Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 07:26

Je ne laisserai pas la gauche tuer le projet Seine-Nord, comme ils ont tué le canal Rhin-Rhône, dans les années 2000, sous le gouvernement Jospin.

Il nous a fallu 30 ans pour lancer Seine-Nord. Aujourd’hui, les écologistes régionaux combattent le projet avec rage. Ils ont réussi à convaincre Cécile Duflot de rejoindre leur combat. Et celle-ci se retrouve aujourd'hui au gouvernement de la France, en charge notamment de l’Aménagement du territoire.

Les socialistes, nous le savons désormais, sont divisés. Le FN n’y a jamais cru et ne fera jamais rien pour Seine-Nord !

Tout ce beau monde, j’en suis convaincu, est en train de nous préparer un mauvais coup ! Je suis convaincu que le projet peut être remis en cause, voire risque d'être enterré, au lendemain des élections législatives, par le gouvernement de M. Ayrault, trop heureux de trouver là quelques économies pour financer les promesses de M. Hollande. 

Je me battrai, quant à moi, jusqu’au bout pour que le projet se fasse et réussisse !

Le canal à grand gabarit, ce sont 5.000 emplois directs pendant le chantier, et 3.000 emplois indirects, dont des centaines d’emplois locaux. C’est un port pour le Noyonnais et un autre au sud de Compiègne, avec des centaines d’emplois permanents.

Seine-Nord est vital pour l’emploi dans nos cantons et pour nos jeunes.

Sous la prochaine législature, je m’engage à tout mettre en œuvre pour que le projet aille jusqu’au bout.

Je m’engage à faire en sorte que le calendrier et les délais soient respectés.

Je m’engage à ce que le chantier se passe bien.

Je m’engage à ce qu’il y ait le plus d’emplois locaux possibles.

Je m’engage à ce que le maximum d’entreprises locales travaillent sur le chantier.

Je m’engage à imposer le Port à Sermaize-Lagny.

Je ferai tout ce qu’il faut, quelle que soit la majorité parlementaire de demain, pour que nous ne manquions pas la chance que Seine-Nord représente pour notre circonscription.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 17:17

(Suite de mon bilan) : à ceux de mes adversaires qui disent que je n’ai rien fait, je voudrais aussi rappeler mon bilan dans le Noyonnais.

En compensation du départ de Noyon du RMT, le gouvernement a consenti des aides exceptionnelles pour lesquelles je me suis battu sans relâche et jusqu’au plus haut niveau de l’Etat :

·       Il a cédé à l’euro symbolique les 42 hectares du Quartier Berniquet,

·       Il laisse gratuitement aux communes l’usage de 242 hectares de bois,

·       Il a transformé le quartier en zone franche,

·       Il a créé une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce,

·       Il a installé un internat d’excellence,

·       Il a débloqué 10 millions d’euros pour aider au développement économique,

·       Il a accordé diverses aides fiscales aux entreprises du Noyonnais.

·       Il va créer sur Noyon un pôle d’excellence rurale.

L’Etat est également le premier financeur des opérations de rénovation du quartier du Mont Saint-Siméon.

Il vient de décider, comme je le réclame depuis bien longtemps, de renforcer la présence de la gendarmerie dans le Noyonnais par la création d’un peloton de surveillance et d’intervention qui sera en place dès le mois de septembre.

Il financera entièrement (si la gauche ne tue pas Seine-Nord) la construction du futur port fluvial du Noyonnais sur le canal à grand gabarit.

Il mènera à son terme, dès le 1er janvier prochain, la fusion de l’Hôpital de Noyon avec celui de Compiègne, ce qui garantit la survie de l’hôpital et de ses emplois dans la Cité de Calvin.

Tout cela est le fruit d’heures et d’heures de discussions, de négociations, auprès de l’administration, des ministères, de Matignon et de l’Elysée.

Je l’ai fait, souvent seul, et sans tambour ni trompette. C’était mon devoir. J’en suis fier, parce que cela représente un effort sans précédent du gouvernement pour le Noyonnais qui souffre tant.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 12:14

Caroline.jpg

Caroline Coubronne, que j’ai choisie comme suppléante pour les élections législatives des 10 et 17 juin, a 40 ans.

Elle est mère de deux enfants âgés de 14 et 11 ans.

Issue d’une famille bien connue dans le noyonnais, Caroline Coubronne a grandi à Noyon où elle a fait ses études primaires et secondaires.

Elle a été championne de Picardie de gymnastique.

Diplômée de l’Université de Créteil-Paris 8, elle est ensuite revenue sur Noyon où elle réside et travaille depuis 1999.

Elle aime sa ville et elle a foi en l’avenir du Pays noyonnais. Sa candidature comme suppléante est d’abord un acte de confiance dans le développement du noyonnais.

« Je suis persuadé que nous pouvons combattre la crise et le chômage si nous sommes tous rassemblés et enthousiastes pour le noyonnais, explique-t-elle.

« François-Michel Gonnot veut se battre pour qu’il y ait ici, grâce au canal et au Port notamment, des emplois nouveaux, ajoute Caroline Coubronne. Il souhaite, avec tous les autres élus du territoire, travailler dans le même sens pour améliorer l’économie du noyonnais et y faire venir des entreprises dynamiques. Tout cela va dans la voie qui est la mienne, c’est pourquoi j’ai accepté d’être sa suppléante »..

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 21:27

Les députés ont aussi la possibilité d’aider certaines associations. Voilà comment je suis financièrement intervenu, en 2011 et 2012.

2011------------------------------------

ACPG-CAT (anciens combattants) : organisation d’un congrès au Plessis-Brion, 2.000 €.

Association 3 H, Noyon : améliorer la scolarité d’enfants indiens, 10.000 €.

Les Florentines Cosaciennes, Choisy-au-Bac : achat vêtements sportifs, sono, 5.000 €.

Compiègne Objectif Olympique, promotion de la participation de sportifs compiégnois aux JO de Londres, 10.000 €.

Gym Tonic Compiègne : travaux de rénovation, 3.000 €.

Compiègne Age d’or : organisation d’un concert, 3.000 €.

ALPA CB, Choisy-au-Bac : achat matériel informatique, 2.000 €.

Office des sports de Compiègne : 1er salon du sport féminin, 3.500 €.

Compiègne Hand-Ball : évènement sportif, 5.000 €.

Rugby-Club de Compiègne : subvention de fonctionnement, 3.000 €.

Association des diabétiques du noyonnais : subvention fonctionnement, 1.000 €.

Ré-agir, association d’aide aux victimes : subvention de fonctionnement, 10.000 €.

Noyon Pentathlon Moderne (section tir) : construction d’un club house, 13.000 €.

FNATH Noyon (fédération des accidentés du travail et des handicapés) : matériel informatique, 1.500 €.                                             

2012--------------------------------------

Mémorial de l’Armistice : réalisation d’un jardin de la mémoire, 10.000 €.

Compagnie d’arc de Choisy-au-Bac : bouquet provincial, 7.000 €.

Société de chasse de Ressons : organisation du salon de la nature, 3.000 €.

Fanfare d’Orvillers-Sorel : achat d’un véhicule utilitaire, 20.000 €.

Centre de ressource lecture de Compiègne : lutte contre l’illettrisme, 10.000 €.

ASCCM. Baskett-ball : organisation d’un stage, 10.000 €.

Aéro-club de Compiègne-Margny : remplacement instrumentation sur l’avion de l’aéroclub, 10.000 €.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 21:30

C’est toujours un secret bien gardé. Rares sont les députés qui acceptent de communiquer sur la façon dont ils attribuent ce que l’on appelle leur « réserve parlementaire », c’est-à-dire les crédits annuels dont ils disposent pour aider les communes ou leurs regroupements à réaliser leurs projets d’investissement.

J’estime, quant à moi, qu’il n’y a là rien de secret.

Voilà donc comment j’ai attribué les quelques 500.000 euros dont j’ai disposés sous cette législature qui s'achève.

Cette somme est allée à des communes de droite comme de gauche, essentiellement rurales.

2008-------------------

Beaugies-sous-bois : création d’une aire de jeux, 2.000 €. 

Guiscard :  création de deux réserves incendie, 10.000 €.

Margny-aux-cerises : éclairage cour mairie et parking salle des fêtes, 3.000 €.

Muirancourt : travaux voirie suite aux inondations : 10.000 €.

Quesmy : création d’un monument aux morts : 2.000 €.

Syndicat scolaire de Beaugies-sous-Bois, Maucourt, Guiscard et Quesmy : construction de l’école du Trannois : 50.000 €.

Cuy : acquisition d’un micro-ordinateur : 494 €.

Baboeuf : création d’une protection grillagée : 437 €.

Marest-sur-Matz : remplacement du matériel informatique de la mairie : 1.000 €.

Conchy-les-Pôts : réfection du parvis de l’église : 5.000 €.

Catigny : réalisation d’une salle informatique scolaire : 5.000 €.

Ressons-sur-Matz : création d’une zone de loisirs : 11.000 €.                                   

2009---------------------

Fréniches : aménagement  chemin rural jeu d’arc : 7.500 €.

Beaulieu-les-fontaines : création d’un pôle médical : 15.000 €.

Villeselve : remplacement porte de l’église : 1.390 €.

Orvillers-Sorel : réfection du sol terrain omnisports : 22.175 €.

Berlancourt : remplacement de l’horloge de l’église : 1.772 €.

Ressons-sur-Matz : travaux d’élargissement rue du Moulin l’Heuillet : 12.875 €.

Suzoy : réhabilitation de bâtiments communaux : 6.000 €.

Gury : travaux divers de voiries communales : 8.000 €.

Margny-aux-cerises : acquisition d’un cinémomètre radar : 2.759 €.

Ecuvilly : réfection toiture du préau : 10.000 €.

Crapeaumesnil : construction de sanitaires : 8.595 €.

Catigny : achat d’un photocopieur : 3.500 €.                                                             

2010----------------------

Baugy : bordurage rue Saint Médard : 8.500 €.

Passel : aménagement secrétariat mairie : 3.000 €.

Muirancourt : réfection cour d’école : 8.500 €.

Margny-sur-Matz : isolation salle multifonctions : 7.500 €.

Catigny : réfection fenêtres du presbytère : 2.923 €.

Mortemer : aménagement salle communale : 7.000 €.

Villeselve : remplacement de la porte de l’église : 575 €.

Lagny : aménagement et mise aux normes de la cuisine salle des fêtes : 8.000 €.

Beaugies-sous-bois : aménagement du préau en salle de réunion : 30.165 €.

Quesmy : busage d’un fossé : 2.517 €.

Beaulieu-les-fontaines : création aire de jeux : 10.000 €.                        

2011----------------------

Orvillers-Sorel : îlots de ralentissement : 11.612 €.

Appilly : achat matériel entretien espaces verts : 4.278 €.

Lagny : réfection couverture église et création site cinéraire : 12.147 €.

Campagne : rénovation de l’église et du cimetière : 24.000 €.

Muirancourt : aménagement cuisine dans salle polyvalente, réfection (peinture école) : 5.969 €.

Crapeaumesnil : réfection chemin du tour de ville : 9.000 €.

Varesnes : achat système anti-crues : 3.142 €.

Ricquebourg : acquisition d’un bras de fauchage : 4.750 €.

Baugy : travaux de bordurage : 4.775 €.

Roye-sur-Matz : achat tondeuse autoportée : 6.347 €.

Beaulieu-les-fontaines : réfection salle des fêtes : 10.000 €.                 

2012------------------------

Quesmy : travaux couverture église : 13.232 €.

Catigny : changement grilles du cimetière : 5.438 €.

Campagne : création d’un jardin cinéraire : 3.925 €.

Ressons-sur-Matz : travaux de construction maison des associations : 20.000 €.

Margny-aux-cerises : remplacement grilles et portail de l’école : 15.000 €.

Suzoy : acquisition d’un tracteur et de ses équipements : 15.000 €.

                                                         

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 07:20

Depuis juin 2007, mon activité parlementaire peut se résumer en quelques chiffres :

-        32 discours dans l’hémicycle,

-        76 interventions en séance,

-        52 interventions en commission,

-        3 questions d’actualité au gouvernement,

-        104 questions écrites au gouvernement,

-        2 rapports d’information (gaz à effet de serre et gaz de schistes),

-        155 propositions de lois signées,

-        161 amendements déposés.

Tout ceci est bien sûr vérifiable, puisque maintenant tout ce que font les députés est public. On peut consulter à cette fin, soit le site de l’Assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/1514.asp

Soit un site privé dédié à l’activité des parlementaires :

http://www.nosdeputes.fr/francois-michel-gonnot

Des collègues, ailleurs, ont-ils mieux fait ? Un mandat parlementaire n’est pas une compétition. C’est un juste équilibre entre le travail parlementaire réalisé à Paris et le travail accompli dans la circonscription.

J’ai fait mon boulot sérieusement et honnêtement, quoi qu’en disent mes détracteurs habituels qui n’ont jamais réussi grand’chose ou que l’on ne voit que lors des campagnes électorales…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 06:57

Les socialistes contrôlent désormais l'Elysée, le gouvernement, le Sénat, toutes les régions, deux tiers des départements et deux tiers des grandes villes dont la capitale, Paris.

S’ils gagnaient la majorité à l’Assemblée nationale, le 17 juin, ils auraient ainsi tous les pouvoirs, c’est-à-dire un pouvoir sans limites… Ce qui n’est jamais arrivé sous la Vème République...

On ne peut pas dire, comme le fait pourtant Hollande : "Je veux être le Président de tous, je veux rassembler", et dire en même temps : "Je veux aussi tous les pouvoirs" ! 

Cela ne serait pas raisonnable en ces temps de crise, alors que le pays a, plus que jamais, besoin d’être uni et rassemblé.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:52

Pendant toute la campagne électorale pour les législatives qui se déroulera jusqu’au 17 juin, vous pourrez, bien sûr, suivre mes activités, mes prises de position, mes réunions, bref toute ma campagne, sur ce blog qui sera plus actif que jamais.

Vous pouvez aussi me retrouver dès aujourd’hui sur Facebook où j’ai installé un profil sous mon nom : François-Michel Gonnot. Il compte déjà plus de 300 "amis". Je serais très heureux de vous compter parmi eux : http://www.facebook.com. Rejoignez-moi !

Sachez, enfin, que l'Espace Sarko est devenu, lundi à 0 heure, l'Espace Gonnot, au 2 rue Saint-Corneille à Compiègne. Toute mon équipe sera toujours heureuse de vous y recevoir.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 20:30

Dans un mois, les dimanche 10 et 17 juin, vous retournerez aux urnes pour élire votre député.

Je serai candidat à ma réélection dans la 6ème circonscription de l’Oise, dont je suis le député depuis 1988. J’ai le sentiment, en effet, d’avoir bien travaillé pour mes électeurs, ces dernières années, et de les avoir représenté dignement, à Paris et dans notre circonscription.

Je crois aussi qu’il est important de ne pas laisser tous les pouvoirs, demain, aux mains d’un seul parti.

Pendant cette campagne, je vais tout faire pour rassembler, au-delà des partis et des clivages d’hier.

L’emploi sera ma priorité. L’emploi sera au cœur de mes projets et de mes propositions. Je veux, en effet, mobiliser les énergies autour de projets sérieux et crédibles, susceptibles de nous apporter les emplois et les entreprises dont nous avons tant besoin.

C’est pourquoi, je veux sauver le projet Seine-nord que la gauche menace de tuer.

Je veux défendre nos communes rurales qui se sentent abandonnées.

Je veux promouvoir l’UTC et nos pôles de compétitivité.

Je veux que l’on réussisse la reconversion du site Berniquet à Noyon, et du site Continental à Clairoix.

Je veux défendre nos industries, nos deux hôpitaux, notre tribunal et nos services publics.

Sur tous ces points, je ferai, dans les prochains jours, des propositions claires et précises.

Pour réussir tout cela, il faut un vrai député. Solide. Il faut un député d’expérience et capable de rassembler.

En face, la  gauche présentera plusieurs candidats, sans doute quatre ou cinq. Outre le candidat officiel du PS qui va être parachuté dans quelques jours, il faudra faire barrage au communiste de Thourotte, qui, élu une fois grâce à une triangulaire, de 1997 à 2002, n’a strictement rien fait et rien voté sous le gouvernement Jospin. Son élection serait anachronique et sans aucune utilité.

Il faudra aussi dire non au socialiste dissident de Noyon, s’il se présente. Depuis 2008, il est en train de mettre le noyonnais en faillite. Voilà maintenant qu’il rêve d’une carrière à Paris !

Il faudra également refuser le vote d’extrême-droite qui divise la droite et fait le jeu de la gauche, en permettant une triangulaire, comme en 1997.

Ces votes ne servent à rien, et ne serviraient ni l’emploi ni les projets de notre territoire.

Je vais faire, d’ici le 17 juin, une campagne de terrain, proche de vous, une campagne d’idées et de projets. Ce sera une campagne propre et honnête. J’espère que les autres candidats feront de même.

Merci, par avance, de votre aide et de votre confiance. Rejoignez-moi !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:47

Dans la 6ème circonscription de l’Oise, Nicolas Sarkozy arrive en tête avec 2.591 voix d’avance sur François Hollande. Il arrive premier dans cinq cantons sur six.

Sur 55.733 suffrages exprimés, obtiennent,

Nicolas SARKOZY : 29.162 voix, soit 52,32% des exprimés

François HOLLANDE : 26.571 voix, soit 47,68% des exprimés.

Canton de Compiègne-Nord : avec 57,9% des suffrages, Nicolas Sarkozy arrive en tête dans quatre communes sur six. Il fait plus de 64% sur la ville de Compiègne et plus de 55% à Choisy-au-Bac.

Canton de Ressons-sur-Matz : avec 54,2% des suffrages, Nicolas Sarkozy arrive devant Hollande dans 16 communes sur 24.

Canton de Ribécourt : Arrivé deuxième, avec 44,9% des voix, Nicolas Sarkozy devance néanmoins Hollande à Chevincourt et Chiry-Ourscamp, et il fait plus de 40% à Thourotte et à Ribécourt.

Canton de Noyon : avec 51,7% des voix, Nicolas Sarkozy est en tête dans 15 des 26 communes du canton. Dans la ville de Noyon, il n’est devancé par Hollande que de 206 voix.

Canton de Guiscard : avec 54,25% des voix, Nicolas Sarkozy est devant Hollande dans 16 communes sur 20. Il fait même 55% dans le chef-lieu de canton, à Guiscard.

Canton de Lassigny : avec 52,97% des suffrages, Nicolas Sarkozy est en tête dans 15 communes sur 22 et il frôle la majorité (49%) dans la commune de Lassigny.

Ces résultats, disons-le, sont plutôt bons dans le contexte national. Ils sont en tout cas de bon augure pour les législatives des 10 et 17 juin.  

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article