Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 08:00

L’économie française a retrouvé des couleurs en ce début d'année 2011, même si on ne le voit pas toujours de la même façon dans nos régions. Comme François Fillon a eu l'occasion de l'indiquer, il semble que « tous les indicateurs convergent vers une reprise solide de l'économie française ».

La croissance a progressé de 1% au premier trimestre. C'est un excellent résultat pour notre économie qui n'avait plus enregistré un tel taux de croissance trimestriel depuis 2006. La prévision de croissance du gouvernement pour 2011 (2%) est confortée. L'OCDE table même sur une croissance supérieure (2,2%) !

Ces bons chiffres se traduisent d'ores et déjà par une amélioration notable du marché de l'emploi : au premier trimestre, 58.800 emplois nets ont été créés, soit 56% de plus qu'au trimestre précédent. Le nombre de demandeurs d'emploi a baissé en avril pour le quatrième mois consécutif, ce qui n'était plus arrivé depuis le début de l'année 2008 !

Ces résultats confirment que la reprise est engagée et valident la politique économique menée depuis 2007 : La stratégie de relance a permis d'atténuer les effets de la crise en préservant le pouvoir d'achat des Français. Sans jamais renoncer à notre objectif de maîtrise des finances publiques, nous avons engagé des réformes structurelles (triplement du crédit-impôt-recherche, suppression de la taxe professionnelle...), qui ont permis d'améliorer l’environnement économique et de préparer l'avenir en misant sur l'investissement.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 15:57

Michel Mercier, le Ministre de la Justice, viendra-t-il à la Maison d’arrêt de Compiègne ? Je n’en sais rien, mais je l’ai invité en tout cas, il y a une quinzaine de jours, à venir la visiter.

Son directeur de cabinet m’avait alors écrit pour me confirmer la fermeture de la prison, en 2015.

Je sais que cette fermeture arrange plutôt les assoiffés de promotion immobilière. Il n’en manque pas, en ville, à avoir déjà quelques idées sur le devenir d’un ensemble immobilier aussi bien situé.

Je sais aussi que le maintien de la prison n’est pas très « porteur » politiquement. Mais je suis de ceux qui pensent qu’il faut regarder un peu plus loin.

La fermeture de la Maison d’arrêt, vu son état d’ensemble, est un énorme gâchis en termes d’argent public. C’est aussi un énorme gaspillage des moyens de gendarmerie dans le département. Quand les gendarmes promènent des détenus, à longueur de journées, entre les prisons de Beauvais et de Liancourt vers les tribunaux de Compiègne et Senlis, ils ne patrouillent pas dans nos villages où on les attend plutôt.

La fermeture de la Maison d’arrêt est enfin une vraie menace, à terme, pour les tribunaux de grande instance de Compiègne et de Senlis. Il y aura toujours quelqu’un à la Chancellerie, pour faire remarquer, à juste titre, que, puisque les détenus séjournent désormais dans le Beauvaisis, autant les juger à Beauvais.

J’aimerais que Michel Mercier ait le courage de venir. Nous serons là pour l’aider à se poser les bonnes questions, à propos du devenir de la Maison d’arrêt de Compiègne, bonnes questions que son ministère ne s’est visiblement pas posé jusqu’à présent.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 15:54

La presse dit que la Maison d’arrêt de Beauvais est une ruine et un taudis. C’est pour cela qu’il faudrait la reconstruire. Soit.

Est-ce une raison pour construire à la place un centre de détention de 600 places, au prix de la fermeture de la Maison d’arrêt de Compiègne ?

C’est une des bonnes questions sur laquelle il faut débattre aujourd’hui. C’est pourquoi, j’irai visiter la prison de Compiègne lundi prochain, 6 juin, comme la loi autorise les parlementaires à le faire quand ils le souhaitent.

Je tiens à constater sur place son véritable état. Je veux aussi rencontrer la direction, les personnels pénitentiaires et leurs organisations syndicales.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 08:00

Par un tour de passe-passe, la gauche s’était débrouillée, lors des dernières élections cantonales sur le canton de Guiscard, pour qu’il n’y ait plus qu’un seul candidat au deuxième tour.

Pour éviter que cela ne se reproduise, je viens  de déposer avec un certain nombre de mes collègues députés UMP, une proposition de loi. Celle-ci rend obligatoire la présence de deux candidats au minimum lors d’un scrutin majoritaire à deux tours.

Cela me semble être la moindre des choses dans une démocratie !

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3349.asp

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 16:17

Avec une dizaine de collègues députés UMP, dont Jean Auclair et Richard Mallié, nous venons d’envoyer une lettre au Premier Ministre pour lui dire notre désaccord sur le fond, mais aussi sur la forme, avec les décisions récemment annoncées en matière de sécurité routière. Voici le texte de cette lettre :

« Monsieur le Premier ministre,

« Nous attirons votre attention sur les mesures prises le 11 mai dernier en Comité Interministériel sur la sécurité routière.

« A l'heure où les yeux du monde sont braqués sur l'ancien directeur général du FMI, les Français semblent de plus en plus agacés du comportement de leurs élites et notamment des politiques.

« En l'espace de quelques jours, les milliers de courriels, lettres et messages que nous avons reçus pour condamner les décisions du CISR en sont la preuve flagrante. Nous insistons sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une simple « mauvaise humeur » passagère mais bien d'une profonde exaspération.

« L'augmentation depuis le début de l'année du nombre de décès sur la route est dramatique. Ceci étant, ne cédons pas aux sirènes des ayatollahs qui souhaiteraient, à les écouter, d'un monde sans voiture. Ne perdons pas de vue qu'en vingt ans, le nombre de tués a été divisé par plus de deux alors que la circulation dans notre pays augmentait de près de 80 %.

« Députés de la Nation, il est de notre rôle d'être des traits d'union entre la population et le gouvernement. Nous nous devons d'expliquer à nos concitoyens les réformes mises en œuvre mais aussi, d'une manière tout aussi forte, relayer leurs attentes.

« Si nous partageons votre ambition quant au traitement attentif des problèmes de sécurité routière, nous regrettons l'absence totale de concertation qui a précédé ce comité interministériel. De plus, nous estimons que d'autres mesures sont plus urgentes à prendre afin d'améliorer la sécurité routière.

« Vous remerciant par avance de la bienveillance avec laquelle vous étudierez ces remarques et restant à votre entière disposition, nous vous prions de croire, Monsieur le Premier ministre, à l'assurance de nos sentiments les meilleurs ». 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 08:00

Lors de la dernière réunion de la Communauté de communes du Pays noyonnais, deux nouvelles subventions, l’une de 15.000 euros, l’autre de 20.000 euros, ont été votées en faveur du Parc Carisiolas, dont on connait la gestion hasardeuse que nous avions dénoncé ici. Une garantie financière à hauteur de 52.000 euros a également été accordée.

http://gonnot.over-blog.com/article-mais-que-se-passe-t-il-au-parc-carisiolas-61079599.html

Pour justifier tout cet argent public, il a bien fallu que les nouveaux responsables dévoilent, en partie, les comptes de l’association. On apprend ainsi à la lecture des documents que le Parc bénéficie au total d’un budget en dépenses de 734.961 euros. Les recettes font apparaitre des subventions à hauteur de 653.578 euros et des recettes propres de 65.000 euros.

Le Parc Carisiolas ayant, soi-disant, reçu l’année dernière 12.000 visiteurs, on peut donc dire que chacun d’entre eux a payé, en moyenne, 5 euros son entrée et ses dépenses à l’intérieur, et a été subventionné à hauteur de 50 euros ! On peut aussi dire que l’activité du Parc est subventionnée à 90% par de l’argent public.

Est-ce bien raisonnable ?

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 08:00

D’après le projet de loi voté la semaine dernière par l’Assemblée nationale, le département de l’Oise élira, en mars 2014, 39 conseillers territoriaux qui gèreront à la fois le Département, en lieu et place des 41 conseillers généraux actuels, et la Région, en lieu et place des 23 conseillers régionaux actuels élus dans l’Oise.

Ces conseillers territoriaux seront élus sur des « territoires », et non plus dans les cantons que nous connaissons, nés à la Révolution.

Ces « territoires » vont donc être dessinés, et cela devra être fait avant les prochaines élections législatives. Ils n’auront souvent, et notamment dans la 6ème circonscription, pas forcément le même découpage que les six cantons actuels. Il s’agira, en effet, de mieux rééquilibrer démographiquement les territoires entre le nord et le sud du département, et entre les cantons au sein d’une même circonscription.

L’exercice ne sera pas simple, bien sûr, et va susciter bien des oppositions, au nom des conservatismes habituels et surtout en raison des inquiétudes du « syndicat des sortants ». Nous commençons à y réfléchir et à mener toutes les concertations utiles, notamment avec les maires.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 08:30

A l’invitation de sa présidente, je viens de passer deux jours entiers « en immersion » au Tribunal de Compiègne.

De services en services, d’audiences en audiences, j’ai pu mieux comprendre et toucher du doigt les difficultés de fonctionnement des différentes juridictions et les difficiles conditions de travail des magistrats et des fonctionnaires de justice.

En théorie pourtant, les effectifs sont au complet à Compiègne. Le Ministre a beau jeu, à chaque intervention, de le rappeler.

Mais la réalité sur le terrain est tout autre… A partir du 1er août, pour cause de maternités, le Tribunal n’aura plus que six magistrats sur neuf en activité. Pour causes de maladie ou de formation, le greffe du Tribunal d’instance n’a que quatre fonctionnaires et demi sur huit au travail. De même, un poste n’est plus occupé actuellement au greffe du Tribunal de grande instance.

Malgré cela, le Tribunal fonctionne normalement, sans retard pour les justiciables. J’ai pu constater, sur le terrain, la forte implication de tous pour qu’il en soit ainsi. Mais pour combien de temps ?

A l’issue de ce stage, j’ai décidé d’interpeller le Ministre de la justice sur cette situation qui se retrouve malheureusement dans nombre de juridictions en France.

La solution n’est pas d’augmenter le nombre de postes de magistrats et de fonctionnaires. Nous savons que cela ne serait pas possible. Ce qu’il faut, c’est faire en sorte que les Cours d’Appel, et particulièrement celle d’Amiens, aient davantage de moyens financiers (pour payer des vacataires dans les greffes, par exemple) et davantage de magistrats placés, quand des urgences et des difficultés apparaissent ici ou là, dans tel ou tel tribunal du ressort.

J’espère que MM. Degauchy et Marini auront à cœur de relayer cette demande. Elle est urgente et essentielle si nous voulons garder, à Compiègne et ailleurs, des Tribunaux de qualité.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 12:15

Le dernier Conseil des ministres a arrêté les dates des prochaines élections qui se dérouleront en France, en 2011 et 2012 :

Les élections sénatoriales auront lieu, notamment dans l’Oise, le dimanche 25 septembre 2011.

L’élection présidentielle aura lieu les dimanches 22 avril et 6 mai 2012.

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 10 et 17 juin 2012.

Allez, au travail !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 18:36

La TEOM, personne ne connait. Pourtant tout le monde la paye. C’est la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Subrepticement, le président de la Communauté de communes, maire socialiste de Noyon, vient de décider d’en doubler le montant. Non pas que les coûts de l’enlèvement ou du traitement des déchets ménagers des noyonnais ait explosé, mais, tout simplement parce que les caisses de la CCPN sont vides.

Il est vrai qu’à force de racheter tous les bâtiments industriels qui se vident, à force de multiplier les projets (nouveau stade d’athlétisme, nouvelle piscine…) et les services, alors que les caisses sont vides, il arrive un jour où il faut bien régler l’addition.

« Cela fait trois ans que l’on augmente les impôts, a fait remarquer un maire. Cela suffit ! Le doublement de la taxe n’est pas justifié par l’explosion des dépenses de ramassage et de traitement des ordures, mais par la nécessité de payer les déficits des autres budgets ».

Ce maire courageux (il n’y en a pas beaucoup pour tenir tête à M. Deguise) s’appelle Jeannot Nancel. Il est maire de Muirancourt.  

Le doublement de la taxe rapportera chaque année 2,5 millions d’euros de plus aux caisses de la CCPN. Autant de moins, en pleine crise nationale et locale, pour le pouvoir d’achat des noyonnais, dès cette année.

C’est beau le socialisme sur le terrain !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article