Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:17

Samedi, vers 11heures 30, vous aviez peut-être autre chose à faire… Voilà donc l’occasion de découvrir l’émission La voix est libre que France 3 Picardie m’a consacrée.

Avec Didier Cagny, le rédacteur-en-chef de la station, nous avons parlé, pendant 45 minutes, de la présidentielle, des législatives qui suivront en juin, du canal Seine Nord, du départ de l’Armée de la région, des gaz de schistes en Picardie, du centenaire de 14-18…

C’est simple, cliquez sur :

http://www.pluzz.fr/la-voix-est-libre---picardie-2012-01-28-11h30.html

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 06:00

LOGO F3

Je serai, pendant près d’une heure, ce samedi 28 janvier, à partir de 11 heures 30, l’invité spécial de l’émission de France 3 Picardie, « la voix est libre ».

Je débattrai avec les journalistes de l’actualité de la semaine, de l’élection présidentielle, des législatives, des grands dossiers picards, des gaz de schiste, etc.…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 06:38

Ce qui me choque le plus dans le show de Hollande, dimanche au Bourget, c’est son numéro sur le thème « mon ennemi, c’est la finance ». Quand on touche plus de 15.000 euros par mois comme lui, quand on est assujetti à l’impôt sur les grandes fortunes, notamment en raison du patrimoine immobilier qu’il s’est bâti avec Ségolène Royal, on fait preuve d’un peu plus de retenue…

Surtout quand on fait appel à Yannick Noah pour remplir et chauffer la salle. Le cas Noah est effectivement très particulier. Ce Monsieur vit, en fait, aux USA. Il vient juste en France quelques mois par an pour des concerts et pour assurer la promotion de ses albums. Noah est un exilé fiscal de longue date. Comme quoi, on peut être « le Français préféré des Français » et ne pas payer d’impôts en France.

Pire, il traîne un vieux contentieux avec le fisc et refuse, dit-on, de payer un redressement fiscal de près de 600 000 euros. Depuis quinze ans, les  services de Bercy reprocheraient à Yannick Noah d'avoir continué à résider  majoritairement en France, en 1993 et 1994, (où, selon le Canard enchaîné, il possédait dix-sept comptes bancaires) alors qu'il s'était fait domicilier en Suisse.

Le fisc l'a condamné à verser 1.037.827 euros d'amendes, une somme qui aurait été finalement ramenée quelques années plus tard à 600.000 euros, après  déductions fiscales et retrait d'une amende pour mauvaise foi, rappelle le magazine l'Expansion.

C’est en 2007 que Noah a quitté la Suisse pour partir s’exiler fiscalement aux Etats-Unis. Il a suivi alors l’exemple de son fils, lui aussi grassement payé par son club de basket-ball et résident aux Etats-Unis.

Et, je prends le pari : si Hollande est élu, Yannick Noah verra annuler son redressement fiscal, comme d’autres grandes fortunes de gauche avaient si bien su l’obtenir de François Mitterrand.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 06:06

J’ai eu récemment un long entretien avec mon collègue Alain Gest qui est également Président de Voies navigables de France. Nous avons notamment parlé du calendrier du canal Seine-Nord Europe, avec semble-t-il, une bonne nouvelle.

Le dialogue compétitif entre VNF et les deux groupes candidats à la construction du canal à grand gabarit, Vinci et Bouygues, sera peut-être moins long que prévu. Le Président Nicolas Sarkozy l’avait lancé, le 5 avril 2011, en venant sur place, à Nesle. Le dialogue est censé durer 21 mois, et s’achever donc en janvier 2013.

Il sera, en fait, bouclé en septembre ou octobre prochain. C’est donc à ce moment là que nous connaîtrons les propositions des deux groupes en ce qui concerne l’emplacement du port fluvial du noyonnais.

VNF et le gouvernement souhaiteraient pouvoir choisir le groupe lauréat avant la fin de l’année 2012.  

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 12:30

Dans deux ans, et pendant quatre années, la France va commémorer le centenaire de la Première guerre mondiale. Le Président de la République a déjà lancé la réflexion autour de cet évènement mondial. Un rapport lui a été remis qui propose déjà un certain nombre de manifestations nationales et internationales et qui évoque certains projets départementaux.

http://www.defense.gouv.fr/sga/a-la-une2/prefiguration-des-commemorations-du-centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale

Force est de constater que, contrairement à d’autres départements très mobilisés, celui de l’Oise n’a pas préparé grand’chose. Le président du Conseil général n’a même pas été auditionné par l’auteur du rapport.

Outre la participation du département à l'initiative "paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre" portée par les treize "départements du front", le document évoque bien (p 49 et 50) quelques  projets dans l'Oise entre 2014 et 2018.

Le Centenaire devrait ainsi favoriser l’inauguration du « Musée-Territoire front de l’Oise 14-18 », regroupant les communautés de communes situées entre Attichy et Lassigny et proposant la réalisation d'un circuit de mémoire suivant la ligne de front. L'association APRAK et la commune de Nampcel ont entamé la restauration de l’abri du Kronprinz de Bavière et projettent l’ouverture d’un musée de la mémoire franco-allemande. Enfin, le jardin de la mémoire d’Augustin Trébuchon devrait être inauguré en 2014 dans la prairie jouxtant la clairière de l’Armistice à Compiègne. L’association du Mémorial de l’Armistice prévoit, pour 2018, l’extension des bâtiments d’accueil du public.

Mais ces quelques projets ne sont pas à la hauteur de ce que fut la place de l’Oise durant les quatre années de la Grande Guerre. C’est en effet dans l’Oise, à Nanteuil-le-Haudoin, qu’a eu lieu le départ des célèbres Taxis de la Marne, en septembre 1914, événement qui marque le début de la Bataille de la Marne. C’est également entre Noyon et Compiègne que débute la guerre de tranchées, après la fixation du front, et c'est encore là que les armées allemandes et alliées se lancent, à l’automne 1914, dans la « course à la mer ». C’est dans le Noyonnais et le Ressontois qu’échoua, en 1918, la reprise de la guerre de mouvement du côté allemand, entre les célèbres collines du Mont-Renaud et du Plémont. Finalement, c’est dans une clairière en forêt de Compiègne, près de la gare de Rethondes, que furent signés l’arrêt des combats et l’Armistice, le 11 novembre 1918. Le département de l'Oise a accueilli enfin, durant une grande partie de la guerre, le Grand Quartier Général des forces alliées (GQG), à Compiègne, Chantilly et Beauvais.

Je regrette que notre département soit ainsi très en retard par rapport aux engagements, par exemple, des départements de la Somme, de l’Aisne ou de la Meuse. Il est surprenant aussi que, dans ma circonscription, la Ville de Noyon, n’ait strictement rien prévu à ce jour. Noyon a pourtant été détruit à 85 %, en mars 1918, et la Ville est titulaire, au titre de ce qu’elle a subi pendant la Grande Guerre, de la Légion d’Honneur et de la Croix de guerre.

Comme sur d’autres dossiers, (développement économique, projets d’équipements ou d’infrastructures), il serait temps que la Ville de Noyon réagisse et se réveille sérieusement !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 09:51

Les 3.500 billets sont partis comme des petits pains. Normal, c’est du jamais vu ! L’AFC Compiègne en 16ème de finale de la Coupe de France de Football est un évènement que l’on n’avait jamais connu. En plus avec l’équipe première de Lille en face, il y a de quoi enflammer tous les passionnés du ballon rond.

La Ville, malgré tout, ne s’en émeut guère. Pas de banderole sur la mairie, pas d’affiches dans les rues. Les commerçants sont tout occupés à leurs soldes qui semblent donner quelques soucis cette année.

Mais c’est la folie chez les supporters. Des cars ont été affrétés, les billets s’arrachent au marché noir. Les médias sont déchaînés. On parlera de Compiègne sur toutes les radios et toutes les télés de France ce week-end. TF1 fera quelques images au Stade Pierre Brisson de Beauvais. France 2 fera le voyage depuis Compiègne, dans le car des footballeurs. Quant à Eurosport, il retransmettra le match en intégral à partir de 15 heures 45 précises.

Je serai bien sûr dans les tribunes pour crier : « Allez Compiègne !». Qu’importe le résultat ! Il ne faut peut-être pas trop rêver. L’important, c’est déjà d’être arrivé jusque là.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 06:39

On dit que Claude Guéant est un « méchant ». Moi, je ne trouve pas. Je pense même qu’il est parfois trop gentil. Pour preuve, le courrier que je viens de recevoir de son Ministre délégué aux collectivités locales.

« La Préfecture de l’Oise, m’écrit-il, m’avait informé des difficultés rencontrées par les communes de Noyon et Béhéricourt (…) Après un examen approfondi de la situation financière de ces deux communes, j’ai le plaisir de vous informer que la commune de Noyon va recevoir une attribution de 600.000 euros, et la commune de Béhéricourt une attribution de 15.000 euros ».

Oui, je trouve que le Ministre de l’Intérieur est vraiment très gentil. Il se fait insulter, avec ses collègues du gouvernement, à longueur de discours, par le maire socialiste de Noyon (le maire de Béhéricourt est en fait le mari de sa suppléante au Conseil général !). On a encore pu voir, lors de la cérémonie des vœux à Noyon, la façon dont Deguise traite le gouvernement et les fonctionnaires !

Le Ministre aurait pu attribuer des subventions aux communes qui souffrent tout autant et ne disent rien, comme Baboeuf ou Salency, concernées elles aussi par le départ du RMT. Non, Claude Guéant préfère donner à ceux qui le vilipendent et le combattent toute la journée. Sympa, non ?

Il aurait pu estimer que les 10 millions d’euros mis sur la table du contrat de redynamisation, l’internat d’excellence, la classe préparatoire aux grandes écoles, les 500.000 euros de DGE exceptionnelle du Préfet de l’Oise début 2011, les mesures fiscales dérogatoires, la cession à l’euro symbolique de dizaines d’hectares, tout cela était déjà beaucoup, surtout quand on voit le Département et la Région faire le service minimum dans le noyonnais… Non, le Ministre de l’Intérieur rajoute son cadeau personnel. Pas rancunier.

Le maire socialiste de Noyon va pouvoir gaspiller un peu plus, et, comme d’habitude, il ne dira même pas merci… Je ne suis pas sûr qu’un Ministre de l’intérieur socialiste aurait fait preuve d’autant de générosité.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 06:18

PHOTO_VOEUX-copie-1.jpg Je suis plutôt très content de mes voeux lancées jeudi soir depuis les Salles Saint Nicolas de Compiègne : élus très présents, militants impatients, assistance bien garnie, ambiance chaleureuse.

J’y vois un bon présage pour cette année 2012. La veille, j’avais rencontré, à l’Elysée, le Chef de l’Etat, lui aussi en pleine forme, calme, déterminé, confiant.

Quand on voit comment se développe la campagne de François Hollande, entre démentis, insultes et bourdes, dont la dernière sur la suppression du quotient familial n’est pas la moindre, quand je vois son alliée principale, la folle Eva Joly, je me rassure et me dis que le candidat socialiste risque bien de finir la campagne comme son ex…

En attendant, il faut battre campagne. Lundi, Xavier Bertrand, Ministre du Travail, sera à Compiègne et à Courtieux. Le lundi 30 janvier, Bruno Lemaire, Ministre de l’Agriculture et responsable du projet UMP, présidera à 20 heures la cérémonie des vœux de la Fédération, à Clermont. En février, c’est Alain Juppé qui viendra nous rendre visite.

Autre information : la Commission nationale d’investitures de l’ UMP a investi mercredi les six députés sortants du département. Le PS cherche quant à lui toujours sa candidate. « Ne t’inquiètes pas, on va la trouver », m’a lancé amicalement un dirigeant du PS, mardi à l’Assemblée.  Je ne m’inquiète pas, je m’amuse…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 06:12

Des écolos, plus ou moins organisés mais surtout très extrémistes, se déchaînent sur internet depuis des semaines pour saboter mon colloque annuel sur l’énergie qui se tiendra à la Maison de la Chimie, à Paris, le mardi 17 janvier.

Je les remercie bien sûr de cette publicité nationale et gratuite qui va permettre à cette manifestation de remporter, cette année, son plus grand succès médiatique mais aussi de fréquentation.

Alors, qu’est-ce qui gêne les écolos dans mon colloque ? Pensez, j’ose vouloir mettre sur la table, avec les meilleurs professionnels et les meilleurs experts du secteur, les vraies conséquences de l’arrêt de 24 réacteurs nucléaires voulu par la gauche d’ici à 2020.

Pensez encore, j’ose demander, dans une autre table ronde, au gouvernement et aux professionnels de faire le point sur l’exploration en France et en Europe des gaz et huiles de schiste, six mois après l’interdiction de la fracturation hydraulique.

Ces extrémistes ont donc décidé d’empêcher mon colloque d’avoir lieu. Je les préviens que cela ne va pas être si facile que cela…

Ils ont aussi décidé, avec la complicité des socialistes du Conseil régional d’Ile-de-France, de tenir un contre colloque ! Qu’ils fassent ! La démocratie, c’est le débat ! Moi, je ne suis pas un terroriste comme tous ceux qui, actuellement, me menacent sur internet !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 06:16

Le Parti socialiste qui ne veut pas du maire de Noyon comme candidat aux élections législatives, est donc toujours à la recherche d’une femme. Il semble qu’il l’aurait enfin trouvée…

Renza Fresch, maire de Venette, a décliné la proposition de la Fédération socialiste de l’Oise. Elle en avait assez de se faire battre dans cette circonscription.

Certains avaient alors pensé à Noëlle Marini, adjointe à Noyon, candidate malheureuse aux élections régionales. Mais elle manque d’expérience et surtout de notoriété.

Il semblerait que la gagnante soit finalement… Christine Lefèvre, conseillère générale de Roye, dans la Somme, et conseillère régionale. Native de Noyon, où on peut la voir très souvent, l’élue est une très, très proche de Jacques Fleury, ancien député socialiste et maire de Roye.

Christine Lefèvre s’est beaucoup impliquée dans les tentatives avortées de rapprochement entre les villes de Noyon et de Roye. Elle a aussi beaucoup milité pour la fusion des clubs de football des deux villes.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article