Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 08:00

ec.png

J’avais demandé ici, il y a un an, que soit mis fin à l’expérimentation visant à réserver la troisième voie de l'autoroute A1, en direction de Paris, aux chauffeurs de taxi et aux bus, entre 7 et 10 heures du matin, sur un tronçon de 5 km. Les conséquences étaient, en effet, désastreuses pour les usagers : http://gonnot.over-blog.com/article-36171653.html

Brice Hortefeux, Ministre de l’intérieur, vient de me répondre dans le Journal Officiel daté du 11 mai : « L'expérimentation d'une voie réservée sur l'autoroute A1 figure au nombre des engagements du protocole d'accord relatif à l'évolution de la profession de taxi, signé le 28 mai 2008 par le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales avec les organisations professionnelles représentatives. Cet engagement fait partie des mesures visant à favoriser la demande de mobilité du public par un développement quantitatif et qualitatif de l'offre de taxis et devait représenter, selon les estimations établies avec les organisations professionnelles, une mise à disposition supplémentaire de 600 taxis dans Paris intra-muros.

« Toutefois, l'expérimentation est suspendue, depuis la mi-février, du fait des travaux de sécurisation du tunnel du Landy, pour une durée de dix-huit mois environ. Cette suspension est mise à profit pour établir un bilan complet de la voie réservée. Celui-ci devra déterminer l'impact de cette voie sur la fluidité du trafic et les mesures qu'il conviendrait de prendre pour améliorer le dispositif. Un équilibre devra être trouvé entre le souci de garantir de meilleures conditions de circulation à l'entrée de Paris par l'autoroute A1 pour l'ensemble des automobilistes et l'objectif de favoriser des modes de transports collectifs et les taxis ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires