossé, qui est en train de réussir son pari fou de produire et de vendre jusqu’à Paris son Rollot délicieux.

Un petit tour au RMT à Noyon pour faire le point sur le départ du régiment et la reconversion du site, et visite d’Yves Saint Laurent à Lassigny. L’usine emploie 850 personnes et vient de rejoindre le groupe L’Oréal. Au passage elle a récupéré des productions de cosmétiques qui étaient faits à Madrid.

En fin d’après-midi, Caroline Cayeux a expliqué aux militants de l’UMP de la circonscription, réunis à Genvry, les raisons pour lesquelles la gauche devrait perdre la majorité au Conseil régional en mars prochain : bilan désastreux, gaspillages d’argent public, augmentations folles des impôts, divisions politiques profondes… Caroline Cayeux veut, elle, avec son tour de Picardie, être à l’écoute des picards et de leurs territoires. En décembre, viendra le temps du projet. En janvier, celui d’annoncer sa liste, puis arrivera la campagne électorale. Sa force tranquille a beaucoup impressionné ses interlocuteurs hier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Figadere jean 09/11/2009 12:03



etes vous l'auteur de l'article suivant ? si oui pourquoi ne pas porter plainte en justice  sans attendre le gouvernement ?
Merci de me repondre
JeanFigadere@hotmail.com
Je figure parmi les quelques 153 députés UMP qui ont demandé il y a plusieurs mois au Ministre de la Justice – jusqu’ici sans succès -
que des poursuites judiciaires soient ouvertes contre quelques groupes de rap qui, dans des chansons que fredonnent les banlieues et qui se vendent même à la FNAC, insultent gravement notre pays
et menacent nos compatriotes de façon totalement inacceptable.


 Les membres de ces groupes sont étrangers ou d’origine étrangère. Ils ont été accueillis dans notre pays et y font
aujourd’hui fortune en vendant leurs insanités. On ne peut accepter, et aucun gouvernement au monde n’accepterait, de tels faits. Jugez par vous-même, et attention c’est souvent « hard » :


 


> Le groupe 113


> Extrait de leurs chansons :


> j' crie tout haut : " J'baise votre nation "


> L'uniforme bleu, depuis tout p' tit nous haïssons


> On remballe et on leur pète leur fion.


> Faut pas qu'y ait une bavure ou dans la ville ça va péter,


> Du commissaire au stagiaire: tous détestés !


> A la moindre occasion, dès qu' tu l' peux, faut les baiser.


> Bats les couilles les porcs qui représentent l'ordre en France.


 


> Le groupe Sniper


> Extraits de leur chanson "J'aime pas" :


> J'aime pas ce pays la France et le latin, son système son baratin.


> Extraits de leur chanson "La France" :


> Pour mission exterminer les ministres et les fachos


> La France est une garce et on s'est fait trahir


> On nique la France sous une tendance de musique populaire


> Les frères sont armés jusqu'aux dents, tous prêts à faire la guerre


> Faudrait changer les lois et pouvoir voir Bientôt à l'Élysée des arabes


> et des noirs au pouvoir. Faut que ça pète !


> Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer


> La France aux français, tant qu' j 'y serai, ça serait impossible. Leur


> laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire


> baver v' la la seule chose qu'ils ont méritée.


> T'façon j'ai plus rien à perdre, j'aimerais les faire pendre. Mon seul


> souhait désormais est de nous voir les envahir. Ils canalisent la révolte


> pour éviter la guerre civile.


 


> Salif


> Extrait d'une de ses chansons :


> Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres, quoi


> Rien à foutre, d' façon en face c'est des flics


> C'est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway


> Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble. Ca y


> est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont


> cassées, Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame.


> On redémarre la guillotine, pire qu'à Djibouti. La


> France pète, J'espère que t'as capté le concept.


> Ministère Ame


r


> Extrait de la chanson "Flirt avec le meurtre" :


> j'aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam


> tandis que ceux de ton espèce galopent où 24 heures par jour et 7 jours


> par semaine J'ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s d.e c.r.a.i.e


> dommage (...) que ta mère ne t'ait rien dit sur ce putain de pays me


> retirer ma carte d'identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois


> torché.


 


> Smala


> Extrait de la chanson "meurtre légal" :


> Quand le macro prend le micro, c'est pour niquer la France guerre


>