Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 09:07

Il y a un peu plus de deux ans, le 18 novembre 2008, alors que commençait la crise financière internationale, Dominique Strauss-Kahn était à Carthage, près de Tunis, pour rencontrer le dictateur Ben Ali et être décoré par lui.

A l’issue de cet entretien, le directeur général du FMI, dans une interview qu’il doit aujourd’hui regretter, s’était livré à un hommage appuyé du Président tunisien et avait qualifié son régime de « modèle » :

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Albert 24/01/2011 11:28



Comme quoi…


 


Le gouvernement de Tunis avait “une apparence de modèle” qui pouvait avoir l’air exemplaire au premier abord. Tous pouvaient (au premier abord) s’y
tromper, les socialistes n’en font pas exception les critiques qu’ils font au gouvernement Sarko (à ce propos…) ne sont pas justifiés, aucun doute leur but est faire du populisme pour
raison électoraliste.


 


Les gouvernements ont d’autres sources d’information “peut-être” plus fiables, mais aucun d’eux n’avait prévu l'effet réseaux sociaux internet.


 


Les autres dictatures du Maghreb et d’ailleurs n’ont qu’a bien ce tenir, voir aussi quelques autres comme la Chine qui se croit invulnérables… vont
désormais craindre la contagion de cette première “révolution” née dans le net.