Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:00

L’inauguration du nouveau barrage et de la nouvelle écluse de Venette, vendredi dernier, avait un avant-goût de Seine-nord. Les discours et les discussions en coulisses ont permis de glâner les informations les plus récentes sur le canal à grand gabarit.

Le port de Longueuil : Les représentants de l’Etat et le président du Conseil général ont insisté, « c’est le port de Longueil-Sainte-Marie qui est le vrai symbole de l’engagement de l’Oise pour le canal ». Ce sera un port de vrac et un port de containers. Trois groupements d’entreprises viennent de déposer leur candidature pour la gestion de l’infrastructure. Le port démarrera ses activités sans attendre la fin du chantier de Seine-nord.

Ouverture en 2017 : Le préfet de région, préfet coordinateur de Seine-nord, a confirmé le bon déroulement des opérations pour le moment. Fin 2012, l’entreprise retenue pour la construction sera choisie et le chantier durera quatre ans. Il emploiera 3.500 personnes.

Du boulot pour les jeunes de l’Oise : le préfet vient -enfin !-  de lancer une étude ( ?) sur les métiers du chantier et du canal. Il y a quatre ans que je la réclame. Ses conclusions ne seront connues qu’en 2012. Cela signifie, en clair, que l’on aura plus le temps de former des jeunes ou des chômeurs pour la phase de construction du canal. Le préfet de région a d’ailleurs annoncé que « les ouvriers du chantier viendraient de toute l’Europe ». J’aurais préféré qu’ils viennent de Picardie.

BZ sur tous les fronts : Le groupe Bouygues, qui veut le chantier à tout prix, a lancé sa filiale dans la bataille. BZ construit son nouveau siège social à quelques dizaines de mètres du barrage de Venette. Il louera dans un an un millier de mètres carrés au Centre d’études techniques maritimes et fluviales qui, faute de partir à Brest, restera finalement à Compiègne. On a appris, d’autre part hier, que BZ venait de mettre en vente son siège social à Noyon. Un mandat a été signé avec une agence compiégnoise.

Archéologie : deux tiers des diagnostics archéologiques et un tiers des fouilles sont achevés sur les 108 kilomètres du canal.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Pousy 04/07/2011 08:07



« c’est le port de Longueil-Sainte-Marie qui est le vrai symbole de l’engagement de l’Oise pour le canal ». 


 


Ce serait un vrai symbole si BZ parti de Noyon obtenait le marché…
Max Brézillon doit se retourner dans sa tombe…


Les instances politiques du Département et de la Région n’ont jamais eu Noyon dans leurs priorités qui est tout de même l’une des villes ou il y a le plus de
chômage en Picardie.


Non… puisque les chômeurs et autres cassos… votent traditionnellement à gauche, il préfèrent en augmenter le potentiel et y importer d’autres chômeurs.


 


Drôle de façon de faire de la politique… et :


 


Que fait l’Etat pour contrebalancer cette politique catastrophique?