Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 09:12

Nicolas Sarkozy, lui, dans une interview au Courrier Picard a été clair hier sur Seine-nord. Je reproduis ici les deux questions et les deux réponses consacrées au canal à grand gabarit :

« Confirmez-vous que l’opérateur sera choisi fin 2012, que le montage financier est bouclé, et que le chantier sera achevé en 2016/2017 ?

« Oui. Je tiens beaucoup au canal Seine-Nord. C’est un enjeu structurant majeur pour le Nord-Pas de Calais et la Picardie parce que vous êtes à un carrefour géographique. Il y a une logique dans ce que je fais : réformer les ports français pour qu’on arrête de décharger les conteneurs à Rotterdam ou à Anvers, et construire le canal. Je suis le premier président qui croit au transport fluvial. 95% du financement est bouclé, le dialogue compétitif est engagé. C’est un chantier de l’ampleur du tunnel sous la Manche.

« La gauche qui dirige la région Picardie est sceptique sur la réalisation, invoquant un risque de dérives des coûts et une rentabilité aléatoire ? Et les Verts sont contre le canal…

« La gauche préfère mettre l’argent des Français dans la création de 61.000 postes de fonctionnaires qu’on va payer pendant 60 ans plutôt que dans la réalisation d’un investissement majeur. Quant aux Verts, c’est une incohérence de plus. Je croyais qu’ils étaient pour le fluvial ! Voilà des gens qui ne veulent pas de camions sur les routes et qui ne veulent pas du canal. Cela n’a pas de sens ».

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:00

En pleine crise économique, et alors que le chômage dépasse les 24% à Noyon, alors que la CCPN n’arrive pas à boucler son budget, et qu’il a fallu doubler la taxe sur les ordures ménagères pour y parvenir l’année dernière, alors que les dettes de la ville et de la Communauté de communes ont doublé depuis 2008, alors que la gauche nous fait la morale tous les matins, Patrick Deguise, maire socialiste de Noyon, double, en catimini, et malgré les avis contraires du percepteur, ses indemnités de Président du pays noyonnais. Il double aussi celles de ses vice-présidents.

En quatre ans, il a vidé les caisses. Il a doublé la dette. Et il ne trouve rien de mieux à faire que de doubler sa paye !

C’est indécent ! C’est honteux. Comment les noyonnais peuvent-ils accepter cela ?

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 06:39

J’écrivais ici, il y a quelques semaines, que Compiègne devait obtenir de l’Etat de nouvelles compensations, suite au refus de l’ONF de venir installer son siège social dans la Cité impériale. C’est chose faite. Le Premier Ministre a tranché : ce seront 2 millions d’euros supplémentaires qui s’ajouteront aux 2,7 déjà promis à la ville.

Les locaux du Quartier Bourcier seront libérés par l’Armée le 1er juillet. La ville les rachètera, et le site accueillera, à partir de 2013-2014, une résidence de luxe, une résidence universitaire, un centre des congrès, un hôtel (3 ou 4 étoiles), et des logements sociaux. Le mur d’enceinte sera détruit.

Autre difficulté en voie de résolution, le « trou » de la rue Solférino. Un permis de construire a été (enfin !) déposé en mairie. Les travaux commenceront dans les six mois. Ils consisteront en la création d’un parking souterrain, d’une extension de Monoprix et d’un étage d’appartements haut de gamme.

Les travaux du nouveau bâtiment, place du Marché aux herbes, commenceront, eux, en septembre. Il abritera 2.650 mètres carrés de surfaces commerciales (dont un restaurant) sur deux niveaux. Le toit sera végétalisé. L’inauguration du bâtiment se fera avant la fin de l’année 2013.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 17:53

LONGUET 01-copie-3A l'invitation de Philippe Marini, de Lucien Degauchy et de moi-même, Gérard Longuet, Ministre de la Défense viendra le mardi 24 avril à Compiègne présider, aux salles Saint-Nicolas, une réunion de soutien à Nicolas Sarkozy.
Nous serons, alors, deux jours après le premier tour de l'élection présidentielle.

La réunion aura lieu a 19 heures. 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 07:46

On comprend mieux pourquoi le maire communiste de Thourotte bloque la déviation de la 32 jusqu’à Noyon. Il est en train d’étendre sa zone d’activités ! En bloquant la réalisation de la 32, sous tous les prétextes, il se laisse encore du temps pour faire venir chez lui des entreprises qui auraient pu aller sur Noyon.

Cela fait des années que cela dure !

Dix-neuf hectares supplémentaires vont ainsi être viabilisés entre l’actuelle zone de Thourotte et celle Longueil-Annel. Neuf autres hectares sont en préparation à Ribécourt, au niveau du rond-point actuel de la 32.

Le noyonnais peut bien crever, les cocos de Ribécourt et de Thourotte s’en moquent du moment qu’ils profitent.

Et ils en profitent ! Les crédits de la 32 étant gelés, le maire communiste de Thourotte vient d’en récupérer une partie pour faire payer par le contribuable du département le contournement de Thourotte. Bien joué, non ?

Dire que dans quelques semaines, ce Monsieur va venir expliquer aux noyonnais pourquoi il faut voter pour lui ! Qu’en pense le maire socialiste de Noyon ?

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 06:38

LABARRE.jpgLe 17 avril 2002, il y a tout juste dix ans, Bertrand Labarre, maire de Noyon, disparaissait à Belle-Ile en mer.

Il pêchait un jour de grande marée. Une vague l’a emporté. Son corps fut retrouvé, plusieurs jours plus tard, sur une côte bretonne.

Elu maire de Noyon en mars 1989, puis conseiller régional de Picardie, Bertrand a marqué le noyonnais de son empreinte. Nombreux sont ses amis qui le pleurent encore.

Personnellement, je regrette que la majorité socialiste de Noyon n’ait rien fait pour commémorer ce dixième anniversaire. Une parole, une minute de silence au dernier conseil municipal eut suffi. Un article dans le journal municipal, une messe de souvenir à la Cathédrale eut été encore mieux.

Bref, je persiste à penser que quelque chose aurait dû être fait pour saluer, au-delà de la politique, l’action d’un maire qui a marqué sa ville.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 09:54

A l’heure des bilans, il est utile de rappeler le bilan de Nicolas Sarkozy dans le département de l’Oise, où il est venu six fois depuis 2007.

Le Canal Seine Nord Europe n’aurait jamais été lancé sans la volonté et la ténacité de Nicolas Sarkozy. Il sera le premier canal construit en France depuis plus d’un siècle. Il mesurera 106 kms de long (de Compiègne à Cambrai), 54 m de large, 4,5 m de profondeur. Il accueillera quatre nouveaux ports, dont un dans le noyonnais. Le canal représente un investissement de 4,3 milliards d’euros, et rendra le transport fluvial compétitif en France.

Le Plan de relance a permis d’engager 72,2 millions d'euros dans la région pour les infrastructures et le logement. Parmi les projets financés : la restauration de la Cathédrale de Beauvais, 13,5 millions d’euros pour la reconstruction du site du barrage de Venette et de Boran-sur-Oise, 5 millions d'euros pour l'entretien de la RN2, 671.000 euros pour la modernisation de la Poste à Creil.

Deux pôles de compétitivité sont nés dans le giron de l’UTC. Ils sont parmi les meilleurs de France et promettent la création de centaines d’emplois qualifiés nouveaux.

 Un autre projet, PIVERT, voulu par le gouvernement, apportera des millions d’investissements et des centaines d’autres emplois qualifiés.

Trois pôles d’excellence rural, dont un à Noyon, ont été décidés pour lesquels l’Etat consacrera 1,8 million d’euros.

En matière de rénovation urbaine, l’Etat  a dépensé 569 millions d’euros dans l’Oise pour construire et rénover des logements sociaux.

La délinquance a baissé globalement de 22,8% dans le département depuis 2002.

Le nombre d’entreprises créées a doublé, entre 2008 et 2010.

9.069 auto-entreprises ont été créées en trois ans par les hommes et les femmes du département

Un internat d’excellence à Noyon, ouvert à la rentrée 2010, accueille 80 élèves méritants qui ne disposent pas chez eux de conditions de travail favorables pour réussir leurs études.

Noyon a bénéficié, d’autre part, d’un plan d’accompagnement exceptionnel au départ du RMT. L’Etat y aura consacré en tout 25 millions d’euros. Noyon bénéficie notamment d’une zone franche.

L’université de Technologie de Compiègne est devenue autonome depuis le 1er janvier 2010 et a bénéficié de crédits importants pour rénover ses locaux.

Un établissement public d’insertion de la Défense (EPIDE) a été créé à Margny-lès-Compiègne. Il offre une deuxième chance à 150 jeunes en difficulté scolaire, qui n’ont ni qualification ni emploi.

20.807 personnes dans le département bénéficient du Revenu de solidarité active. Avec le RSA, la reprise d’une activité devient plus avantageuse que le maintien dans les revenus de l’assistance (20% de revenu en plus en moyenne).

3.122 bénéficiaires du minimum vieillesse et 11.847 bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé ont vu leurs prestations revalorisées de 25% en cinq ans.

Jamais un Président et une majorité n’ont pu se prévaloir d’un tel bilan dans le département de l’Oise. 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 16:08

SERMENT-1.jpg« Nous sommes là pour dire que nous défendrons le projet Seine-Nord Europe jusqu’au bout, quoiqu’il arrive ». Voilà ce que Alain Gest, député et Président de VNF, Stéphane Demilly, député de la Somme, et moi-même avons affirmé hier après-midi à la presse régionale réunie à Amiens.

Désormais, nous avons décidé de travailler main dans la main et au jour le jour sur défendre ce dossier.

Nous avons tout d’abord rappelé aux journalistes l’importance que le canal représente pour la Picardie : des milliers d’emplois, trois nouveaux ports multimodaux, 50 milliards de retombées financières d’ici 2050, 400.000 camions de moins par an sur les routes du nord de la France…

Seine-nord est le seul grand projet en Picardie pour le 21ème siècle. Il n’y en a pas d’autre. J’ai redit que le canal traversait nos trois circonscriptions et que les populations l’attendaient depuis des décennies.

Il est aujourd’hui, grâce à Nicolas Sarkozy, devenu une réalité. Le canal est financé. Les études et enquêtes sont faites. Les travaux sont programmés, et, dans six mois, l’entreprise qui le construira sera choisie.

C’est le moment qu’ont choisi les écolos pour nous refaire le coup de Rhin-Rhône !

Depuis des semaines, les Verts de Picardie font pression sur les écolos nationaux et sur les socialistes pour que le projet soit abandonné dans l’hypothèse d’une victoire de Hollande à la présidentielle. Cécile Duflot s’est laissé séduire et a récemment déclaré son hostilité au projet.

L’invraisemblable est arrivé à la dernière session du Conseil régional de Picardie quand le président socialiste, qui a toujours traîné les pieds sur Seine-Nord, s’est mis à reprendre à son compte les arguments des écolos, quelques semaines seulement après avoir engagé financièrement la collectivité qu’il préside.

Alain Gest, Stéphane Demilly et moi-même prenons ce double langage, cette ambiguïté, ce retournement de veste très au sérieux.

Interrogé par Demilly et moi-même sur Seine-Nord, François Hollande fait la sourde oreille depuis des semaines et ne dit rien. Eva Joly ne répond pas. Comme si tout ce beau monde préparait en douce un mauvais coup, comme cela a été fait en 1997 quand Lionel Jospin a abandonné le projet Rhin-Rhône sur l’autel de l’entente avec les écolos.

Nous ne laisserons pas faire cela. Il faut que cela soit très clair. Le canal est vital pour l’emploi dans nos circonscriptions, nous le laisserons donc pas la gauche avide de pouvoir, l’enterrer parce que quelques ultras en son sein l’ont décidé. 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 17:50

Voici, en exclusivité, la lettre que le Président Sarkozy va envoyer à tous les Français  dans les prochains jours: http://www.lafranceforte.fr/lettreauxfrancais/

 

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 18:43

Nous ne laisserons pas la gauche, qu’elle soit ou non au gouvernement demain, tuer Seine-nord.

Nous ne laisserons pas les socialistes jouer un double jeu sur ce projet vital pour la Picardie.

Nous ne laisserons pas les écolos ultra-minoritaires torpiller le canal à grand gabarit qu’il a fallu 50 ans à lancer.

C’est que nous promettrons, Alain Gest, député UMP de la Somme et Président de VNF, Stéphane Demilly, député Nouveau Centre de la Somme, et moi-même, ce jeudi à Amiens, au cours d’une conférence de presse qui aura lieu au bar les Trois maillets, place Notre-Dame, à 14 heures 30.

Nous prêterons le serment d’Amiens, c’est-à-dire que nous ferons la promesse de défendre le projet, quoiqu’il arrive, et notamment face aux écolos activistes qui n'en veulent pas, et face à la gauche socialiste picarde incarnée par Claude Gewerc qui, par devant, dit accepter Seine-Nord Europe, et qui fait tout, par derrière, pour saboter le projet.

Nous voulons ce chantier et ses emplois qui vont irriguer nos circonscriptions.

Nous voulons le canal et l’activité économique qu’il va générer.

Nous voulons ses quatre ports multimodaux et ses zones d’activités adjacentes.

Nous ne laisserons pas la gauche tuer l’un des rares projets qui permet encore de croire en l’avenir en Picardie. 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article