Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 06:45

Le dernier conseil municipal de Noyon, vendredi, a été l’occasion de vérifier l’état extrêmement fragile des finances municipales. La dette de la ville, sous la forme de 37 emprunts, atteint un record historique avec 26,3 millions d’euros.

Si la mairie devait rembourser demain matin la dette de la ville, il faudrait qu’elle prenne plus de 1.800 euros dans la poche de chaque noyonnais, soit 4.500 euros à chaque famille.

La dette a doublé depuis l’arrivée des socialistes à la tête de la mairie, en mars 2008 !

Avec la gauche, Noyon s’est appauvrie et vit désormais de plus en plus à crédit. Depuis l’année dernière, l’endettement s’est encore aggravé de 1,3 million d’euros.

Heureusement, l’Etat est là. Grâce à ses dotations, et notamment chaque année ses dotations exceptionnelles, grâce à ses financements sur le quartier Berniquet, il tient la ville et la Communauté de communes sous perfusion.

Mais jusqu’à quand cela peut-il durer ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

daniel debeaume 22/02/2012 10:52


Bonjour


Le 1er bateleur de Noyon, déclare en mars 2008 pour les élections municipales


‘avec le soutien du département et de la région, je veux redonner à Noyon, fierté et ambition’.


En février 2012, qu’en ait-il.


Disparition de centaines d’emplois (Rigida, Balshen, Brézillon, etc), le chômage se situant à un niveau très élevé 24,2%. Aujourd’hui aucun emploi de créé sur le site du R.M.T.


Le bateleur n’étant pas avare de déclarations fumeuses, et, après avoir consulté une diseuse de bonnes aventures du coin, celle-ci ayant placé son pendule en plein centre sur le site du R.M.T lui
annonce fièrement que 400 emplois seront présents, mais dans 4 ans.


N’étant pas très satisfait de cette entrevue avec la diseuse de bonnes aventures, possédant chez lui un jeu de tarot de Marseille, et après plusieurs heures de mise en place des cartes, celui-ci
lui confirme que 600 emplois sur le R.M.T seront présents mais dans six ans, c’est mieux …ouf … ?.


Pas satisfait, le bateleur cherche une autre façon de voir les choses, pour qu’on lui confirme qu’il y aura bien 1000 emplois dans moins de cinq ans sur le site du R.M.T, un
chiffre qui lui semble beaucoup plus parlant et sonne mieux aux oreilles de ceux qui écoutent et qu’il pourra annoncer au prochain conseil municipal..  


Pour tous ceux qui cherche un emploi, rendez-vous donc dans quatre ou cinq ans, sachant qu’il n’oublie pas de dire que beaucoup d’employés viendront de l’extérieur… ?, puisque ce sera une
majorité de délocalisions d’entreprises, si cela se confirme … ?.


Daniel Debeaume


Hameau de Tarlefesse

daniel debeaume 21/02/2012 05:52


Bonjour


Je tiens à vous rappeler une nouvelle fois que ce n’est pas la gauche qui est au pouvoir à
Noyon.


Il n’y déjà pas de communistes ou d’hommes et de femmes considéraient comme de véritables personnes représentant sincèrement la gauche au sein
de cette assemblée municipale.


La plupart de ceux qui siège au sein de la municipalité se sont présenté sur une liste de droite ou on appelé à voter pour la droite lors d’élections précédentes.


Il n’y a pas si longtemps Patrick Durvicq (adjoint au maire) appelait dans la presse les noyonnais  à voter pour la droite affirmant que celle-ci serait mieux gérée
par la droite que par la gauche.


Le maire de Noyon n’est pas non plus un homme de gauche.


Globalement, pourriez-vous me dire ce qui a vraiment changé à Noyon depuis que cette nouvelle équipe municipale est en place, à part les pots de
fleurs…. ?.


Daniel Debeaume


Hameau de Tarlefesse