Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 08:17

Dans la plus grande discrétion, sans jamais associer les élus de l’opposition, la gauche prépare le nouveau découpage des cantons pour les élections départementales de mars 2015.   On connait les principes : deux fois moins de cantons (dans l’Oise, on passerait ainsi de 41 à 21) et un couple élu dans chaque canton. On ne connait pas, par contre, les grandes options du découpage. Les Préfets, le Parti socialiste au niveau national et les élus socialistes sur le terrain travaillent dans le plus grand secret, ce qui est contraire à tous les principes démocratiques.  

Selon certaines indiscrétions qui viennent des rangs du PS lui-même, dans la 6ème circonscription, les cantons de Guiscard et Noyon pourraient être fusionnés, ainsi que ceux de Ribécourt et de Lassigny. Le canton de Ressons-sur-Matz serait rattaché à celui de Maignelay-Montigny ou à celui d’Estrées Saint-Denis. Le sort de Compiègne est plus flou.

Il est clair en tout cas que, si ces solutions devaient s’imposer, ce serait la fin, localement, pour le milieu rural et les petites communes. La coupure en deux du Pays des Sources serait une erreur majeure, de même que la mainmise de Thourotte sur Lassigny.

On comprend, bien sûr, l’intérêt électoral pour les socialistes, qui n’ont jamais aimé la ruralité dont ils ne sont pas issus, de casser les cantons ruraux ou de les noyer dans des cantons urbains plus importants. Mais en termes d’aménagement du territoire, ce serait tout simplement un crime.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires