Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 20:30

Dans un mois, les dimanche 10 et 17 juin, vous retournerez aux urnes pour élire votre député.

Je serai candidat à ma réélection dans la 6ème circonscription de l’Oise, dont je suis le député depuis 1988. J’ai le sentiment, en effet, d’avoir bien travaillé pour mes électeurs, ces dernières années, et de les avoir représenté dignement, à Paris et dans notre circonscription.

Je crois aussi qu’il est important de ne pas laisser tous les pouvoirs, demain, aux mains d’un seul parti.

Pendant cette campagne, je vais tout faire pour rassembler, au-delà des partis et des clivages d’hier.

L’emploi sera ma priorité. L’emploi sera au cœur de mes projets et de mes propositions. Je veux, en effet, mobiliser les énergies autour de projets sérieux et crédibles, susceptibles de nous apporter les emplois et les entreprises dont nous avons tant besoin.

C’est pourquoi, je veux sauver le projet Seine-nord que la gauche menace de tuer.

Je veux défendre nos communes rurales qui se sentent abandonnées.

Je veux promouvoir l’UTC et nos pôles de compétitivité.

Je veux que l’on réussisse la reconversion du site Berniquet à Noyon, et du site Continental à Clairoix.

Je veux défendre nos industries, nos deux hôpitaux, notre tribunal et nos services publics.

Sur tous ces points, je ferai, dans les prochains jours, des propositions claires et précises.

Pour réussir tout cela, il faut un vrai député. Solide. Il faut un député d’expérience et capable de rassembler.

En face, la  gauche présentera plusieurs candidats, sans doute quatre ou cinq. Outre le candidat officiel du PS qui va être parachuté dans quelques jours, il faudra faire barrage au communiste de Thourotte, qui, élu une fois grâce à une triangulaire, de 1997 à 2002, n’a strictement rien fait et rien voté sous le gouvernement Jospin. Son élection serait anachronique et sans aucune utilité.

Il faudra aussi dire non au socialiste dissident de Noyon, s’il se présente. Depuis 2008, il est en train de mettre le noyonnais en faillite. Voilà maintenant qu’il rêve d’une carrière à Paris !

Il faudra également refuser le vote d’extrême-droite qui divise la droite et fait le jeu de la gauche, en permettant une triangulaire, comme en 1997.

Ces votes ne servent à rien, et ne serviraient ni l’emploi ni les projets de notre territoire.

Je vais faire, d’ici le 17 juin, une campagne de terrain, proche de vous, une campagne d’idées et de projets. Ce sera une campagne propre et honnête. J’espère que les autres candidats feront de même.

Merci, par avance, de votre aide et de votre confiance. Rejoignez-moi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires