Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 08:00

Passons sur Strauss-Kahn, ses déviances sexuelles, ses millions de dollars, même si cela ne donnent pas la meilleure image d’un dirigeant socialiste dans la gestion de sa vie privée…

Regardons le fond. Depuis quelques mois, le PS semble prendre une orientation plutôt surprenante et qui risque de lui poser beaucoup de problèmes au moment de l’élection présidentielle.

Janvier : le groupe socialiste de l’Assemblée nationale dépose une proposition de loi légalisant le droit de vote des étrangers aux élections.

Trois mois plus tard, François Hollande et Patrick Bloche déposent une autre proposition de loi autorisant, cette fois, le mariage entre homosexuels. Pire, le président du groupe, Jean-Marc Ayrault, exige l’inscription du texte à l’ordre du jour de l’Assemblée. Bien sûr, l’UMP et le Nouveau Centre se sont opposés à son adoption.

Il y a quelques jours, un groupe de travail du Parti socialiste, l’ancien ministre de l’intérieur Daniel Vaillant en tête, prône la libéralisation du cannabis et demande la création d’un monopole d’Etat pour en assurer la commercialisation.

Face à toutes ces propositions, auxquelles aucun candidat socialiste à la primaire ne s’est opposé, on peut se demander quelle France veut très exactement le PS ?

On pourrait, et nous le ferons bien sûr le moment de l’élection présidentielle venu, s’intéresser à de nombreuses autres propositions, toutes aussi farfelues et aberrantes, contenues dans le projet socialiste.

L’abandon du nucléaire, par exemple, qui démontre clairement que le PS a abandonné l’idée que la France doit rester un pays industriel. Ou le rétablissement des droits de succession que 95% des familles françaises ne paient plus désormais…

La question que l’on doit se poser est : pourquoi, aujourd’hui, cette dérive gauchiste ? Pour séduire les écolos, alliés privilégiés de demain au détriment des communistes ? Autre question : combien de temps les cocos (s’ils existent encore) et les gens sérieux du PS (et il doit bien en rester) vont-ils encore se taire devant tant d’irresponsabilité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

bouvron 20/06/2011 22:52



bonjour


selon vous, l'abandon du nucléaire signifie la désindustrialisation de la France ? Et vous osez vous moquer des socialistes. Ah ah. SI l'argent qui a été et qui est encore investi dans la filière
nucléaire était investi dans les énergies renouvelables : hydrauliques, marémotrices, solaires, éoliens, .... cela créerait plsu d'emplois que dans le nucléaire. Mais comme aucune aide n'est
donnée à ces secteurs, on peut toujours attendre qu'ils prennent le relais. Cette situtation est une honte. Les hommes politiques se sont accaparés le droit de prendre lz décision de continuer
dans le nucléaire sans en référer au peuple.  serait un minimum.Mr le député vous n'etes que le représentant du peuple. Pour des questions aussi importantes, un référendum


 



Pousy 20/06/2011 10:34



Ils font ça pour des raisons électoralistes?


 


ou pire:


Ils le croient vraiment?


 


C’est désolant…


Si ça continue nous aurons un débat démocratique au ras des pâquerettes et la montée des extrêmes…


 


C’est dans l'intérêt de qui?