Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 08:00

L’UMP de l’Oise avait choisi, dès novembre, tous ses candidats aux élections cantonales des 20 et 27 mars, à l’exception de deux cantons de la 6ème circonscription : celui de Ribécourt et celui de Noyon.

Le conseil départemental se réunira ce vendredi pour arrêter définitivement ses choix dans ces deux cantons.

Claude Servais (UMP) sera investi dans le canton de Ribécourt où il a déjà affronté le sortant communiste, il y a six ans. Claude Servais est syndicaliste et Premier adjoint au maire de Tracy-le-Val.

L’UMP avait décidé d’attendre pour lancer sa candidature, en raison de la brutalité et de la violence des méthodes du maire de Thourotte.

Yves Paternotte (sans étiquette) aura le soutien de l’UMP dans le canton de Noyon où il affrontera le socialiste sortant et le leader régional du Front national. Yves Paternotte est agriculteur et a été l’adjoint de Bertrand Labarre, quand celui-ci était maire de Noyon.

Dans ce canton, l’UMP aurait pu présenter un candidat. Deux postulants s’étaient manifestés. Mais une candidature du Mouvement populaire, à côté de celles du FN et d’Yves Paternotte (qui avait fait connaitre ses intentions très tôt), aurait conduit à une trop grande dispersion des voix de droite. Cela aurait incontestablement fait le jeu de l’extrême droite et de la gauche.

L’UMP a décidé, en conséquence, de se rallier à la candidature d’Yves Paternotte. Les premières réactions, à la limite de la diffamation, du maire socialiste de Noyon montrent que ce choix était le bon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

IOULOU 18/12/2010 11:34



Monsieur Paternotte est un bon choix. Deguise en a une peur noire. Il sait qu'il va pas lui faire de cadeaux.