Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:17

J’avais interrogé, le 23 février dernier, le Ministre de la Défense sur l'étonnante décision de l'état-major de l'armée de terre de faire renaître à Douai, dans le département du Nord, à partir du 1er juillet prochain, le 41e régiment de transmissions, dissous le 1er août dernier à Senlis.  

La réponse du Ministre, parue au Journal Officiel du 18 mai, ne répond pas complètement aux questions que j’avais posées : « Dans le cadre de la réorganisation de l'armée de terre, les missions dévolues au 6e régiment de commandement et de soutien (RCS) de Douai vont évoluer. En effet, à compter du 1er juillet 2010, ce régiment qui n'aura plus en charge le soutien du quartier général du corps de réaction rapide - France (CRR-FR) de Lille, sera réorganisé en régiment de transmissions, comparable aux autres régiments de la brigade de transmissions et d'appui au commandement (BTAC). Il remplira les mêmes missions que les autres régiments de la BTAC et sera principalement composé de spécialistes en transmissions. Le changement des missions confiées à ce régiment va également se traduire par un changement de son appellation. Parmi les numéros disponibles, le « 41 » représentait un patrimoine historique remarquable et prestigieux. En effet, l'appellation « 41e régiment de transmissions » est celle de l'unique régiment de l'arme, héritier de l'armée d'Afrique et son drapeau porte dans ses plis quatre inscriptions (Tunisie, Italie, Allemagne et Indochine). C'est dans le souci de donner une forte identité collective aux militaires et civils qui serviront au sein de ce régiment réorganisé qu'il a été décidé de recréer cette appellation prestigieuse de «41e régiment de transmissions» et d'en confier le patrimoine au 6e RCS ».

La question reste posée : pourquoi recréer à Douai ce que l’on a supprimé six mois plus tôt à Senlis ? Est-ce une erreur vite réparée, ou une fleur faite au maire de Douai pour permettre,  à cet incroyable veinard, de sauver son régiment ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

LANVIN D. 31/05/2010 15:18



  Peut-on ?