Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 08:37

Les parlementaires de la majorité du département de l’Oise, sans exception, viennent de signer un communiqué de presse pour exprimer leur solidarité et leur amitié à Eric Woerth, victime depuis dix jours d’une campagne injuste de la part du parti socialiste :

 « Au moment où Eric Woerth  est victime d’une campagne politicienne et médiatique d’une rare violence et d’une profonde injustice, nous tenons à lui affirmer notre amitié, notre confiance et notre soutien.

« Les calomnies, les amalgames, les procès d’intention sont des méthodes indignes d’un débat démocratique serein et constructif.

« Parce que nous connaissons bien Eric Woerth, nous n’acceptons pas les insinuations mettant en cause sa probité.

« Engagé en politique depuis près de trente ans, toujours guidé par la volonté de faire avancer ses idées et d’œuvrer au service de la France et des Français, Eric Woerth n’a jamais fui ses responsabilités, démontrant toujours son courage, sa détermination et son refus de la démagogie. C’est un homme honnête et désintéressé. Tous ceux qui ont pu travailler avec lui, dans l’Oise, au Parlement ou au Gouvernement, peuvent en attester.

« Ministre en charge d’une réforme cruciale et indispensable à l’adaptation de notre pays à ses réalités économiques, démographiques et sociales, Eric Woerth est devenu une cible pour ceux qui préfèrent les attaques ad hominem aux discussions de fond.

« Fidèles et solidaires avec Eric Woerth, nous espérons que la sagesse et la raison  l’emporteront au plus vite afin de permettre à ce Ministre exemplaire de mener à bon terme sa mission », conclut le communiqué.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

jeanne samson 07/09/2010 22:09



Il faut être réaliste !  La réforme des retraites en France est nécessaire. Il faut tenir et ne pas céder à la rue. J'ai rencontré des agents de la fonction publique qui faisaenit grève
aujourd'hui non pas contre l'âge de la retraite mais pour une plus grande égalité, et ces gens là ont été commptabilisés comme grévistes contre le gouvernement. Il faut mettre un terme aux
privilèges, EDF, SNCF,c'est fini le coup de pelle dans la loco ! Mon fils finit un docotorat de chimie en Angleterre, et n'a pas pu retourner là-haut aujourd'hui  à cause des grèves. Il n'a
pas du tout envie de revenir travailler en France à l'heure qu'il est.



Hautier 07/09/2010 20:29



Nous soutenons l'intelligence, la persévérence, le courage en politique et c'est pourquoi nous apportons notre soutien à Eric Woerth!



Alain 30/08/2010 12:40



Les attaques répétitives à l'encontre d'Eric  Woerth et de son épouse tournent au ridicule autrement dit à l'insignifiant...C'est parfaitement ridicule ,car comme chacun l'aura compris le
véritable objectif de toute cette campagne c'est de discréditer, de salir voire de "tuer"politiquement un homme qui a eu le courage d'affronter le délicat dossier des retraites.Toute cette
énergie, tous ces palabres,n'auraient ils pas mieux servi notre pays en étant CONSTRUCTIFS plutôt que de démolir sans rien proposer de serieux ??? Allez ERIC, tenez bon,une MAJORITE de FRANCAIS
vous soutiennent !!!!


 


 



Ramalingam 11/07/2010 23:59



Ce qu’il y a d’ennuyeux dans tout ça, c’est qu’il y a une reforme très importante en ce moment “les retraites” sans compter que l’on est dans une crise d’une
gravité sans équivalent depuis près d’un siècle.


 


Le comportement de tous ceux qui alimentent ces rumeurs, sans jamais y apporter aucune preuve, est celui d'irresponsables.


 


Des parasites?


 


Jean-François Copé au 20h : "éviter les amalgames
avec Eric Woerth" de jt_tf1_20h (Actualité - jt_tf1_20h)



Albert 11/07/2010 14:13



Pour tous ceux qui souhaite entendre l’interview (intégrale) d’Eric WOERTH du 6 juillet au jt de 20H00 sur TF1, c’est accessible à ce lien:


 


 Interview du 6 juillet - Eric Woerth