Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 15:25

La France subit une crise profonde de l'autorité. Cette crise ne date pas d'aujourd'hui. Mais l'arrivée de François Hollande au pouvoir n'y apporte aucune réponse. Bien au contraire, la crise d'autorité et de confiance est aggravée par le discours laxiste tenu par la gauche depuis 10 mois, avec la volonté de supprimer les peines plancher ou celle d'amnistier les violences commises par les syndicalistes ; avec une défiance affichée à l'égard de nos forces de l'ordre ; avec le retour de la culture de l'excuse pour les délinquants. Le scandale Cahuzac discrédite l'ensemble du gouvernement et de la majorité.

Parce que le rôle de l'opposition est de dénoncer les mauvaises décisions prises par la gauche mais aussi de faire des propositions concrètes pour la France, l’UMP a organisé, le 4 avril dernier, une Convention nationale sur l'autorité.

Il faut maintenant que le débat se poursuive, notamment autour des 55 propositions  formulées à cette occasion.

Pour l’UMP, il ne suffit pas d'un chef pour remettre de l'ordre. C'est à chacun, en fonction de ses responsabilités, de remettre de l'ordre à tous les niveaux.

Il faut d’abord responsabiliser les familles, qui sont en première ligne dans l'éducation et la transmission de nos valeurs, par exemple en obligeant les parents à assister à l'audience lorsque leurs enfants sont poursuivis.

Il faut aussi redonner à l'école les moyens de transmettre, en affirmant l'autorité du savoir et de la compétence. Cela passe par une plus grande confiance accordée aux acteurs de terrain et une plus grande autonomie des chefs d'établissements et de leurs équipes pédagogiques.

Il faut reconstruire l'autorité de la loi par une justice efficace et rapide, afin de mieux prévenir la délinquance et de mieux la sanctionner avec des peines rapides, justes et systématiques : construction de 20.000 places de prison supplémentaires, suppression des réductions de peine automatiques et accord de libérations conditionnelles pas avant que les deux tiers de la peine aient été purgés.

En matière de sécurité, les candidats UMP pour les municipales de mars 2014 s'engageront dans un « Pacte pour la sécurité des Français » : développement de la vidéo-protection et des polices municipales armées.

Enfin, une plus grande fermeté est nécessaire en matière d'immigration : les étrangers qui ne respectent pas les lois de la République n'ont pas vocation à rester sur le territoire national. Les personnes entrées illégalement sur notre sol ne doivent pas pouvoir bénéficier d'un titre de séjour, et leurs enfants nés en France ne doivent plus bénéficier du droit du sol. Il ne faut plus enfin que les étrangers nés en France de parents étrangers puissent devenir Français sans en manifester la volonté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires