Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 08:00

Fidèle à ses habitudes, la mairie socialiste de Noyon continue dans ses travers budgétaires. « Nous n’avons plus d’argent ? Qu’importe, ce n’est pas cela qui va nous empêcher de dépenser et de continuer à organiser des fêtes et des réceptions comme on le veut » : Voilà la philosophie des cigales qui sont aux affaires.

Parcourons le budget supplémentaire voté vendredi soir : 650.000 euros de dépenses nouvelles, dont 20.000 euros qui s’ajoutent aux 66.000 euros votés en début d'année pour des « catalogues et des imprimés » (c’est qui l’imprimeur ?) ; 3.000 euros de « réceptions » supplémentaires (60.000 euros était déjà prévus au budget); 36.000 euros pour un festival Oise en scène (deux représentations à Noyon), et 20.000 euros de plus pour les décorations de Noël qui viendront s’ajouter aux 32.000 euros de l’année dernière…

« On n’a pas de quoi payer ? Ce n’est pas grave, disent les cigales socialistes, on va endetter la ville un peu plus. Au point où on en est… ». Et c’est ainsi qu’au 4,5 millions d’euros d’emprunts déjà votés pour 2011, la majorité socialiste a ajouté 450.000 euros de dettes supplémentaires pour cette année.

Concernant les décorations de Noël, signalons que la société bénéficiaire est la société Blachère, dont le siège social est à Apt. Elle a eu le marché, précise le rapport au conseil municipal, sans appel d’offres, « avec un marché négocié, sans publicité préalable et sans mise en concurrence ». Les cigales n’ont pas de scrupules…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 17:12

Pour les députés que nous sommes, les élections sénatoriales sont quand même de drôles d’élections.

Prenons le cas de ce qui s’est passé ce dimanche dans l’Oise : 2.240 élus, appelés « grands électeurs » pour la circonstance, ont élus quatre sénateurs à la proportionnelle au plus fort quotient.

La liste UMP a recueilli 1.202 suffrages sur 2.183 suffrages exprimés. Elle a remporté deux sièges. La liste socialo-communiste en a recueilli 886. Elle a également remporté deux sièges !

On ne m’empêchera pas de trouver qu’il s’agit là d’un drôle de scrutin et d’un drôle de résultat. La démocratie mériterait parfois d’être sérieusement revisitée.

Toujours est-il donc que, du côté de la droite, les maires de Compiègne et de Beauvais sont élus, et je m’en réjouis. A gauche, le président du Conseil général et la vice-présidente du Conseil régional sont élus.

"Et les petites communes dans tout cela ?", allez vous dire. Le Sénat, conseil des communes de France comme il aimait s’appeler, ne verra aucun maire de petite commune siéger pour représenter l’Oise les six prochaines années. Notre département compte pourtant plus de 600 communes qui ont moins de 2.000 habitants ! Reconnaissons qu'il y a quand même, là encore, quelque chose qui ne va pas.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 16:12

Les premières invitations sont en train d’arriver. Nicolas Sarkozy, Président de la République, sera bien mardi prochain 27 septembre, à l’usine Novance, à Venette, entre 10 et 12 heures.

Il visitera le site industriel avant de présider, à 11 heures, une table ronde sur le thème de la « chimie et des carburants verts ».

Je me réjouis bien sûr de cette venue du chef de l’Etat dans le Compiègnois. Elle vise, dans le cadre des investissements d’avenir, a faire le point sur le projet Pivert, porté par la société Sofiprotéol sur le site de Novance, dans lequel le gouvernement s’apprête à investir de façon importante.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 09:36

L’Assemblée nationale va examiner, début octobre, un projet de loi important qui porte sur les droits et sur l’information des consommateurs. Je viens de déposer avec Christian Estrosi et Jean-François Mancel notamment cinq amendements à ce texte :

Le premier met en place un triple affichage sur les produits de première nécessité avec le prix d'achat au producteur, le prix de vente des distributeurs aux grandes et moyennes surfaces, ainsi que le prix de vente au consommateur.
Le deuxième amendement  propose  de sanctionner par une taxe additionnelle les grandes et moyennes surfaces qui ne fournissent pas à l'observatoire des prix et des marges leurs marges nettes de leurs produits alimentaires.

Le troisième limite à 20% la marge brute sur les produits de première nécessité.

Le quatrième propose d'indiquer pour tous les produits alimentaires frais le pays d'origine et le pays de transformation.

Le cinquième amendement limite à 3% la différence sur le prix TTC des carburants vendus sur autoroute et hors autoroute.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 08:00

La colère gronde à Noyon, chez les propriétaires. Ils ont vu arriver, il y a quelques jours, comme chaque année, leurs feuilles d’impôts fonciers.

Plusieurs sont venus me voir pour comprendre comment leurs impôts locaux avaient pu augmenter de cette façon.

La réponse est simple : sur proposition du maire de Noyon, la majorité socialiste a augmenté au début de cette année les impôts fonciers de la ville. Sur proposition du même maire socialiste de Noyon, les délégués de la CCPN ont augmenté ceux de la Communauté de communes et ont doublé la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Le tout représente pour certains des augmentations de 15 à 20%. A Noyon, comme ailleurs, nos concitoyens redécouvrent que les socialistes au pouvoir ce sont d’abord des dépenses nouvelles et de la dette supplémentaires. Et puis, très vite, arrivent le temps des impôts nouveaux pour payer l’addition.

Trois ans après les élections municipales de 2008, nous y voilà, et ce n’est pas fini…

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 08:00

Voici la lettre que j’ai reçue, il y a peu, d’une jeune maman habitant Noyon :

« J'ai l’honneur de vous faire part de mon réel mécontentement en ma qualité de citoyenne, inscrite sur les listes électorales, votant et payant mes impôts, quant à l’absence significative de services administratifs sur notre commune de Noyon. Mon concubin et moi sommes amenés à embaucher une assistance maternelle agréée, afin de faire garder notre fille à compter du 1er septembre 2011.

« Nous avons été dans l’impossibilité, malgré de nombreuses démarches, de trouver un interlocuteur capable de nous aider et de nous assister dans nos formalités. Sur Noyon, qui compte 14.174 habitants, aucun Relais assistantes maternelles n’existe alors que des communes comme Thourotte, 4.963 habitants, et Lassigny, 1.396 habitants, proposent à leurs administrés un Relais assistantes maternelles, parfois mis en place par la Communauté de communes !

« Nous avons effectué un véritable parcours du combattant complètement seuls sans aucune possibilité de conseil ou d’assistance. Nous avons informé le médiateur de l’administration et la Maison du Conseil général de ces réelles difficultés.

« Plusieurs mamans, employeurs, et plusieurs assistantes maternelles agréées, employées, nous ont fait part de leurs réelles et importantes difficultés au quotidien de par l’absence de tout relais et de tout interlocuteur. Une pétition a été adressée au maire de Noyon, fin 2010, sans qu’elle n’ait été suivie d’effet.

« Nous apprécierons, comme tout employeur particulier et tout employé assistante maternelle agréée, que notre commune propose soit un Relais soit une permanence, afin que nous soyons pas lâchés dans la nature sans aucun interlocuteur ou laissés à l'abandon, réduits à téléphoner à une plate-forme téléphonique, PAJEMPLOI, difficilement joignable, où les interlocuteurs ne savent pas répondre aux questions et se contentent de vous envoyer des documentations imposantes sans rapport avec la demande, sans compter que vous êtes rackettés sur votre facture de téléphone.

« Enfin, le dernier point que nous souhaitions aborder concerne la CAF de Noyon. Je suis fort surprise et fort mécontente de ce que la direction de la CAF de Beauvais impose des horaires restreints à la CAF de Noyon, dans la mesure où chaque fois que j'ai été amenée à me rendre au sein de cette CAF, plusieurs allocataires étaient en train d’attendre afin d’être aidés, conseillés et renseignés.

« La CAF de Noyon répond au quotidien à un réel besoin des allocataires sur cette commune, remplissant de manière satisfaisante sa mission de proximité. Compte tenu des horaires restreints imposés à la CAF de Noyon, je viens à redouter une possible fermeture de celle-ci.

« J'ose espérer que cette éventualité n’est pas envisagée car ladite CAF est utile au quotidien et sert à tous les allocataires de Noyon et des villages périphériques. Je n'entends pas effectuer des kilomètres jusqu’à Compiègne, voire Beauvais, aux fins d’obtenir des renseignements ou un conseil. Envisager la fermeture de la CAF de Noyon serait préjudiciable à tous les allocataires.

« Si habiter une petite commune nous permettait d’accéder à plus de services administratifs, tant en nombre qu’en qualité, tout en payant moins d’impôts, nous serions conduit, mon concubin et moi-même, à envisager notre départ de Noyon ».

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 08:48
Dans une interview de rentrée, parue ce mardi dans le Courrier Picard, je fais le point sur les dossiers chauds de cette rentrée de septembre : le port de Noyon, le canal à grand gabarit, la déviation de la 32, et bien sûr les élections législatives de juin 2012 :
Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 08:00

En novembre 2008, La Poste inaugurait à Venette un énorme bâtiment, tout neuf, sur le site du Bois de Plaisance.

Dans ce bâtiment, dont le coût de construction et d’équipement a coûté 5,4 millions d’euros aux clients de La Poste et aux contribuables, une magnifique machine automatique a été installée pour trier le courrier. Sa mise en service a conduit à la suppression de 12 emplois. Elle devait gérer tout le courrier de l’arrondissement. Une merveille, nous expliquait-on alors.

Sauf que trois ans plus tard, La Poste envisage de déménager ailleurs ladite machine, sans doute à Creil ou Saint-Quentin. Pas assez de lettres et de colis à trier, parait-il.

Si le projet est conduit à son terme, et si l’engin est déménagé début 2012, les lettres postées dans le Compiégnois à destination d’une commune du compiégnois devront passer par Creil pour être triées. Et les lettres postées dans le noyonnais pour un destinataire du noyonnais seront triées, elles, à Saint-Quentin. Toutes les levées de courrier seront avancées d’une heure.

Décidemment, on n’arrête pas le progrès. Ni le gaspillage d’argent public !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 08:00

Oui, je tiens ici à remercier le Ministre de l’Intérieur pour la création d’un PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie) sur les trois cantons du noyonnais et sur le canton de Ribécourt.

C’est une mesure forte que viennent de prendre là le Ministre Claude Guéant et le gouvernement. Elle répond à mes multiples demandes et à celles de nombreux élus, notamment sur les cantons de Lassigny et de Guiscard.

La décision de création de ce Peloton a été officiellement prise. La mise en place devrait commencer en janvier ou février prochain. Le Peloton sera entièrement opérationnel à la rentrée de septembre 2012.

Il se composera de  douze gendarmes et de plusieurs véhicules qui viendront donc, sur le terrain, en renfort des brigades existantes sur les quatre cantons. La gendarmerie mobile de Noyon accueillera ces gendarmes supplémentaires et leurs véhicules.

Je connais le travail d’intervention efficace des PSIG et notamment de celui qui opère dans le sud de l’arrondissement de Compiègne à partir de Lacroix Saint-Ouen. Je suis donc persuadé que l’on verra très vite les résultats de leur travail de terrain et que l’on assistera rapidement à une baisse sensible des chiffres de la délinquance sur ce secteur du département.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 08:00

Cela, bien sûr, n’a pas été simple. Mais les deux sénateurs sortants y sont parvenus, et je m’en réjouis, comme la plupart des élus de droite ou indépendants du département. Philippe Marini et Alain Vasselle, dépassant chacun leurs intérêts personnels, ont en effet réussi à bâtir une liste d’union de la droite et du centre pour les élections sénatoriales du dimanche 25 septembre prochain.

La gauche était persuadée que cela était impossible et se frottait déjà les mains à l’idée de rafler le quatrième siège mis en jeu à partir de cette année. Les grands électeurs en décideront, mais je pense que la gauche devra se contenter du siège qu’André Vantomme avait conquis en 2001 et qu’Yves Rome vient de lui arracher.

Le PS voudrait faire de cette élection une élection politique. Il fera peu de réunions (5) et se contentera, dans les tracts qui sont en préparation, de taper sur le gouvernement et ses réformes.  

Pour avoir assisté aux deux premières réunions de la liste « l’Oise Unie », lundi à Tracy-le-Mont et hier soir à Compiègne, j’ai compris que ce n’est pas le message qu’attendent, sur le terrain, les élus sénatoriaux. Marini et Vasselle vont, au contraire, mener une campagne pas forcement très politique, mais de proximité (une vingtaine de réunions, plus de 300 communes visitées) et axée sur la défense des communes et des territoires de l’Oise.

A écouter les réactions de la salle, j’ai eu le sentiment que ce sont eux qui ont vu juste.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article