Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 16:13
 Le département de l’Oise est quasiment en cessation de paiement. Ce n’est pas la droite qui le dit, c’est le président du Conseil général, Yves Rome, qui a du l’avouer lors de la dernière session budgétaire.

Comme les impôts ont déjà augmentés de plus de 40% depuis 2005, la gauche bouchera les trous, en 2010, en faisant des économies et en essayant de gaspiller un peu moins. On aidera aussi moins les communes.

A ce propos, cette session budgétaire a permis à plusieurs conseillers généraux de droite de dénoncer le chantage aux subventions que font les élus socialistes dans un certain nombre de nos villages.

Quatre maires du noyonnais me l’avaient déjà raconté, et j’avais eu du mal à le croire. Mais il semble que ces pratiques soient en fait systématiques.

Les choses se passent ainsi : un maire écrit ou appelle le département pour se plaindre qu’il n’a pas reçu de réponse à une demande de subvention ou que les subventions promises et votées ne sont pas versées. André Vantomme, sénateur et vice-président-à-tout-faire du conseil général, président de l’OPAC, demande alors à rencontrer les élus. Son discours est simple et ne prête pas à discussion : « Messieurs, c’est simple, soit votre conseil municipal vote la délibération-type du PS contre le gouvernement à propos de la taxe professionnelle et de la réforme des collectivités locales, soit vous n’aurez plus de subventions du département. A vous de choisir ».

C’est ainsi que marche dans l’Oise la démocratie socialiste. Ce n’est pas très beau, ce n’est pas très propre, mais c’est malheureusement la triste vérité…

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Groupe UMP du Conseil Général de l'Oise 10/02/2010 11:01



Mais de quoi ont peur Yves ROME, le nouveau César isarien, et ses troupes ?


Le projet de réforme des collectivités à peine amorcé, il se lève dans l’arène, pouce tendu vers le bas, pour condamner d’office les courageux gladiateurs qui ont osé, enfin, se révolter contre
la bêtise de la taxe professionnelle !


Mais ni les lions, ni les filets de ses soldats ne pourront empêcher la modernité de progresser.


Il décide donc de faire descendre ses centurions dans l’arène, et d’envoyer ses tribuns sur tout son territoire pour tenter de désinformer, menaçant les contrées hostiles de leur couper les
vivres, lui qui les avait déjà baissées de 10 % …


Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! A quand le lavage de cerveau et les camps de rééducation ?


Alors que la réforme territoriale ne s’appliquera qu’en 2014, que les compensations de TP seront effectives, que le pays sera modernisé sur le plan économique, comment protéger sa propre fonction
si ce n’est en désinformant ?


Et avec des moyens de communication et des deniers publics, dans des lieux ou assemblées sur lesquels il a une emprise liée à son mandat, sans se soucier de la confusion des genres. Détournement
de fonds publics ? Au moins détournement des compétences de notre collectivité qu’il confond volontiers avec celles des parlementaires qu’il aimerait bien rejoindre.


Il embauche 415 personnes (comment faisait-on avant ?), payées par une forte augmentation des impôts, mais gère si mal son personnel qu’en 2009 par deux fois il se retrouve face à une
plainte générale de tous, syndicats compris. Alors il met le personnel à l’honneur sur ses cartes de vœux !


Qui prend-il pour des gogos ?


Le Groupe UMP-DVD du Conseil Général de l'Oise