Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:30

A l’invitation de sa présidente, je viens de passer deux jours entiers « en immersion » au Tribunal de Compiègne.

De services en services, d’audiences en audiences, j’ai pu mieux comprendre et toucher du doigt les difficultés de fonctionnement des différentes juridictions et les difficiles conditions de travail des magistrats et des fonctionnaires de justice.

En théorie pourtant, les effectifs sont au complet à Compiègne. Le Ministre a beau jeu, à chaque intervention, de le rappeler.

Mais la réalité sur le terrain est tout autre… A partir du 1er août, pour cause de maternités, le Tribunal n’aura plus que six magistrats sur neuf en activité. Pour causes de maladie ou de formation, le greffe du Tribunal d’instance n’a que quatre fonctionnaires et demi sur huit au travail. De même, un poste n’est plus occupé actuellement au greffe du Tribunal de grande instance.

Malgré cela, le Tribunal fonctionne normalement, sans retard pour les justiciables. J’ai pu constater, sur le terrain, la forte implication de tous pour qu’il en soit ainsi. Mais pour combien de temps ?

A l’issue de ce stage, j’ai décidé d’interpeller le Ministre de la justice sur cette situation qui se retrouve malheureusement dans nombre de juridictions en France.

La solution n’est pas d’augmenter le nombre de postes de magistrats et de fonctionnaires. Nous savons que cela ne serait pas possible. Ce qu’il faut, c’est faire en sorte que les Cours d’Appel, et particulièrement celle d’Amiens, aient davantage de moyens financiers (pour payer des vacataires dans les greffes, par exemple) et davantage de magistrats placés, quand des urgences et des difficultés apparaissent ici ou là, dans tel ou tel tribunal du ressort.

J’espère que MM. Degauchy et Marini auront à cœur de relayer cette demande. Elle est urgente et essentielle si nous voulons garder, à Compiègne et ailleurs, des Tribunaux de qualité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

FRANCOIS V 03/08/2011 13:43



Monsieur le Député,


Et oui nous sommes pas gâtés au TGI, parfois même il faudrait que l'on se fasse greffer des bras supplémentaires car il peut nous arriver de faire plusieurs services en même temps, cependant la
paie reste que pour un ! Les primes... on ne connait plus ce mot, il y a 2 ans on nous l'a versée, depuis plus rien, salaires gelés, solicitation plus grande, et moral en baisse...


Ce qui est regrettable, c'est que votre visite certes a été pour plusieurs services de la cité judiciaire, mais malheureusement certains services n'ont pas eu la chance de vous voir, comme le gug
(accueil) de la cité judiciaire, point statégique de la juridiction où tous les malheurs et les attentes des justiciables sont exposés.


Maintenant à voir si tout ce que la juridiction fait remonter aboutira un jour, mais cela ressemble plus à de l'utopie...



JJJ 18/05/2011 14:40



Monsieur le Député très bonne
initiative.


A
quand l’immersion auprès des hôpitaux, des maisons de retraite, des assistantes sociales, de pôle emploi, etc