Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:18

Depuis 2007, la France a dû faire face à cinq crises mondiales d’une ampleur inégalée : crises financière, économique et sociale, monétaire, énergétique, géopolitique. Dans ce contexte, le Président de la République et la majorité ont cherché à protéger la France et les Français. Nous avons aussi voulu réaffirmer les valeurs fondamentales de la République, réformer notre pays et préparer l’avenir de la France et de nos enfants.

Voilà un rapide bilan de ces quatre ans d’action pour la France.

I. Protéger la France et les Français face aux crises et aux aléas de la vie :

Dans la crise économique, l’épargne des Français a été intégralement préservée grâce au sauvetage des banques sans que cela coûte un euro au contribuable. Cela a même rapporté 3 milliards d’€ à l’Etat.

La création du G20, en 2008, a permis de réguler l’économie mondiale, d’encadrer les bonus et de faire reculer les paradis fiscaux.

Trois millions de salariés ont conservé leur emploi au cœur de la crise : la mesure zéro charge dans les TPE a entraîné 1,2 million d’embauches, 1 million de contrats aidés ont maintenu en activité des personnes en situation précaire et le recours au chômage partiel a évité plus de 500.000 licenciements économiques.

Dix millions de ménages modestes ont été aidés : 5 millions de ménages ont bénéficié d’une réduction de l’impôt sur le revenu, et les familles les plus modestes avec enfants ont reçu une aide exceptionnelle.

La protection des Français face aux accidents de la vie a aussi été renforcée : la revalorisation du minimum vieillesse de 25 % est en cours. En 2012, chaque allocataire percevra 150 € de plus par mois. De même, l’allocation adulte handicapé aura été revalorisée de 25%.

La durée de travail nécessaire pour bénéficier de l’allocation chômage a été abaissée à quatre mois (contre six auparavant).

Face aux crises internationales, Nicolas Sarkozy a défendu les intérêts vitaux de la France, renforcé l’influence de notre pays et conforté son image. Ainsi, l’intervention du Président a permis d’arrêter le conflit entre la Russie et la Géorgie et de sauver l’indépendance de la Géorgie en 2008. Le soutien au Président Ouattara a entraîné le retour de la démocratie en Côte d’Ivoire et l’action en Libye a sauvé la vie de milliers de civils.

II. Réaffirmer les valeurs fondamentales de notre République :

Le combat pour garantir la sécurité, première des libertés, a été renforcé. 2010 a été la 8ème année consécutive de baisse de la délinquance : l’insécurité a reculé de 17,5% de 2002 à 2010 et le taux d’élucidation a été multiplié par deux depuis 2001.

Les efforts se concentrent désormais sur l’application des peines et l’amélioration du fonctionnement de la justice : les peines planchers ont été instaurées pour lutter contre la récidive : depuis 2007, 30.000 peines planchers ont été prononcées. Des jurés populaires seront introduits dans les tribunaux correctionnels pour statuer sur les affaires les plus graves de violences aux personnes. Avec la création de la Question prioritaire de constitutionnalité, chaque citoyen peut désormais invoquer devant les tribunaux la conformité de nos lois à la Constitution.

La majorité a également tout fait pour récompenser le travail, le mérite et l’effort : les heures supplémentaires ont été défiscalisées : plus de 10 millions de salariés ont bénéficié de ce dispositif. Pour un ouvrier qui a travaillé 2 heures de plus par semaine cela correspond à une augmentation de salaire de 150 € par mois.

Les droits de succession ont été supprimés pour les 95% des Français. Le revenu de solidarité active (RSA) a été créé pour rendre plus avantageuse la reprise d’un emploi plutôt que l’inactivité. Il bénéficiait à 1,8 millions de foyers, fin 2010.

Nous avons aussi consolidé les bases du vivre ensemble, dont la laïcité est l’un des piliers essentiels : pour promouvoir la laïcité et lutter contre les intégristes, nous avons interdit le port de la burqa dans l’espace public.

L’UMP a mené une convention sur la laïcité qui a débouché sur 26 propositions concrètes, dont l’interdiction de refuser de se faire soigner par un médecin d’un autre sexe aux urgences d’un hôpital, ou l’encadrement strict des prières de rue et de l’abattage rituel.

III. Réformer notre pays au service des Français :

Les réformes des retraites et des régimes spéciaux ont sauvé notre système de retraite par répartition. Alors qu’en 2010, une retraite sur 10 était financée par la dette, le recul du départ à la retraite à 62 ans permettra au système de revenir à l’équilibre en 2018.

La loi sur le service minimum dans les transports et dans l’éducation a limité le blocage du pays en cas de grève.

La réduction du train de vie de l’Etat s’est poursuivie afin de réduire la dette tout en gagnant en qualité de service public. D’ici à 2012, le non remplacement d’un départ sur deux à la retraite aura réduit de 150.000 le nombre de fonctionnaires de l’Etat.

La réforme de la santé vise à assurer une offre de soins de qualité sur l’ensemble du territoire. Le prochain chantier sera la réforme de la dépendance destinée à aider les 8 familles sur 10 qui ne sont pas en mesure de payer l’hébergement de leur parent dépendant.

IV. Préparer l’avenir de la France et de nos enfants :

Avec les 35 milliards d’€ d’investissements d’avenir et les 32 milliards du grand Paris, la majorité a décidé d’anticiper les défis du 21ème siècle.

Avec le Grenelle de l’environnement, la majorité a tourné la France vers le développement durable. Le Grenelle de l’environnement, c’est 440 milliards d’€ d’investissements et 600.000 nouveaux emplois sur 12 ans.

Nous avons fait le choix d’inciter à l’innovation pour créer les emplois de demain. Le crédit d’impôt recherche a été multiplié par trois. La taxe professionnelle a été supprimée sur les investissements. C’est un allégement fiscal de 5 milliards d’€ par an pour les entreprises.

Nous avons également fait le pari de l’éducation. L’école primaire s’est recentrée sur les fondamentaux : lire, écrire, compter. Deux heures par semaine d’aide individualisée ont été instituées pour aider les élèves en difficulté. Elles ont profité à 1,3 millions d’élèves en 2009-2010. La réforme des universités a modernisé l’enseignement supérieur, auquel 40 milliards ont été consacrés au cours quinquennat.

Enfin, la famille est au cœur des préoccupations de la majorité. Depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation (soit une hausse de 1,5 milliards en deux ans). Les 830.000 naissances de 2010, sont une vraie promesse d’espérance pour l’avenir de notre pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires