Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 18:34

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, sera dans l’Oise vendredi prochain. A 19 heures 30, il présidera une réunion publique sur le bilan de Nicolas Sarkozy à la salle des fêtes d’Angy, 2 place Henri Barbusse, près de Clermont.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 08:00

Je ne suis pas, bien sûr, du tout d’accord sur le contenu de la lettre que vient de m’adresser le directeur du cabinet du Ministre de la Justice. Dans un courrier daté du 4 mai, François Molins me confirme, en effet, en ces termes, la fermeture de la Maison d’arrêt de Compiègne en 2015 :

« Monsieur le député,

« Le Ministre de la justice et des libertés a fait connaitre à l’automne dernier le souhait du gouvernement de réexaminer la question de la carte pénitentiaire, et d’engager une réflexion sur l’adaptation des structures aux besoins en termes de normes et de fonctionnement (…)

« Il ressort de cette réflexion qu’il ne peut être envisagé de maintenir les structures inadaptées en termes d’architecture, de conditions de vie des détenus ou de travail et de sécurité pour les personnels. Il n’est pas non plus raisonnable d’envisager d’investir des montants considérables de crédits pour maintenir des sites alors que des opérations nouvelles permettraient, à moindre coût, d’apporter de meilleures solutions.
« Ainsi, je vous confirme que, tel que cela a été évoqué en juillet 2010 par le ministère de la justice et des libertés, le site de Compiègne sera fermé en 2015 en contrepartie de l’ouverture d’un centre pénitentiaire de 600 places à Beauvais.

« Je vous prie de croire… ».

Les arguments du directeur du cabinet du Ministre ne me paraissent pas convaincants en ce qui concerne la Maison d’arrêt de Compiègne. Je vais donc prendre, d’ici l’été, un certain nombre d’initiatives pour voir si d’autres solutions ne seraient pas plus pertinentes et moins onéreuses. A suivre…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 11:06

DSK-EN-PORSCHE.jpg

Pour tout savoir sur la Porsche Panaméra dans laquelle DSK roule quand il vient à Paris, cliquez sur : http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoafzTU_.html?xtor=EREC-109

En résumé : un moteur V6 de 300 cv, de 0 à 100 km/h en moins de 7 secondes, vitesse maximale : 259 km/h, pour un prix de 100.000 $.

Au moins, un socialiste qui sait vivre comme un riche sans se cacher…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:18

Depuis 2007, la France a dû faire face à cinq crises mondiales d’une ampleur inégalée : crises financière, économique et sociale, monétaire, énergétique, géopolitique. Dans ce contexte, le Président de la République et la majorité ont cherché à protéger la France et les Français. Nous avons aussi voulu réaffirmer les valeurs fondamentales de la République, réformer notre pays et préparer l’avenir de la France et de nos enfants.

Voilà un rapide bilan de ces quatre ans d’action pour la France.

I. Protéger la France et les Français face aux crises et aux aléas de la vie :

Dans la crise économique, l’épargne des Français a été intégralement préservée grâce au sauvetage des banques sans que cela coûte un euro au contribuable. Cela a même rapporté 3 milliards d’€ à l’Etat.

La création du G20, en 2008, a permis de réguler l’économie mondiale, d’encadrer les bonus et de faire reculer les paradis fiscaux.

Trois millions de salariés ont conservé leur emploi au cœur de la crise : la mesure zéro charge dans les TPE a entraîné 1,2 million d’embauches, 1 million de contrats aidés ont maintenu en activité des personnes en situation précaire et le recours au chômage partiel a évité plus de 500.000 licenciements économiques.

Dix millions de ménages modestes ont été aidés : 5 millions de ménages ont bénéficié d’une réduction de l’impôt sur le revenu, et les familles les plus modestes avec enfants ont reçu une aide exceptionnelle.

La protection des Français face aux accidents de la vie a aussi été renforcée : la revalorisation du minimum vieillesse de 25 % est en cours. En 2012, chaque allocataire percevra 150 € de plus par mois. De même, l’allocation adulte handicapé aura été revalorisée de 25%.

La durée de travail nécessaire pour bénéficier de l’allocation chômage a été abaissée à quatre mois (contre six auparavant).

Face aux crises internationales, Nicolas Sarkozy a défendu les intérêts vitaux de la France, renforcé l’influence de notre pays et conforté son image. Ainsi, l’intervention du Président a permis d’arrêter le conflit entre la Russie et la Géorgie et de sauver l’indépendance de la Géorgie en 2008. Le soutien au Président Ouattara a entraîné le retour de la démocratie en Côte d’Ivoire et l’action en Libye a sauvé la vie de milliers de civils.

II. Réaffirmer les valeurs fondamentales de notre République :

Le combat pour garantir la sécurité, première des libertés, a été renforcé. 2010 a été la 8ème année consécutive de baisse de la délinquance : l’insécurité a reculé de 17,5% de 2002 à 2010 et le taux d’élucidation a été multiplié par deux depuis 2001.

Les efforts se concentrent désormais sur l’application des peines et l’amélioration du fonctionnement de la justice : les peines planchers ont été instaurées pour lutter contre la récidive : depuis 2007, 30.000 peines planchers ont été prononcées. Des jurés populaires seront introduits dans les tribunaux correctionnels pour statuer sur les affaires les plus graves de violences aux personnes. Avec la création de la Question prioritaire de constitutionnalité, chaque citoyen peut désormais invoquer devant les tribunaux la conformité de nos lois à la Constitution.

La majorité a également tout fait pour récompenser le travail, le mérite et l’effort : les heures supplémentaires ont été défiscalisées : plus de 10 millions de salariés ont bénéficié de ce dispositif. Pour un ouvrier qui a travaillé 2 heures de plus par semaine cela correspond à une augmentation de salaire de 150 € par mois.

Les droits de succession ont été supprimés pour les 95% des Français. Le revenu de solidarité active (RSA) a été créé pour rendre plus avantageuse la reprise d’un emploi plutôt que l’inactivité. Il bénéficiait à 1,8 millions de foyers, fin 2010.

Nous avons aussi consolidé les bases du vivre ensemble, dont la laïcité est l’un des piliers essentiels : pour promouvoir la laïcité et lutter contre les intégristes, nous avons interdit le port de la burqa dans l’espace public.

L’UMP a mené une convention sur la laïcité qui a débouché sur 26 propositions concrètes, dont l’interdiction de refuser de se faire soigner par un médecin d’un autre sexe aux urgences d’un hôpital, ou l’encadrement strict des prières de rue et de l’abattage rituel.

III. Réformer notre pays au service des Français :

Les réformes des retraites et des régimes spéciaux ont sauvé notre système de retraite par répartition. Alors qu’en 2010, une retraite sur 10 était financée par la dette, le recul du départ à la retraite à 62 ans permettra au système de revenir à l’équilibre en 2018.

La loi sur le service minimum dans les transports et dans l’éducation a limité le blocage du pays en cas de grève.

La réduction du train de vie de l’Etat s’est poursuivie afin de réduire la dette tout en gagnant en qualité de service public. D’ici à 2012, le non remplacement d’un départ sur deux à la retraite aura réduit de 150.000 le nombre de fonctionnaires de l’Etat.

La réforme de la santé vise à assurer une offre de soins de qualité sur l’ensemble du territoire. Le prochain chantier sera la réforme de la dépendance destinée à aider les 8 familles sur 10 qui ne sont pas en mesure de payer l’hébergement de leur parent dépendant.

IV. Préparer l’avenir de la France et de nos enfants :

Avec les 35 milliards d’€ d’investissements d’avenir et les 32 milliards du grand Paris, la majorité a décidé d’anticiper les défis du 21ème siècle.

Avec le Grenelle de l’environnement, la majorité a tourné la France vers le développement durable. Le Grenelle de l’environnement, c’est 440 milliards d’€ d’investissements et 600.000 nouveaux emplois sur 12 ans.

Nous avons fait le choix d’inciter à l’innovation pour créer les emplois de demain. Le crédit d’impôt recherche a été multiplié par trois. La taxe professionnelle a été supprimée sur les investissements. C’est un allégement fiscal de 5 milliards d’€ par an pour les entreprises.

Nous avons également fait le pari de l’éducation. L’école primaire s’est recentrée sur les fondamentaux : lire, écrire, compter. Deux heures par semaine d’aide individualisée ont été instituées pour aider les élèves en difficulté. Elles ont profité à 1,3 millions d’élèves en 2009-2010. La réforme des universités a modernisé l’enseignement supérieur, auquel 40 milliards ont été consacrés au cours quinquennat.

Enfin, la famille est au cœur des préoccupations de la majorité. Depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation (soit une hausse de 1,5 milliards en deux ans). Les 830.000 naissances de 2010, sont une vraie promesse d’espérance pour l’avenir de notre pays.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 09:10

Partout en France, l’UMP va se mobiliser cette fin de semaine, à l’occasion du quatrième anniversaire de l’élection présidentielle du 6 mai 2007 :

http://statique.lemouvementpopulaire.fr/DIVERS/mag_53_supplement_bilan.pdf

Ainsi dans l’Oise, Xavier Bertrand, Ministre du travail, de l'emploi et de la santé, animera une réunion sur le bilan de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République, ce jeudi à 19heures, salle du Pré Martinet à Beauvais.

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, pourrait également venir dans le département, le 20 mai prochain, pour animer une autre grande réunion publique.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 08:00

Depuis plusieurs semaines, la France doit faire face à l'arrivée de milliers de migrants tunisiens qui, une fois en Italie, essayent à tout prix de venir en France. Selon les derniers chiffres, 20.000 tunisiens seraient rentrés en Italie, depuis la chute de Ben Ali. La moitié serait déjà sur le territoire national. 

La France reste attachée et fidèle à sa tradition d'accueil. Mais elle ne peut pas accepter que se maintiennent sur son territoire des personnes qui ne sont pas autorisées à y séjourner.

La France applique à la lettre les accords de Schengen. Ainsi, sont immédiatement renvoyés vers l'Italie les tunisiens qui ne remplissent pas les conditions nécessaires, à savoir détenir des documents d'identité valides et des ressources suffisantes pour vivre.

D’autre part, les ministres européens de l'Intérieur ont décidé d'envoyer, sur les côtes tunisiennes, des patrouilles aériennes et navales afin d'empêcher les départs d'immigrés illégaux.

Nous devons aussi convaincre nos partenaires européens, et surtout les Italiens, que la solution ne réside pas dans la régularisation massive des migrants, mais dans la prévention de l'émigration illégale.

 En ce sens, depuis quatre ans, la politique du gouvernement français ne faiblit pas. Sous Jospin, la France reconduisait dans leur pays d'origine 8 à 9.000 personnes en situation irrégulière par an.

Aujourd'hui, ce sont 30.000 personnes qui, chaque année, sont éloignées du territoire français. 106.000 immigrés ont été éloignés du territoire depuis 2007. 156 filières mafieuses ont été démantelées en 2010 et 100.000 étrangers qui tentaient d'entrer sur le territoire sans visa ont été refoulés en trois ans.

Notre politique doit aussi passer par une bonne intégration des étrangers. Or aujourd'hui, le constat est que l'intégration ne fonctionne plus. 24 % des étrangers non-européens présents sur le territoire sont chômeurs !

Il faut donc désormais mieux réguler l'immigration légale. Celle-ci sera revue à la baisse, dès cette année, et passera de 200.000 à 180.000 individus.

Il faut aussi évoquer le projet de loi relatif à l'immigration, à l'intégration et à la nationalitéqui est en discussion au Parlement. Il va permettre de renforcer l'efficacité de l'action du gouvernement. Le délai de rétention administrative sera allongé de 32 à 45 jours. Des zones d'attentes temporaires pourront être créées lorsqu'un groupe de migrants arrive de manière imprévue sur le territoire français en dehors du passage frontalier. En matière de nouvelles technologies, des visas biométriques seront mis en place dès la fin juin et 120 postes de lecture des données biométriques seront créés.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:00

L’Ordi 60 dont je vais vous conter l’histoire est l’un des 60.000 ordinateurs distribués aux collégiens de l’Oise par le Conseil général. Celui-là a été donné à Emilie.

Emilie a été très contente, bien sûr, de recevoir son ordinateur de marque japonaise (Toshiba). Pendant trois mois, elle a surtout beaucoup joué avec. Les profs ne le réclamaient pas en classe. Elle a donc très vite renoncé à le balader avec elle.

Un jour, sans trop savoir pourquoi, l’ordinateur est tombé en panne d’écran. « Pas de problème, a expliqué le Conseil général, la société américaine UPS va venir le chercher chez vous et le livrera en Allemagne pour être réparé ».

Quelques semaines plus tard, les parents d’Emilie ont reçu un devis du réparateur allemand : « il faut changer l’écran, cela vous coûtera 253,01 euros. Merci d’envoyer un chèque, on vous renverra l’ordinateur, une fois la réparation faite ».

Les parents ont trouvé la note un peu salée. Comme les papiers envoyés par le Conseil général rappelaient que l’ordinateur était toujours la propriété du département, ils ont refusé de payer. L’interlocuteur à Beauvais a insisté : « c’est bien à vous de payer. Si vous refusez, l’ordinateur reviendra d’Allemagne à Beauvais, toujours grâce à UPS, et nous l’enverrons à la recyclerie. Bien sûr nous n’en redonnerons pas un autre à Emilie ».

Incroyable histoire, n’est ce pas ?  Et quelle belle gabegie !

60.000 ordinateurs à 1.309,17 euros TTC, avec les logiciels (ces chiffres sont ceux de M. Yves Rome dans une lettre envoyée aux parents), cela fait : 78.550.200 euros.

Les japonais qui fabriquent les ordinateurs sont très contents. Les américains qui les transportent sont contents. Les allemands qui les réparent sont contents. Il n’y a qu’Emilie qui n’est pas contente. Elle est désormais la seule de sa classe à ne plus avoir d’ordinateur. Quant à ses parents, ils crient partout leur indignation, non sans raisons…

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 12:15

Dans le cadre de la mission que je poursuis pour l’Assemblée nationale avec mon collègue socialiste Philippe Martin, député du Gers, sur les pétroles et les gaz de schiste, nous avons réussi à nous procurer une note du Service des ressources naturelles (Commission de protection pétrole et gaz, COGCC) de l’Etat du Colorado, en date du 29 octobre 2010, à propos du film Gasland que les écolos de la planète diffusent largement pour contester la recherche et l’exploitation de ces pétroles et de ces gaz.

Ce document officiel dénonce les conditions de tournage du film et accusent ses auteurs d’erreurs volontaires et de manipulation. On peut le consulter dans son intégralité : http://cogcc.state.co.us/library/GASLAND%20DOC.pdf

En voici de larges extraits en français :

 

« Le documentaire Gasland a beaucoup attiré l’attention. Entre autres, il prétend que la fracturation hydraulique des puits de pétrole et de gaz a provoqué la contamination des puits d’eau environnants par du méthane dans un certain nombre d’états, dont le Colorado.

« Comme un débat public informé sur la fracturation hydraulique repose sur des informations exactes, la Commission de protection pétrole et gaz du Colorado souhaiterait apporter des corrections sur plusieurs erreurs dans la description des incidents du Colorado dans le film.

LE CONTEXTE :

« Le méthane est un hydrocarbure gazeux naturel, inflammable et explosif à certaines concentrations. Il est produit soit par les bactéries soit par des processus géologiques impliquant de la chaleur et de la pression. Le méthane biogène provient soit de la décomposition des matières organiques par fermentation, souvent observée dans les zones humides, soit de la réduction chimique du dioxyde de carbone. Certaines formations géologiques superficielles aquifères, dans lesquelles les puits d’eau sont parfois réalisés, en contiennent. Le méthane thermogène est issu de la décomposition thermique des matières organiques enfouies. On le trouve dans les roches enterrées plus profondément dans la terre, et il est produit lors du forage d’un puits de pétrole et de gaz et lors de la fracturation hydraulique des rochers qui contiennent le gaz. Dans le Colorado, le méthane thermogène est généralement associé au développement des gisements de pétrole et de gaz, alors que ce n’est pas le cas du méthane biogène.

« Les méthodes analytiques utilisées pour différencier les deux types de méthane sont bien connues et acceptées d’un point de vue scientifique (…). En se basant sur les analyses de centaines d’échantillons de gaz du Colorado qu’elle a réalisées au cours de nombreuses années, la COGCC est capable de distinguer le méthane biogène du méthane thermogène à l’aide de l’analyse des isotopes stables du méthane et de l’analyse de composition du gaz. Dans les bassins de Denver-Julesburg et de Piceance, la COGCC a systématiquement trouvé que le gaz biogène contient uniquement du méthane et une très petite quantité d’éthane, alors que le gaz thermogène ne contient pas seulement du méthane et de l’éthane, et également des hydrocarbures plus lourds comme le propane, le butane, le pentane et les hexanes. Gasland attribue de manière erronée plusieurs cas de contamination de puits d’eau dans le Colorado au développement des gisements de pétrole et de gaz, alors que nos enquêtes ont déterminé que les puits en question contenaient du méthane biogène, ne pouvant pas être attribué à ce développement.

LES PUITS DU COMTÉ DE WELD :

« Gasland présente trois propriétaires du comté de Weld, Mike Markham, Renee McClure et Aimee Elisworth, dont les puits d’eau ont été censément contaminés par le développement des gisements de pétrole et de gaz. La COGCC a examiné les plaintes de ces trois propriétaires en 2008 et 2009, et nous avons émis des rapports écrits résumant nos conclusions dans chaque cas. Nous avons conclu que le puits d’Aimee Elisworth contenant un mélange de méthane biogène et thermogène, pouvant être en partie attribué au développement du gisement de pétrole et de gaz, et Mme Elisworth et un opérateur sont parvenus à un accord dans ce cas.

« Cependant, avec les mêmes techniques d’investigation, nous avons conclu que les puits de Mike Markham et de Renee McClure contenaient du gaz biogène, sans lien avec l’activité pétrolière et gazière. Malheureusement, Gasland ne mentionne pas nos conclusions sur le puits McClure et rejette d’emblée celles sur le puits Markham (…).

« La COGCC a également examiné les dossiers de tous les puits de pétrole et de gaz situés à moins de 800 m des puits Markham et McClure, ce qui représente plus du double de la longueur typique de fracturation hydraulique dans le Colorado. Cet examen a indiqué que tous les puits de pétrole et gaz à proximité du puits Markham ont été forés et ont subi une fracturation hydraulique en 1991, sauf deux puits fracturés respectivement en 2005 et 2006, et tous les puits de pétrole et gaz à proximité du puits McClure ont été forés et ont subi une fracturation hydraulique en 2002, sauf un qui a été fracturé en 2005. Les dossiers ne font état d’aucune défaillance de pression ou d’autre problème associé à ces puits, qui auraient pu indiquer une perte du fluide de fracturation ou du gaz de sondage du puits vers les formations géologiques environnantes (…).

« Pour appuyer sa thèse que les puits d’eau Markham et McClure ont été contaminés par le développement du gisement de pétrole et de gaz, le site internet Gasland apporte plusieurs arguments qui méritent une brève réponse. D’abord, le site Internet cite le professeur Anthony Ingraffea de l’université Cornell sur la suggestion que le forage et la fracturation hydraulique pourraient entraîner la migration du méthane biogène vers les aquifères dans certaines circonstances. Cependant, la déclaration du professeur Ingraffea ne suggère pas que ces circonstances s’appliquent aux puits Markham et McClure et elle n’aborde pas non plus la nombreuse bibliographie scientifique indiquant que le méthane biogène est naturellement présent dans l’aquifère en question.

« Ensuite, le site internet cite Weston Wilson, un salarié de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) qui émet l’hypothèse que les opérateurs pétroliers et gaziers du comté de Weld prélèvent de grandes quantités d’eau dans la nappe phréatique et que ces prélèvements libèrent du méthane biogène. Or, les compagnies pétrolières et gazières du comté de Weld obtiennent la plupart de l’eau des municipalités, qui s’approvisionnent dans les sources d’eau de surface, comme les projets Colorado-Big Thompson et Windy Gapp.

« Enfin, le site internet soutient que l’eau des puits Markham McClure s’est détériorée après le forage et la fracturation hydraulique qui se sont produits à proximité. Cependant, les dossiers de la COGCC indiquent peu ou pas de relation temporelle entre les plaintes Markham et McClure et les activités de forage et de fracturation hydraulique à proximité, qui se sont produites plusieurs années voire de nombreuses années auparavant.

LES DÉGAGEMENTS DE GAZ DE WEST DIVIDE CREEK :

« Gasland aborde également le sujet des plaintes concernant l’activité pétrolière et gazière dans la région de West Divide Creek du bassin de Piceance dans le comté de Garfield, même si là encore il confond les questions liées au gaz biogène et celles liées au gaz thermogène. Le film se concentre sur deux dégagements de gaz proches d’un point de vue géographique mais d’origines distinctes.

« Un des dégagements de gaz se produit dans une zone humide d’une propriété appartenant à Lisa Bracken qui intervient dans le film ; celui-ci contient du méthane biogène. L’autre se situe à environ 500m au sud, sur une propriété appartenant à un voisin. Il comporte du méthane thermogène provoqué par l’échec de la société EnCana  à cimenter correctement un puits de gaz naturel (…). Le 16 août 2004, suite à une audience publique, la COGCC a approuvé un ordre d’exécution qui imposait une importante contravention à l’encontre de l’opérateur.

« La COGCC a également recueilli six échantillons d’eau à quatre moments différents en 2004, 2007 et 2009 et dix échantillons de sol à plusieurs occasions, en 2008 et 2009, dans la propriété de Mme Bracken. Les composés BTEX et/ou les autres hydrocarbures associés aux opérations pétrolières  et gazières n’ont été détectés dans aucun de ces échantillons. Au vu de ces résultats, la COGCC a conclu que le dégagement de gaz sur la propriété  de Mme Bracken provenait de la fermentation de matière organique par les bactéries méthanogènes. Ce phénomène n’est pas rare dans les zones humides, telles que celles qui existent le long de West Divide Creek.

AUTRES INFORMATIONS :

« Le développement de gisements de pétrole et de gaz est une activité industrielle, et les propriétaires se plaignent parfois qu’il a contaminé leur puits d’eau. La COGCC examine toutes ces plaintes et rend compte des résultats de manière individuelle au plaignant et de manière collective au service de contrôle qualité des eaux du Colorado (…).

« La production de pétrole et de gaz dans la plupart du Colorado se déroule à des profondeurs pouvant atteindre environ 2.500 m en dessous de la surface du sol, alors que les aquifères qui alimentent les puits d’eau domestiques se situent en général à moins de 300 m en dessous de la surface du sol.

« Les réglementations de la COGCC précisent des normes de coffrage et de cimentation pour s’assurer que le gaz produit à 2.500 m de profondeur ne fuit pas vers les aquifères moins profonds. Ces réglementations nécessitent que les puits soient coffrés avec des conduites en acier et que le coffrage soit entouré de ciment pour créer un joint hydraulique dans l’espace annulaire entre la paroi du trou de forage du puits et la conduite en acier. Un certain nombre d’amendements récents des réglementations de la COGCC traitent d’autre part de préoccupations soulevées à propos de la fracturation hydraulique (…).

« Enfin, il faut savoir que le directeur de la COGCC, Dave Neslin, a proposé de s’entretenir devant la caméra avec le producteur de Gasland, Josh Fox, au cours du tournage du film. Comme les questions sont techniques et complexes, et éveillent des préoccupations chez de nombreuses personnes, le directeur Neslin a demandé à être autorisé à examiner le contenu de l’entretien qui serait inclus dans le film final. Malheureusement, M. Fox a refusé. Une telle discussion aurait pu éviter les inexactitudes relevées ci-dessus. »

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 10:02

Plutôt sympa, cette fin de semaine.

Vendredi, j’ai reçu le livre « la cuisine de la République, cuisinez avec vos députés » qui vient de sortir aux éditions du Cherche midi : http://www.amazon.fr/cuisine-R%C3%A9publique-Fran%C3%A7oise-Branget/dp/2749116139

A l’intérieur, j’y livre ma recette de la tatin d’endives au rollot, ma spécialité culinaire. Cette recette est aussi un hommage au légume emblématique de la région et au Rollot, ce fromage régional disparu que François Défossé de la Ferme du moulin à Guiscard fait revivre avec talent.

Samedi, j’ai participé à l’inauguration des quatre ruches que la ville de Compiègne  a fait installer en haut des remparts avec la complicité d’un apiculteur de Nampcel, Vincent Pellegry. En juin, on récoltera la première cinquantaine de kilos de miel qui sera distribuée aux couleurs de la ville impériale.

Dimanche, c’est le nouveau vignoble de Clairoix que nous avons inauguré. Les 280 pieds de Chardonnay, plantés à l’initiative des Crinquinneurs, près de l’église, donneront 200 bouteilles chaque année à partir de 2014. Ainsi renaitra un vignoble qui occupait tous les coteaux des villages de la rive droite de l’Oise jusqu’à la fin du 19ème. 56 communes de l’arrondissement de Compiègne possédaient leur vignoble, en 1850, cultivé sur 1.037 hectares !

Le Rollot de Guiscard, le miel de Compiègne, le vin de Clairoix… Malgré la crise, nos compatriotes retrouvent leurs racines et ce qui faisait, hier déjà, notre art de vivre. Rassurant, non ?

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:05

Après la cession à l’euro symbolique des 52 hectares du RMT, les avantages de la zone France, l’usage des bois donné à la CCPN, les huit millions d’euros mis sur la table, l’internat d’excellence et les classes préparatoires, l’Etat continue à aider massivement le noyonnais.

Cette fois, il ne s’agit pas, comme l’a écrit le Courrier Picard, de sauver l’ancien site de Balhsen que la CCPN a racheté mais pour laquelle elle est incapable, depuis, de trouver des repreneurs. Il s’agit d’aider à la construction, sur la friche militaire, d’un bâtiment de 5.000m² permettant d’accueillir des petites et moyennes entreprises spécialisées dans les techniques de construction durable.

Ce projet vient de recevoir le label Pôle d’excellence rurale et s’insère dans le dispositif visant à la revitalisation de l’ancien site du RMT.

Quatre entreprises se sont déjà déclarées intéressées à s’installer dans le nouveau bâtiment : l’entreprise noyonnaise Pro'Fil, Wblock, Bois&Futur, et Aexo-Games. Certaines entreprises, comme Pro’Fil, ont déjà déposé un dossier de demande d'aides auprès du FRED qui dépend du Ministère de la Défense.

Le projet s'appuie aussi sur un partenariat avec le pôle de compétitivité de l’UTC,  Industries et agro ressources.

Le bâtiment sera le pivot d’une pépinière d'entreprises sur l'éco-construction et les éco-industries. Le projet pourrait accueillir 150 emplois sur cinq ans.

Il coûtera près de 5 millions d’euros, pour lesquels l’Etat et l’Union européenne apporteront 1,5 millions d’euros dans le cadre du pôle d’excellence rurale. Le reste sera financé à parité par les collectivités locales et les entreprises.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article