Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 06:33

Le drame de Toulouse, où un fou furieux, mais aussi tueur méthodique, a massacré enfants et parents à la porte d’une école a bouleversé la France entière.

"Tout va être mis en œuvre, a dit le Président de la République, pour retrouver cet assassin". Je ne doute pas qu’il sera très vite mis hors d’état de nuire.

Ce drame remet en cause, bien sûr, une nouvelle fois, l’abolition de la peine de mort prononcée par la gauche en 1981.

La gauche est allée trop vite en besogne en supprimant la peine capitale. Comme beaucoup de parlementaires, j’ai signé depuis vingt ans de nombreuses propositions de loi visant à rétablir la peine de mort dans certains cas précis : terrorisme, meurtres et viols d’enfants et de personnes vulnérables...

"L’Europe nous interdit de rétablir la peine capitale", répondent les bonnes âmes. Il faudra bien pourtant qu’un jour l’Europe apprenne aussi à écouter la colère des peuples.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Francois Michel Gonnot 21/03/2012 18:21


CHER BLAIREAU,


IL EST DOMMAGE QUE VOUS ME LISIEZ SI MAL.


COMME JE L'AI ECRIT CI-DESSUS, CE N'EST PAS UNE, MAIS PLUSIEURS, PROPOSITIONS DE LOI VISANT A RETABLIR, DANS CERTAINS CAS, LA PEINE DE MORT QUI PORTENT MA SIGNATURE.


JE DIS CE QUE JE FAIS. MAIS JE FAIS AUSSI CE QUE JE DIS.

Le Blaireau 21/03/2012 14:53


Gonnot émet une opinion sur les meurtres de Montauban et Toulouse qui est certainement partagée par une majorité silencieuse, mais pour laquelle aucun des candidats à la présidentielle n’a jusqu’
à ce jour eu le courage de se prononcer, le rétablissement de la peine capitale.


Il est bien dommage que le député n’ait point cette fois eu l’initiative d’interroger le ministre de la justice sur ce point comme il l’a fait pour l’installation des boites noires dans les cars.


Faut- il penser que la sécurité des Français est comme la médecine à plusieurs vitesses, et cette demande au ministre des transports est beaucoup moins dérangeante qu’un projet de loi pour le
rétablissement de la peine capitale.


Alors monsieur le député, on fait du carriérisme, ou l’on est assez «  couillu » pour déposer ce projet sur le bureau de l’Assemblée ?


Si vous n’êtes point en mesure d’accomplir de geste que vous semblez porter, il n’y a pas à douter un instant que votre déclaration sera une atteinte à la mémoire de ceux qui sont tombés sous les
balles du monstre !