Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 15:31
PHOTO-1er-TOUR.jpg

Les gauches pavoisent (on les comprend), mais les résultats du premier tour des élections régionales montrent d’abord et surtout la victoire des abstentionnistes.

720.000 électeurs ne sont pas allés voter dans l’ensemble de la région Picardie. Les chiffres, dans la 6ème circonscription de l’Oise, sont effrayants : sur 73.861 électeurs inscrits, 33.422 seulement sont allés aux urnes. Soit un taux d’abstentionnistes de 54,75 % !

Personne ne peut dire ce qu’ils feront dimanche prochain… Prudence donc. L’élection se gagne ou se perd au second tour.

Cela dit, il est clair que les chiffres du premier tour ne sont pas une victoire pour la majorité présidentielle, dont la majorité des électeurs a préféré rester à la maison.

Caroline Cayeux arrive, certes, en tête dans le département et devance le président socialiste sortant de plus de 5.000 voix. M. Gewerc perd 24.000 voix dans l’Oise par rapport à 2004. Mais nous savons bien que le combat du deuxième tour va être néanmoins très difficile.

Les gauches éclatées du premier tour vont nous sortir du chapeau, demain soir, une liste rose-vert-rouge, concoctée dans la précipitation. Aucun de leurs désaccords ne sera réglé (Seine-nord, politique routière, endettement, politique vis-à-vis des entreprises…), mais cela pourrait suffire à faire illusion.

A droite, il reste six jours pour expliquer et mobiliser les électeurs.

A gauche, il reste six jours pour faire semblant d’être encore capables de gouverner ensemble la Picardie.

La vraie question est de savoir si les Picards auront enfin envie, dimanche prochain, de s’intéresser à l’avenir de leur Région….

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

FR3 18/03/2010 - 20H35 19/03/2010 07:14



Pour ceux que ça intéresse, le débat de jeudi soir 19/ 03/2010 : 





Le dernier débat des têtes de liste avec Caroline Cayeux (UMP/NC)/
Claude Gewerc (Gauche unie) & Guignol (aFront National).


http://nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/#vDo



Un Citoyen 17/03/2010 08:17



Dans un contexte international ou la la vrai cause du problème s'appelle déréglementation (voir:http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9r%C3%A9glementation
) et ne trouve aucun orateur politique pour en parler, pas même les socialistes ou cette gouvernance à pris beaucoup d’importance plus spécialement à la période Mitterrand qui a facilité la mise
en œuvre de cette méthode à niveau Européen.


Ce contexte international a pourtant de graves conséquences en France au point d’être à l’origine d’un véritable mensonge d’Etat. Depuis les années 80 ou les
TUC avaient pour principal objectif de dissimuler le taux de chômage ( http://www.youtube.com/watch?v=VVrQ4s15epY&feature=player_embedded ) mais aussi la dissimulation de la forte progression
des très hauts salaires ou cette période rose a aussi été verte pour eux, puisqu’ils sont passées de plus de 30 fois le salaire d’un smicard ces années la, à plus de 200 fois de nous jours en
France (record d’Europe, il faut bien que l’on soit bons en quelque chose : http://www.capital.fr/le-magazine/le-jeu-de-capital/les-grands-patrons-meritent-ils-leur-supersalaire-448245/(offset)/1 ). Si
ce n’est pas l’échec de la politique mené par les socialistes, qu’est que c’est?


Une des graves conséquence de cette gouvernance est aussi la manière dont est géré l’argent (Vous pouvez en trouver une caricature la: http://www.vimeo.com/8088058 ) qui a trouvé une terre fertile dans ces mêmes
années 80…


 


Avec cette réalité, dont nous sommes tous plus ou moins conscients, ont est en droit de ce demander qu’elle est la marge réelle d’action à niveau régional…
Les socialos caviar  à niveau National n’en disent rien, pourtant c’est leur rôle. 


Pourquoi ils n’en disent rien?


 


Dans ce tableau tableau bien gris ce n’est Claude Gewerc qui va nous faire voir l’avenir en rose, même s’il a un espérance verte en sa ré-intronisation.
Quelques soient les présidents de région ils seront tous soumis aux mêmes contraintes.


 


Reste que du même coup, beaucoup se demandent à quoi serves les élections régionales puisque leur champ d'action semble bien limité face aux délocalisations
des multinationals.


 


Pourtant, les présidents de région ont bel et bien un pouvoir non négligeable dans la politique pour l’emploi à niveau régional. Quand une ville comme Noyon
en est à un taux de chômage supérieur à 25% (en pourcentage réel) les orientations que pourraient prendre le ou la présidente du conseil régional auront une importance incontournable.


 


C’est pourquoi, comme une majorité de Picards, nous souhaiterions qu’il y ai un débat sur FR3 ( comme dit Joseph ) ou cette question de l’emploi soit l’axe
principal et ou chaque candidat expose sont plan d'action. Pour que chacun de nous soit en mesure de mettre un bulletin dans l’urne pour un projet auquel il croit et pas selon une idéologie qui
n’a plus de sens de nos jours.



L'AN CENT/CINQ 16/03/2010 13:46


      Pour moi c'est très clair :
Entre 2 ou 3 listes qui resteront, je ne peux apporter mon suffrage à celles dont certains candidats élus en 2004, socialistes, communistes et frontistes, n'ont pas eu
"le courage ou la civisme" de s'associer début 2005 à une motion émanant d'un conseiller régional PRG-VERT demandant au Préfet SAPPIN de revoir l'arrêté préfectoral de novembre 2004
qui autorisait la création d'une décharge en plein de coeur de la Picardie à Beuvraignes, au Bois des Loges, à 200 m des Fresnières et Crapeaumesnil dans l'Oise.
J'invite les 7214 autres signataires d'une pétition remise début Novembre 2004 en Préfecture de Région, au Conseil Régional de Picardie, au Conseil Général de la Somme, au ministre chiraquien Serge
LEPELTIER (Ecologie-Développement durable) à montrer le même mécontentement que moi vis-à-vis d'eux.
En temps de guerre une trahison se termine devant le peloton d'exécution.
Je demande à la tête de la liste UMP, mais aussi aux personnalités influentes éligibles qui la suivent de ne pas oublier que ce "sâle dossier" n'est pas "enterré" et qu'un jour il
pourrait "rescuciter" : ONYX-VALNOR est une filiale de VEOLIA dont le PDG était un certain Henri PROGLIO, PDG d'EDF, très puissant et fort près de l'exécutif de la République.

Pour les farouches opposants, vigilants sur l'évolution de l'affaire, il n'est pas question de se satisfaire d'entendre les uns annoncer que "c'est gelé", les autres que c'est "figé", le
secrétaire d'état à la défense, et aux anciens combattants, écrivai à ce sujet fin 2009 que pour lui "le dossier paraissait classé" !

Je m'interroge "dans quel sens et en faveur de qui ?".
Que celles et ceux possédant l'accès aux hauts lieux de décisions (Amiens et surtout Paris) interrogent là ou faudrait et s'en inquiétent rapidement et le disent.

Que celles et ceux qui prétenderaient "ne pas avoir su " ou "ne pas savoir" arrêtent de se moquer du monde : qu'elles et qu'ils continuent à "jouer l'indifférence", elles et ils ne bénéficieront
que d'irrespect et de mépris de la part de celles et ceux qui subissent en permanence le "fait du prince". Ne cherchez plus le pourquoi de l'abstention qui est en route à tuer toute valeur
démocratique aux consultations électorales !


Marcel 16/03/2010 09:26



Le vote FN serait du “parasitage” électoral ?



Malik 15/03/2010 18:03



D’accord avec Pousy, le choix est entre Caroline CAYEUX et Claude GEVERC, mais quel différence entre elle est GEVERC:


 


Pour l’emploi?


Va t-elle continuer de subventionner les multinationales qui délocalisent?


Pour la formation?


Pour les associations?


Pour l’écologie?


Pour la solidarité?


Pour le transport?


 


C’est presque aussi cher de ce déplacer en voiture qu'en train.


Est-ce que ça va changer?


 


C’est quelques unes des questions (parmi les plus importantes) ou on aimerait connaître connaître la différence entre les deux candidats qui ont une
probabilité de diriger la région.


 


Le FN ne nous intéresse pas. De toute façon il n’a aucune chance de diriger la région et n’aura de toute façon aucune influence sur les choix budgétaires de
la région.


 


Personne n’est sur du résultat, ont a juste une certitude: le vote FN est inutile.