Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 09:14

Il se murmure que César prépare un coup de Trafalgar. En clair, Yves Rome aurait l’intention de soumettre, à la prochaine session du conseil général, la fermeture du laboratoire départemental d’analyses.

Le président Rome a, plusieurs fois, annoncé, au cours de réunions internes : « le laboratoire départemental va fermer ». Le directeur l’aurait confirmé au personnel le 1er octobre. La mesure pourrait être prise lors de l’examen du budget supplémentaire du département qui commencera le 16 octobre.

Il est vrai que le contexte économique est mauvais. L’année 2009 se traduira par une baisse d’activité du laboratoire de 40%, liée notamment au fait que le contrôle sanitaire de l’eau de l’Oise est faite, depuis le 1er mai, par le laboratoire de l’Aisne.

Le laboratoire de l’Oise, créé en 1922, a trois domaines d’activités : le vétérinaire et la sérologie (contrôle de la prophylaxie animale), l’hygiène alimentaire (contrôles chez les métiers de bouche), l’hydrologie (contrôle des eaux potables, contrôles chez les industriels à la demande de la DRIRE.

Le laboratoire a fait l’objet d’un audit qui s’est révélé positif sur l’ensemble des prestations réalisées et il a devant lui une année entière d’activités. La baisse d’activités de 2009 appelle simplement une subvention d’équilibre. Yves Rome préfère le couperet et la fermeture d’un service public qui travaille pourtant dans les trois départements picards et même jusqu’en Ile-de-France.

Les 30 agents du laboratoire sont aujourd’hui sous le choc et aucune solution de remplacement n’a été étudiée et n’est en mesure d’être proposée aux clients.

 http://www.oise.fr/Laboratoire_d_partemental.195.0.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

MINGOUT Gilbert 10/10/2009 14:39


Bonjour,
Suite aux problèmes dus au 1014.
La saga 1014 n'est malheureusement pas finie, ce jour 10 octobre 2009, je reçois une facture d'Orange qui me réclame 19€65 pour une période d'abonnement à laquelle je n'ai jamais souscrite ni été
en mesure de me servir d'Internet, l'accès étant coupé depuis le 7 septembre 19 heures et ayant refusé leur offre dans les délais de rétractation.
Quand les autorités vont-elles mettre une fin à ces activités frauduleuses. de nos sociètés mondialement connues, mais qui inspirent de moins en moin la confiace en se conduisant comme des
escrocs.
Quelle image Orange donne avec de telles pratiques.


GM 09/10/2009 13:57



J'ai bien aimé votre article sur le 1014, et si vous le permettez je vais vous faire le récit de mes aventures avec ce numéro.


Je suis abonné chez "free" depuis plus de 5 ans, après avoir eu des déboires avec "Wanadoo", ayant des problèmes de santé Internet est mon échappatoire
et je l'utilise au moins 8 heures par jour.


Au cours de la semaine 36 j'ai eu des problèmes récurrents, toutes le matinées sans liaison Internet, ce qui veut aussi dire sans
téléphone.


Afin de voir quelles étaient les propositions "d'Orange" j'ai eu le malheur de contacter le 1014 pour demander une documentation et les conditions de
leurs offres, en précisant toutefois qu'il n'était pas question pour moi de faire une demande d'abonnement avant d'avoir reçu des offres.


Le 5 septembre pris d'un doute je recontacte le 1014 et là ma correspondante me dit que ma demande a été prise en compte depuis le 4 et que
j'allais recevoir un contrat et le matériel qui en résulte, et qu'il me fallait appeler un autre numéro pour faire part de ma résiliation, nous étions samedi, il me fut possible de contacter cet
autre numéro que le 7 au matin de bonne heure. Là explications et on m'informe que la personne qui avait convertit ma demande de renseignement en commande faisait en fait partie d'une société
extérieure qui touchait une commission sur les commandes passées, et m'assure avoir pris en compte ma demande de résiliation d'un contrat jamais passé.


Le même jour le facteur m'apporte le soit disant contrat dans la matinée, et le soir à 19 heures plus d'Internet, ni de téléphone, et ce contrat non
signé avec des commentaires à été retourné le même jour par lettre recommandée.


Le 8 le facteur apporte un colis anonyme qui contenait la "LiveBox", elle aussi aussitôt retournée immédiatement par la voie que ce colis m'était
parvenu soit la poste.


De nombreuses communications téléphonique et lettres recommandées chez "Orange" et chez "free" que ce dernier me
semble responsable d'avoir accepté un désabonnement sans même prendre mon accord, toutes ces démarches n'ont rien fait à
la situation.


J'ai dû me réabonner chez "free" pour avoir une chance de récupérer ma connexion ADSL, opération
payante, et dont les résultats n'ont pas été immédiats.


Le 2 octobre 10 h 30 je récupère ma ligne ADSL (délais impartis à France Télécom), mais il me manque toujours la fonction Téléphone que je ne
récupérerais le 6 octobre, soit un mois après la  coupure.


Depuis j'ai reçu un courrier d'Orange qui me menaçait de me faire payer une amende pour non retour du matériel, et il m'a fallu encore faire un courrier
recommandé avec AR pour fournir toutes les preuves que tout avait été fait dans les délais de rétractation.


Aujourd'hui je ne suis pas certain que la saga "Orange" soit terminée.


 


Voila une autre preuve qui confirme qu'il ne faut jamais appeler le 1014.


 


Est-il possible de traiter les clients avec un tel mépris, il faut croire que oui.