Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 12:09

Le président Rome, dont on dit de plus en plus qu’il sera candidat aux sénatoriales de septembre 2011, était récemment en tournée électorale dans le noyonnais.

Il a dû confirmer les informations que nous donnions ici, le 15 juin, concernant l’important retard du chantier de la déviation de la 32. Le département n’a pas encore acquis la totalité des terrains nécessaires et les travaux sur le premier ouvrage d’art ne commenceront qu’à la rentrée de septembre.

L’ouverture de la déviation ne se fera pas avant la fin 2012 ou le début 2013 !

Bonne nouvelle pour Carvalho qui aura tout fait, en tant que responsable des routes du département, pour retarder ce projet. Il a encore deux ans et demi pour remplir tranquillement sa zone de Thourotte.

Le président du Conseil général a, d’autre part, profité de son passage dans le canton de Noyon pour rendre publique une première esquisse du tracé de la déviation ouest de Noyon.

Au vue de ce plan, on a du mal à voir exactement où passera le prolongement de la voie ferrée vers la plateforme multimodale (que celle-ci soit à Beaurains ou à Sermaize). On peut penser qu’elle passera au ras des communes de Larbroye et Vauchelles.

Faute de plan plus précis, on devrait, très vite, entendre de nouveau les défenseurs de la route des cerises…

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

F.M. GONNOT 07/07/2010 15:05



IL FAUT ETRE TRES CLAIR : L'INTERNAT D'EXCELLENCE EST FINANCE A 100% PAR L'ETAT EN INVESTISSEMENT (9 MILLIONS D'EUROS), COMME EN FONCTIONNEMENT.



noyonnais 07/07/2010 11:27



j' ai lu avec attention le bulletin cantonal.


je constate qu'il est noté que le conseil général paie 100% du pôle d'internat d'excellence sur le site du RMT! n'est-ce pas le gouvernement qui a accordé ce pôle sur noyon et donc il serait le
principal porteur du projet et des financements?


je ne comprends plus rien, peut-on m'éclairer?


J'ai relevé d'autre "bizzareries" sur ce bulletin.


Remarquez cela est peut-être la réponse à ma question!


 



daniel debeaume 07/07/2010 04:48



 


Bonjour,


Nous possédons déjà et malheureusement…. notre BATELEUR LOCAL, qui depuis bientôt 3 ans, n’en fini pas de nous promettre monts et merveilles, avec
‘son pacte d’avenir et ses 160 propositions sur le renouveau’, ‘son cœur de picardie’, dernièrement dans le bulletin cantonal de Noyon avec ‘l’ambition
nouvelle et le projet de la vallée verte picarde, même prononcé en anglais ‘grenn valley picarde’’.


Les élections cantonales approchants, voila que celui-ci avec force de descriptions et dessins nous promet plusieurs contournements de la ville.


Concernant la déviation entre Ribécourt et Noyon. Je pense qu’il serait intelligeant d’arrêter de faire croire aux habitants de la Ville de Noyon, que cette
déviation va être la bouée de sauvetage pour dynamiser le Noyonnais en y amenant des industries.


Il n’en sera rien. Pour faire venir des entreprises il n’y a pas que les liaisons routières qui comptent…. et il  ne suffit pas de fleurir avec très
mauvais goût la ville de plantations exotiques ( il manque le sable et les bananes) pour faciliter une décision industrielle.  


Que ce soit Carvalho ou un autre, à moins d’être un parfait ignorant, nous savons tous que suivant la place que vous occupez, vous pouvez
influencer grandement sur les décisions et orientations, que ce soit au sein d’une entreprise…. ou dans notre cas au sein des instances cantonales ou régionales.
Evidemment la même chose se produit au niveau national, et il y a de nombreux exemples.


Daniel Debeaume, TARLEFESSE



Malik 06/07/2010 16:56



Monsieur Le Blaireau, je ne gémi pas, je constate…


 


Il y a trente ans Gonnot n’était pas à la place ou il est et ceux que vous avez cité et d’autres (peut-être vous aussi?)… n'ont pas voulu de développement à
Noyon pour conserver leurs privilèges.


 


Tous ceux qui ont ce type de comportement de “repli” ont mené Noyon à une situation difficile; faut-il préciser catastrophique?


 


Ceux qui sont ont les manettes du pouvoir en ce moment semblent freiner des quatre ferres certains projets auxquels d’autres… (comme Gonnot pour le canal à
grand gabarit) pourraient s'attirer quelques mérites.


 


Sans chercher à blâmer qui que ce soit (l’exercice du pouvoir n’est pas si simple), les sur-hommes n’existent que dans le comptes… et il n’est pas temps pour
aucun messie (si vous en connaissez un, n'hésitez pas a nous le faire connaître). Il semble que ceux qui en ont la charge ne travaillent pas au mieux de l'intérêt commun.



Le Blaireau 05/07/2010 16:28



Malik bonjour, 


cessez de gémir, le noyonnais s' est affaibli depuis trente années avec Brézillon, Gaquère et Ballot qui ont refusé Saint Laurent, Roussel Uclaf, Mièle, pour ne pas avoir à augmenter le salaire
de leurs ouvriers..Ne prenez pas Gonnot pour le messie.....Avec les amituiés du Blaireai