Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 10:01

La majorité de gauche du Sénat vient de voter une proposition de loi visant à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers hors Union Européenne aux élections locales.

Ce texte est un véritable scandale et une énorme provocation. Personnellement, et je le redis ici, je suis contre le droit de vote et l’éligibilité des étrangers et d’accord avec Nicolas Sarkozy quand il déclarait, le 23 novembre : « Je crois depuis longtemps que le droit de voter et le droit d'être élu dans nos territoires doit demeurer un droit attaché à la nationalité française, étendu pour les élections municipales et européennes aux citoyens européens qui partagent avec nous une communauté de destin. »

En France, le droit de voter et d’être élu a toujours été indissociable de la citoyenneté. Si un étranger veut pouvoir voter, il doit demander sa naturalisation. Il en va de même d’ailleurs dans tous les pays d’Afrique et du Maghreb.

Les étrangers sont les premiers à souscrire à cette philosophie. La première motivation des personnes qui demandent à devenir Français est d’acquérir le droit de vote ! A l’inverse, séparer droit de vote et citoyenneté, c’est vider la citoyenneté d’une partie de sa substance.

Le PS nous rétorque que les membres de l’Union Européenne peuvent voter aux élections locales. C’est vrai, mais pour deux raisons que le PS passe sous silence. D’abord il y a une citoyenneté européenne qui justifie un droit de vote des Européens. Ensuite, il y a un principe de réciprocité : un citoyen allemand peut voter aux élections municipales en France et un citoyen Français peut lui aussi voter aux élections municipales en Allemagne.

Ces conditions ne sont pas réunies dans le texte du PS qui prévoit d’accorder le droit de voter et d’être élu sans citoyenneté ni exigence de réciprocité.

Le PS nous dit aussi que lorsqu’on paye des impôts locaux, on doit pouvoir voter aux élections locales. Ce n’est pourtant pas parce que l’on paye des impôts que l’on doit pouvoir voter. Le droit de vote ne s’achète pas. Cette forme de suffrage, le suffrage censitaire, a été supprimée en 1848 !

Si l’on suit le raisonnement du PS jusqu’au bout, pourquoi ne pas autoriser le droit de vote et d’éligibilité aux élections nationales aux étrangers qui payent aussi des impôts nationaux ? A l’inverse, cela voudrait-il dire que lorsqu’on ne paie pas d’impôts, on n’a pas le droit de voter ?

La vérité est que le PS, sous l’influence de ses alliés écolos, multiplie les propositions qui vont à l’encontre des symboles de notre République et des fondements de notre indépendance :

-        droit de vote pour les étrangers,

-        remises en cause des défilés du 14 juillet et du 11 novembre par Eva Joly mollement contestées par les socialistes,

-        sabordage de notre indépendance énergétique avec la sortie du nucléaire,

-        renoncement à notre siège et à notre droit de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU…

Les socialistes d’aujourd’hui sont prêts à n’importe quoi pour accéder au pouvoir, même à vendre leur âme…

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Pousy 09/01/2012 11:08


Ceux qui veulent accorder le droit de vote aux étrangers sont des hypocrites qui font des annonces électoralistes qu’ils ne mettront même pas en
pratique…

Ceux la évitent les vrais sujets et font monter les extrémistes.

Voulez vous vraiment faire voter les Turcs?Europe Autriche Turquie : Liberté religieuse n’est que pure
hypocrisie!
http://www.youtube.com/watch?v=jmkO7IY4vVM


 

nicolas 12/12/2011 17:16


je suis d' accord avec le blaireau ,retirons toutes les prestations sociales a ceux qui ne respect pas la france  ses lois et son drapeau a tout ceux qui viennent en france profiter du
système ,nous imposer leur religion et ils partirons d'eux meme .La FRANCE est un beau pays faisons de sorte qu'il le reste

Le Blaireau 11/12/2011 22:27


Il serait temps que droite et gauche veuillent bien sortir de ce cloaque, ou le plus important n’est pas le devenir de la nation, mais
les coups bas que les uns et les autres s’échangerons au grand dame de l’intérêt du pays.


Le vote des étrangers fait encore parti de ces gadgets qui permettent de détourner l’attention sur des problèmes mineurs et qui ne
poseront pas sur la vie politique de la nation dans le cadre de la mondialisation.


Que pèseront nos votes face à la montée technologique de la Chine, de l’Inde, du Brésil ?


Perdus dans notre nombrilisme national, englués dans ce carriérisme à l’issue fatale, nous applaudissons des deux mains au quatrième
pneu gratuit offert pas Continental,  produit en Slovénie, à trois euros alors qu’il ressortait à 9 euros n France sans même nous apercevoir que
«  cadeau » permet au producteur d’augmenter ces marges et que nous alimentons l’augmentation de ses marges !


Le problème du vote des étrangers est un faux problème, mettons un frein aux prestations sociales, allocations familiales, assistanat
social et invitons le travailleur étranger sans travail depuis six mois à regagner son pays d’origine et le vide se fera lui-même en permettant de nombreuses économies dans de nombreux domaines y
compris le domaine médical.


Que nos politiques aient le courage de leurs actes et le vote s’avèrera un faux problème !