Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 06:39

J’écrivais ici, il y a quelques semaines, que Compiègne devait obtenir de l’Etat de nouvelles compensations, suite au refus de l’ONF de venir installer son siège social dans la Cité impériale. C’est chose faite. Le Premier Ministre a tranché : ce seront 2 millions d’euros supplémentaires qui s’ajouteront aux 2,7 déjà promis à la ville.

Les locaux du Quartier Bourcier seront libérés par l’Armée le 1er juillet. La ville les rachètera, et le site accueillera, à partir de 2013-2014, une résidence de luxe, une résidence universitaire, un centre des congrès, un hôtel (3 ou 4 étoiles), et des logements sociaux. Le mur d’enceinte sera détruit.

Autre difficulté en voie de résolution, le « trou » de la rue Solférino. Un permis de construire a été (enfin !) déposé en mairie. Les travaux commenceront dans les six mois. Ils consisteront en la création d’un parking souterrain, d’une extension de Monoprix et d’un étage d’appartements haut de gamme.

Les travaux du nouveau bâtiment, place du Marché aux herbes, commenceront, eux, en septembre. Il abritera 2.650 mètres carrés de surfaces commerciales (dont un restaurant) sur deux niveaux. Le toit sera végétalisé. L’inauguration du bâtiment se fera avant la fin de l’année 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

philippe Duflot 18/04/2012 20:30


Bien vu, l'entreprise de pots de fleurs M. Debeaume . J'y ajouterai la fabrique de pots de yaourts MamiNovia

daniel debeaume 14/04/2012 10:46


Bonjour


Concernant la situation économique de Noyon, comme dirait l’autre ‘ce n’est pas la peine de tourner autour du pot pour c…. dedans’.


Le départ de l’entreprise Brézillon de Noyon pour la ville de Compiègne est la parfaite illustration du constant déclin industriel de Noyon.


Il ne suffit pas que d’avoir des voies de circulation rapide, encore faut-il que tout l’environnement industriel, social, éducatif, culturel, sportive, de
transports, soit à la hauteur pour qu’une entreprise puisse garantir à ses salariés de bonnes conditions d’implantations et que celle-ci prospère dans un environnement de qualité.


L’entreprise Brézillon l’a bien compris en s’installant à Compiègne.


Avec la nouvelle municipalité, la ville de Noyon pourrait peut-être envisager de faire installer une entreprise de pots de fleurs au R.M.T, nous serions pour
celle-ci d’un réel soutien et une référence solide dans toute la France.


Daniel Debeaume


Hameau de Tarlefesse