Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 09:17
PHOTO-HOPITAL.jpg

Le mercredi 3 février prochain, je serai reçu par les conseillers de Roselyne Bachelot pour tenter de trouver une solution pour sauver l’hôpital de Noyon. J’ai proposé au maire de Noyon et au directeur de l’hôpital de m’accompagner à ce rendez-vous.

Mon objectif est simple : obtenir confirmation du moratoire de trois ans sur les services publics dans le noyonnais, accordé par le gouvernement suite à l’annonce du départ du RMT.

Ce délai de trois ans est celui que le Ministère de la santé a accordé vendredi, par la voix du directeur de l’ARH, au personnel de l’hôpital de Noyon pour en finir avec les déficits (350.000 euros en 2009), arrêter la baisse de fréquentation de l’hôpital par les patients (-1,2% en 2009), et réussir des complémentarités chirurgicales avec l’hôpital de Compiègne.

Si l’hôpital ne relève pas ces trois défis et ne réussit pas à redresser la barre, effectivement, il faudra s’inquiéter pour son avenir. « La situation à Noyon, a-t-il dit, est à l’orange, l’orange foncé ».

L’hôpital de Noyon n’est pas le seul à devoir se battre pour survivre. Je remarque que la situation n’est pas très différente à Péronne, à Montdidier, à Roye, à Crépy-en-Valois…

Je comprends que le gouvernement exige que l’on se bouge pour réduire des déficits chroniques, pour garantir aux malades une sécurité médicale qui n’est pas toujours évidente, ou pour trouver des complémentarités avec les hôpitaux voisins. Mais je ne crois pas, sincèrement, que l’on en soit à craindre des fermetures pures et simples. Le gouvernement devrait savoir qu’un hôpital ne se ferme pas aussi facilement qu’un régiment…

On ne peut pas, certes, accepter pour autant que la situation se dégrade ainsi dans un établissement de santé où des milliers de personnes passent chaque année.

La communauté hospitalière de Noyon va devoir sérieusement se remettre en cause dans les années qui viennent, si l’on ne veut pas un jour voir l’hôpital transformé en grande maison de retraite médicalisée...

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires