Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 08:53
journal gonnot jpeg

Je vais distribuer, pendant ce mois de janvier, un journal de circonscription qui fera le bilan, à mi mandat, de mon action de député.

On y trouvera un calendrier des réformes qui ont été faites au niveau national et de celles qui restent à faire d’ici les élections législatives de juin 2012.

Il fera également le point de mon action à l’Assemblée et dans la 6ème circonscription de l’Oise où les électeurs m’accordent leur confiance depuis 1988.

Si par hasard, vous ne trouviez pas ce journal dans votre boite aux lettres, n’hésitez pas à me le réclamer par téléphone ou par mail : gonnot2007@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Defossé G de G 23/01/2010 11:03


M. le Député bonjour, je trouve cela trés bien, la parution de ce journal cela permettera de clouer le bec à certains de vos detracteurs.


ANoël 22/01/2010 17:04



Bonjour Monsieur le Député,


 


            Bien que n’habitant pas votre circonscription je suis un fidele lecteur de votre blog.


Je rebondis sur les adresses contenues. Cela me donne une information comparative à ma circonscription et à ma Région qui doit vous talonner sur la hausse
prohibitive des impôts socialistes. La nôtre ayant investie dans l’immobilier de l’hôtel régional…


Pouvez-vous me faire parvenir votre bilan tel que proposé sur votre site.


 


            Récemment, je vous ai fait parvenir un texte sur le « génocide Arménien » et sa
reconnaissance. Vous m’avez renvoyé un acquis dans les 90 minutes de l’envoi du courriel. Aussi, je préfère m’adresser à vous même qu’à la Député de ma circonscription qui jamais ne me
répond.


 


            Je vais vous part de ma préoccupation sur la réforme des retraites,  qui par équité, devrait
concerner l’ensemble des citoyens, tous types de catégories.


C’est curieux que l’on demande l’avis de ceux qui ne sont pas salariés pour décider du sort des salariés ?


Entre autres, « Madame Aubry » n’a été salariée que quelques mois par un PDG ami de son père Jacques Delors.


 


J’en cite quelques exemples  « typiques » de travailleurs : salariés, non salariés, professions libérales, agents territoriaux, fonctionnaires,
élus, fonctionnaires européens et employés des institutions européennes, etc.


Que dire de bien d’autres décideurs sur ce sujet fondamental de notre société, qui concerne le choix le plus profond et le plus intime que l’on ait pu faire il
y a bien des années pour certains. C’est un choix de vie qui ne peut être remis en cause brutalement et immédiatement applicable, par la représentation nationale même si c’est sa mission
légitime. Il s’agit des droits et du respect des Hommes.


Réforme OUI, mais totalement équitable dans les durées de cotisations et les « revenus » générés.


 


Par exemple, les « infirmiers libéraux » et le montant ridicule de leur retraite à l’âge de 65 ans.
Devront-ils mourir au travail en vieillard déformé par la dureté du labeur ?


Devrons-nous en arriver à ce que ceux qui soignent concrètement les « douleurs » de la vie, chaque jour,  arrêtent leurs services à la société pour
être traité par la suite, dignement,  à l’ égal d’un « Sénateur », d’un « Député », d’un agent de la SNCF, d’EDF, d’un prof d’université, d’un
instituteur ?


Ne faudrait-il pas régler préalablement, les conditions de travail de ces infirmiers libéraux ou non,  par exemple, pour que leur durée de vie professionnelle
dépasse les 8 années en hôpital ou que le montant acquis de leur retraite soit proportionnel au prélèvement autoritaire de l’URSSAF?


 


            Pourquoi cette réforme ne concernerait-elle que les salariés,  alors qu’actuellement,  l’obtention d’une retraite à taux plein nécessite une condition double : avoir au moins 60 ans et avoir entre 164 et 164 trimestres de
cotisations suivant l’âge. Ce qui porte déjà aujourd’hui l’attribution de la retraite bien au-delà de 60 ans pour les générations à venir qui travaillent tardivement et pas toujours de leur
responsabilité.


Par exemple, les « experts » du « baby-boom » d’après guerre voulaient une immigration massive pour compenser les départs. Aujourd’hui, avec la
crise durable, c’est plus de 700 000 chômeurs de plus. L’erreur de ces experts est de 1 700 000 emplois. Que disent-ils ? Ils analysent journellement le gouvernement et
critiquent.


 


Par exemple un fonctionnaire européen perçoit 70% de son salaire net après 15,5 années. Certains d’entre eux auront des
retraites entre 14 000 et 18 000 Euros par mois. C’est la contribution aussi des français qui alimente ces retraités.


 


            Il serait également utile de revoir dans le sujet global des retraites, l’attribution de la
réversion qui actuellement est soumise à condition de ressources.


Cette condition est si basse que son attribution est totalement inégalitaire et n’encourage en rien au travail.


Car ceux qui ne travaillent pas auront au moins le minimum vieillesse alors que ceux qui produisent la richesse, sont punis à la double peine : le décès et la
perte des revenus familiaux.


 


            Voilà quelques exemples et point et il y en a bien d’autres.


Ne pensez-vous pas que la meilleure équité serait que la réforme électorale concerne d’abord tous les « régimes spéciaux »,  dont ceux des acteurs
qui discuteront et voteront ces dispositions nouvelles.


 


Bien cordialement,



Picard surgelé 22/01/2010 15:43


On dit qu'une nouvelle entreprise noyonnaise emblématique annoncerait bientôt son départ. Le maire aurait refusé de lui vendre un terrain, alors elle va grandir ailleurs... sur
Compiègne, parait-il. C'est vrai ?


Loubi 22/01/2010 15:41


Vous avez raison, Monsieur le Député. Celà fera taire ceux qui disent que vous n'en faites jamais assez.
Allez vous vous représenter ? Je le souhaite personnellement et je sais que je ne suis pas le seul.