Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 08:00

PHOTO NIQUE

J’en ai ras-le-bol !

Depuis quatre ans maintenant, je me bats contre certains rappeurs qui croient pouvoir piétiner impunément les valeurs de la République et appeler à la violence dans leurs pseudos chansons.

J’ai réussi à mobiliser contre eux un bonne partie de l’opinion, un grand nombre de députés et les Ministres de l’intérieur et de la justice qui ont fait poursuivre et condamner certains d’entre eux.

La publication, il y a quelques temps, d’un livre intitulé « Nique-la-France » montre néanmoins qu’il faut aller plus loin. Beaucoup plus loin.

Ce livre, à la couverture scandaleuse, multiplie les incitations à la haine et aux violences de toutes sortes. Un des chapitres s'intitule : « la révolte des quartiers populaires est légitime".

Nous avons déjà réussi à convaincre la FNAC de le retirer de la vente.

L’ouvrage est signé par un certain Saïd Bouamama, sociologue (?), directeur de recherches à l’IFAR ( ?). Il est édité par l’association «les Indigènes de la République » dont Saïd Bouamama est adhérent et que préside Houria Bouteldja, salariée de l’Institut du monde arabe à Paris.

Cette jeune femme vient d’être mise en examen par ailleurs pour avoir proféré une injure raciale à l’égard des Français. Elle avait utilisé le terme « Souchiens »  (Sous-chiens) pour désigner les Français de souche. Elle sera probablement jugée par le Tribunal correctionnel de Toulouse.

Il semble que le livre « Nique-la-France » n’ait pas fait, à ce jour, l’objet de poursuites judiciaires. Avec un certain nombre de députés UMP, je viens de saisir les ministres de l’Intérieur et de la Justice pour qu’ils fassent interdire cet ouvrage.

Parmi les députés qui partagent ce combat citons : Bernard Carrayon, Maryse Joissains-Masini et Lionnel Luca.

Nous préparons d’autre part une proposition de loi créant un nouveau délit qui sanctionnerait les atteintes aux valeurs et aux symboles de la République dans les créations artistiques et culturelles, sans que cela ne remette en cause bien sûr la liberté d’expression.

Mais il est clair aujourd’hui qu’il faut mettre des barrières nouvelles à l’exercice de cette liberté. La diversité des origines, la diversité culturelle, ne peuvent pas autoriser l’inacceptable.

 

Merci à tous les lecteurs de ce blog de m’aider dans ce combat, en faisant connaître cet article à leur carnet d’adresses !

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

@ Villars 03/02/2011 15:29



SCANDALEUX , INACCEPTABLE.


Mais QUAND nos politiques s'apercevront-il enfin du mépris de ceux là même qui profitent
à FOND du système ?


IL EST GRAND TEMPS DE REAGIR


Au lieu de nous passer en boucle dans les JT les "phrases malheureuses" de nos élus et leurs querelles de clocher notre gouvernement
ferait bien de s'attacher à son propre peuple ; quant à tous ces bobos de gauche qui ne connaissent même pas la banlieue ils devraient bien songer au virage des idées de leurs sympathisants de
plus en plus à droite, voire très à droite (FN)



durand.louis 25/01/2011 10:23



Non seulement, je suis d' accord avec le député et ses amis pour qu' ils fassent le maximum, mais je suis aussi solidaire des réflexion des autres lecteurs.


Il va bien falloir que ces pb soient réglés entièrement, sinon vous vous exposerez à une évasion de votes vers le front national, même si nous savons que ce ne peut-être une solution.


Mais nous aussi, nous avons nos désespérances.



Bernard Atlan 13/01/2011 16:18



T’es né dans notre beau pays


Crois moi, beaucoup de gens t’envient


 


Ici t’as tout ce qu’il te faut


C’est sur y’a quelques défauts


 


Mais la démocratie


Comme nous tu en bénéficies


 


Notre  pays tu n’aimes pas


Tu préfères ceux de là-bas   


 


Si nous gagnons au foot


Pour toi, c’est rien, sans doute


 


Ton pays d’origine gagne


Alors la,  oui, tu te magnes


 


D’aller, tout casser, brûler.


Dans notre France, oh, que tu hais.


 


Crois tu, qu’on va le supporter


Encore longtemps, sans broncher


 


Nos politiques, nos médias


Ne font rien dans l’immédiat


 


Mais le jour des élections


Il faudra que nous fassions


 


Ce que nous devons


Avec toute notre raison


 


Pour qu’on ait  enfin le choix


De te dire sans émoi


 


Puisque, ici,  tu n’aimes pas.


Va donc voir si là-bas


 


Tu  peux faire les mêmes choses


Sans attraper d’ecchymoses


 


Mais faudra pas revenir


Tu ne seras qu’un mauvais souvenir


 



A.Nonymous 30/12/2010 02:30



Bonjour,


Je suis très loin de partager toutes les idées de l'UMP et je suis très loin de partager toutes les idées du PCF. Je suis encore plus loin des idées du FN que j'abbhore profondément.


Ceci étant, je soutiens votre combat pour santiconner les atteintes aux valeurs de la France tout comme je soutiens le combat du député communiste André Gerin contre la burqa.


Il faut arrêté d'être angélique et de tout autoriser sous prétexte de liberté individuelle ou de liberté d'expression.


Cordialement.



Nicolas 22/12/2010 11:39



Monsieur le Député


Pourquoi ne demanderiez-vous pas à ce qu'on retire de la vente les disques de Maxime Le Forestier sur lesquels figure cette chanson:


http://parole.ultimalist.com/s16598/paroles_je-men-fous-de-la-france


Car je me demande pourquoi vos propos sont à géométrie variable en fonction du créateur des propos que vous dénoncez? En tant qu'élu de la Nation, vous êtes pourtant garant de l'unité de cette
dernière et devriez donc chercher à comprendre pourquoi une frange de la population se sent à ce point exclue, plutôt que de réclamer sans cesse qu'elle soit encore plus bannie.


A moins que vous ne trouviez pas que Maxime Le Forestier soit un grand artiste français? (notez que je ne vous demande pas si vous l'appréciez)


Cordialement,


Nicolas