Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 12:54

PHOTO-VOEUX.jpg

200 militants, sympathisants et élus de la circonscription ont assisté à la présentation de mes vœux vendredi à Compiègne. J’étais notamment entouré de nos quatre candidats aux cantonales : Sandrine Dauchelle (Lassigny), Alexandre Cavé (Guiscard), Claude Servais (Ribécourt) et Yves Paternotte (Noyon).

Ces élections cantonales seront bien entendu l’un des points forts de cette année très politique. « Vu la situation financière du département, l’endettement, les gaspillages en tous genres, les coups de sabre dans les grandes politiques qui ne sont plus financées (routes, aides aux communes, social…), un changement de majorité politique devient urgent et essentiel », ai-je souligné.

A propos des élections sénatoriales du mois de septembre, j’ai souhaité que « la majorité soit capable de présenter une liste d’union. C’est la condition indispensable pour obtenir l’élection de trois sénateurs sur les quatre postes qui seront en compétition. Notre division serait un cadeau à la gauche et un sénateur de plus pour le PS », ai-je précisé.

J’ai aussi évoqué les trois grands chantiers qui verront le jour, en cette année 2011 sur la circonscription : le 3ème pont de Compiègne qui « améliorera encore l’équilibre entre la rive droite et la rive gauche de l’Oise » ; la rocade de Choisy-au-bac qui est « un modèle de ce que l’Etat peut faire quand il le veut » ; et la reconversion du Quartier Berniquet à Noyon sur laquelle « on a perdu beaucoup trop de temps pour des raisons politiciennes, alors que la crise frappait durement les noyonnais ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article

commentaires

Malik 09/01/2011 15:41



Vu la situation financière du département, l’endettement et la situation catastrophique de notre département décorons ceux qui la gèrent de la
récompense qu’ils méritent : Le chapeau pointu