Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 16:44

Le maire socialiste de Noyon a vidé, en quatre ans, les caisses de la ville et celles de la Communauté de communes. Il cherche de l’argent partout. Après avoir aggravé l’endettement des deux collectivités et augmenté les taux des taxes et impôts locaux, il veut agrandir son empire.

On se souvient que M. Deguise rêvait, à peine arrivé à la mairie de Noyon, d’annexer les riches terres socialistes de Roye, dans la Somme. Il a cherché aussi à dépecer le Pays des Sources. Faute d’y être parvenu, il est allé séduire Blérancourt dans l’Aisne.

Mais cela ne saurait, bien sûr, suffire pour remplir les caisses de la Cité de Calvin. Il faut donc s’agrandir ailleurs et chercher de nouveaux contribuables. Ham est trop pauvre. Restent les terres communistes plus au sud. Le maire de Ribécourt vient ainsi de révéler à la presse que l’ambitieux maire de Noyon convoitait le retour de Ribécourt dans le Pays noyonnais. Il a également demandé au Préfet à récupérer Chiry-Ourscamp, et Tracy-le-Val, et Pimprez, et Bailly.

Cet impérialiste brutal (il a fait délibérer les élus du noyonnais sans même en parler aux maires concernés) a fait bondir les communistes des Deux Vallées. Ils ont fait savoir qu’ils n’avaient pas l’intention de se faire annexer par l’impérialiste du nord. On en est là.

Sympa l’ambiance à gauche, dans le secteur, entre les deux futurs rivaux des législatives de 2012 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Le Blaireau 11/11/2011 00:15



Très souvent il m’arrive de faire part de mon désaccord à monsieur Gonnot, ce soir et pour la deuxième fois consécutives ce ne sera
pas le cas, et il faut reconnaitre que le maire de Noyon, en plus d’avoir vidé les caisses, probablement pour imiter l’état, ne respecte rien en dehors de ses convictions, et qu’il est prêt à se
marier avec toute commune, dont la corbeille de mariage lui permettrait de bénéficier de nouvelles ressources.


Il n’aura même pas fallu quatre années pour que cet édile affiche son degré d’incapacité sauf en matière festives ou il est
particulièrement brillant, quand les autres serrent les boulons pour faire face à la crise.


Devant cette situation, il faut souhaiter que les instances du parti se soient aperçu de cet état de fait, et qu’il respecte sa
volonté, lorsqu’ il annonçait que la mairie, le conseil général, la présidence de la communauté de communes, ne l’autorisait pas à envisager un autre mandat pour faire face à sa charge, ces
dernières aient bien noté ce désir.


La communauté de commune de Noyon, tout comme la ville sont fort mal parties alors que les instances se tournent vers des têtes
nouvelles, mais que surtout elles ne fassent courir aucun risque au niveau de la circonscription, avec un élu qui adore les fleurs et leurs pots et qui se montreraient certainement bien meilleur
jardinier que gestionnaire !