Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 10:23

Le port de Noyon, c’est une histoire de fous, à laquelle plus personne ne comprend rien. La réunion qui a eu lieu vendredi à la Chambre de commerce de Beauvais devait tout régler. Elle a contribué, au contraire, à compliquer les choses.

Le lendemain la presse titrait que la question du port de Noyon était réglée : il serait à Lagny et Sermaize. Ce qui est un gros mensonge de plus !

Je le répète ici : le choix de la localisation du port sera faite dans un an et demi seulement par Bouygues ou Vinci, et le port sera soit à Beaurains-les-Noyon, Porquéricourt et Vauchelles, soit à Lagny et Sermaize.

Je publie ci-dessous, en intégralité, la déclaration commune que VNF et le Pays noyonnais ont signé vendredi à Beauvais qui est très claire à ce sujet :

 


« Les réunions tenues lors de l’été 2009, sous l’égide de Madame le Sous-Préfet de Compiègne, entre Voies navigables de France (VNF) et la Communauté de Communes du Pays  Noyonnais (CCPN) ont permis d’aboutir à une position commune pour l’emplacement de la plate-forme multimodale du Noyonnais, sur le canal Seine-Nord Europe.

« Afin de déterminer la meilleure implantation possible, au regard du périmètre de la déclaration d’utilité publique et de la volonté partagée de maximiser les retombées économiques, deux positionnements vont finalement faire l’objet, dans le cadre de la procédure de consultation, d’une étude de faisabilité comparative d’un point de vue technique, environnemental et économique :

1er site : Beaurains-les-Noyon-Porquéricourt-Vauchelles.

2ème site : Sermaize -Lagny, le site de Catigny n’ayant pas été retenu.

« Le canal Seine-Nord Europe comprend la réalisation de quatre plates-formes multimodales inscrites dans la déclaration d’utilité publique (DUP) du projet, dont une située dans le Noyonnais. Cette dernière, d’une superficie d’environ 60 hectares, accueillera des activités portuaires, logistiques et agro-industrielles.

« L’emplacement  de la plate-forme du Noyonnais figurant dans la DUP a été retenu suite au souhait exprimé par le président de la Communauté de Communes du Pays Noyonnais dans un courrier du 26 avril 2006.

« Dans le cadre de l’enquête publique de janvier à mars 2007, des observations avaient été recueillies conduisant la commission d’enquête à formuler une recommandation visant à optimiser l’implantation retenue au sein du périmètre du dossier d’enquête publique.

Suite à l’observation de ladite commission d’enquête, les élus de la Communauté de Communes du Pays Noyonnais qui avaient délibéré en faveur d’une implantation sur le Noyonnais, sans toutefois préciser l’endroit exact, décident alors de lancer une étude, étude dont les résultats confirment l’intérêt d’une implantation plus au nord.

« Début 2009, Voies navigables de France, maître d’ouvrage du projet, procède à de nouvelles analyses techniques, architecturales et commerciales pour optimiser le site prévu dans le dossier d’enquête. Les résultats de ces études complémentaires sont présentés lors de plusieurs réunions, sur le terrain et à la sous-préfecture de Compiègne. 

De son côté, la Communauté de Communes du Pays Noyonnais approfondit sa réflexion, pour créer une future zone d’activité « Cœur de Picardie » en synergie directe avec la plate forme, afin de proposer aux porteurs de projets, notamment logisticiens, une offre complémentaire.

« Les échanges entre VNF et les élus de la Communauté de Communes du Pays Noyonnais permettent d’aboutir au constat qu’il faut prendre en compte : les contraintes de périmètre de la DUP pour éviter les délais et risques d’une DUP modificative, le souhait exprimé par délibération le 24 septembre dernier par le conseil communautaire de la Communauté de Communes du Pays Noyonnais, en faveur d’un déplacement de la plateforme, soit sur le site de Catigny, soit sur celui de Sermaize-Lagny, et la faisabilité technique et opérationnelle des différentes solutions.

« Au regard des contraintes juridiques, il est décidé d’abandonner le site de Catigny. Par contre la décision est prise d’ajouter dans la procédure de consultation pour la réalisation du canal et des aménagements connexes, l’implantation choisie par la CCPN pour la plate forme du Noyonnais sur le site Sermaize-Lagny ; cette implantation ayant reçu le soutien, tant des maires concernés que des trois conseillers généraux du secteur, sachant que celle-ci nécessitera une adaptation du tracé du canal afin de rester dans le périmètre de la déclaration d’utilité publique.

« C’est donc dans le cadre de cette procédure de consultation pour la réalisation du canal et des aménagements connexes, que le choix final (Beaurains-les-Noyon, Porquericourt, Vauchelles et Noyon ou Sermaize-Lagny) sera effectué au regard de la faisabilité technique, des impacts environnementaux, économiques, stratégiques et opérationnels, ainsi que des contraintes qui en découlent pour l’exploitation du canal.

Signés : Alain Gest, président de VNF et Patrick Deguise, président de la CCPN.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Loubi 08/12/2009 08:41


Je ne comprends pas qu'il faille encore un an et demi pour le port. Pas d'emplacement, ça veut dire pas de plan, pas de voirie, pas de vente de terrains, pas d'entreprises, donc pas d'emplois,
pendant que les autres, Nesle et Péronne notamment, ont déjà crée leur structure de gestion du port et commercialise leurs parcelles.
Comme d'habitude, Noyon aura les restes !!! Merci Patrick Deguise.


Le Blaireau 07/12/2009 22:20


Monsieur Gonnot,
le cliché sur la route de Roye est fort joli, et il restera le témoignage d' un environnement et d' une qualité de vie campagnarde chaleureuse, avant que les destructeurs n' accomplissent leurs
méfaits au détriment de la nature et des riverains.
Je vous serais obligéde bien vouloir m' indiquer ou se procurer ce tirage.
Merci et sincères salutations


Pousy 07/12/2009 11:22



Réponse dans un an et
demi!





C’est autant de temps de perdu pour la recherche d’entreprises pour investir ce
lieu.





Quel gâchis…



GEGE 07/12/2009 10:39


C'EST VRAI : C'EST SCANDALEUX DE MENTIR AUX GENS  BEAURAINS ET DE PORQUERICOURT EN LEUR FAISANT CROIRE QUE LE PORT NE SERA PAS CHEZ EUX, ET PUIS UNE FOIS QUE M. DEGUISE SERA REELU
CONSEILLER GNERAL, EN MARS 2011, ON LEUR DIRA QUE FINALLEMENT LE PORT EST CHEZ EX, ON S'EST TROMPES ....
PAS TRES PROPRE TOUT CA.....