Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 11:15

Le Ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a remis récemment dans l’actualité la question de la polygamie.

Interdite en France et dans tous les pays de l'Union Européenne, elle est pourtant couramment pratiquée par des familles issues de l’immigration.

Nul n'est capable de dire ce que ce phénomène, bien que minoritaire, représente exactement, ni le coût supporté par le pays du fait de la fraude sur les allocations  familiales.

La polygamie a un caractère destructeur pour les femmes et les enfants qui la subissent et qui n'ont pas choisi ce destin qui s'impose à eux sous les formes les plus dures : inégalité dans le mariage et succession pour les femmes, privation d'une éducation digne de ce nom pour les enfants.

Il n'est pas acceptable que l'on ne sache pas, même avec une marge d'erreur, le nombre de familles polygames en France.

La dernière évaluation émane d'un rapport de Françoise Hostalier, ancien ministre et députée UMP du Pas-de-Calais, au nom de la Commission nationale consultative des droits de l'homme de 2006. Elle fait état de 16 à 20.000 familles polygames en France, soit 180 à 200.000 personnes concernées...

Cette méconnaissance empêche toutes mesures pour y mettre un terme et remédier à des situations de détresse psychologique et de misère sociale qui bafouent la dignité des femmes et des enfants.

Bien que plusieurs parlementaires UMP aient déposé des propositions de loi visant à lutter contre la polygamie, rien, à ce jour, n'a permis de mettre en place une politique efficace pour lutter contre ce phénomène de société.

Pour la raison pour laquelle j’ai pris l’initiative avec Lionnel Luca et Françoise Hostalier de déposer, à l’Assemblée nationale, une résolution visant à créer une commission d’enquête parlementaire de trente membres sur la polygamie en France.

Elle devra notamment conduire un travail statistique sur la réalité de la polygamie, analyser les phénomènes de décohabitation, proposer des solutions pour faire respecter l'interdiction de la polygamie, et permettre l'intégration sociale des femmes et des enfants en situation de décohabitation.

Pour consulter le rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'homme de 2006 sur la polygamie, voir :

http://www.cncdh.fr/article.php3?id_article=100&var_recherche=polygamie

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

bocquet 13/05/2010 22:17



Monsieur Gonnot, pourquoi vouloir créer une commission sur la polygamie et tout ce qui en découle.


Si j’ai bien lu votre article, cette dernière est interdite tant en France qu’en Europe, alors que les lois soient appliquées et que
ceux qui souhaitent vivre suivant cette coutume, aillent la pratiquer dans les pays ou elle est admise !


Avant que de parler d’identité nationale, peut être faudrait- il tout simplement rappeler que pour ceux qui désirent vivre en France,
il faut d’abord accepter de se soumettre aux lois, us et coutumes de la République, et que cette condition est un impératif, avant même que les autorités compétentes ne se prononcent sur le droit
d’asile.


L a France n’est pas et ne doit pas devenir la vache à lait du tiers monde !



Pousy 12/05/2010 17:39



Encore une fois il s’agit du non respect de la loi Française…


 


La question n’est peut-être pas de faire une nouvelle loi, mais plus de réfléchir à comment l'appliquer et comment détecter ces cas de non
respect.


 


Il est certain aussi que les temps de crise que nous vivons obligent aussi à plus de rigueur, le coût de ces tricheries est certes difficile à estimer
mais il est sans aucun doute non négligeable.


 


Les services sociaux ont un certain nombre de renseignements (ils ont probablement  la connaissent de la plupart des cas). Cependant; ils
appliquent les droits que donne la loi, le minimum exigible serait qu’ils appliquent les devoirs aux quels ce droit est lié.


Bien sur ça pose le problème du secret professionnel, mais celui la ne dispense pas d'appliquer la loi…


 


La polygamie n’est pas compatible avec l’identité national (lien avec ce débat?) ni même avec le fait de résider en France.