Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

F.M.G

 
 
 François-Michel Gonnot 
 Avocat
 Député honoraire
 
 

mail : gonnot2007@yahoo.fr 

Archives

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 17:52

Encore un mauvais coup de la gauche au Conseil Général de l’Oise.  Eric de Valroger, seul conseiller général de droite dans la 6ème circonscription, vient de révéler une décision aberrante prise par la majorité de gauche et que la presse départementale s’est bien gardée de relayer jusqu’à présent.

« Les associations sportives de l’Oise viennent d’apprendre, il y a quelques jours  seulement, que l’habituelle subvention départementale de 16 € qui leur était attribuée par licencié était supprimée,explique Eric de Valroger. Le jeune licencié doit maintenant aller sur internet télécharger un coupon sport de 10 € puis le donner à l’association qui le transmettra au département ».

En 2012, les associations sportives vont donc perdre 16 € par licencié, ce qui représente souvent de 20 à 30% des cotisations qu’elles demandent, ou 6 € lorsqu’elles parviendront à récupérer le montant des coupons sport.

Sans parler de l’usine à gaz que tout ceci va représenter.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 09:18

HOLLANDE-FRANCOPHONIE-NON-A-KINSHASA.pngC’est honteux, mais il va le faire. François Hollande ira à Kinshasa mi-octobre présider le sommet de la Francophonie.

Quand les Chefs d’Etat avaient décidé que le sommet aurait lieu dans la capitale de la RDC, le dictateur en place, Joseph Kabila, promettait des élections présidentielles et des législatives libres et transparentes. Tout le monde l’avait cru, ou fait semblant de le croire, à l’époque. On connait la suite. Les scrutins ont été truqués et le dictateur s’est  confortablement fait élire au grand dam de l’Europe, des américains et de toute la communauté internationale qui a dénoncé les fraudes à grande échelle et les tricheries massives.

Entre temps, Kabila fils a continué à assassiner et à mettre en prison ses opposants. Et tout le monde se tait. 

Hollande qui déteste les dictateurs, en a donc trouvé un à son pied et à sa guise. Il va aller à Kinshasa sauver le sommet de la francophonie. Il va surtout cautionner la politique effrayante de Kabila. Il va cautionner les élections truquées, les massacres quotidiens, les détournements de l’argent des richesses du Congo, la misère. Il va donner, même s’il s’en défend, un certificat de bonne conduire à celui que l’on appelle à Kinshasa le petit Rwandais.

Bien sûr, il a promis, pour faire avaler la pilule au peuple de gauche, qu’il rencontrerait là-bas les opposants, ceux-là même que, pourtant, il refuse de recevoir et même faire recevoir par ses collaborateurs à Paris.

Kinshasa restera comme une tâche dans ce quinquennat à peine commencé.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 09:48

C’est sous ce titre (que je n’ose pas traduire ici) que Guillaume Erner de France-Inter avait organisé vendredi, dans son émission Service Public, un débat sur les gaz de schiste dont j’étais l’un des invités.

 Si vous avez manqué sa diffusion, vous pouvez écouter l'émission en cliquant sur :

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=441221

France 2 prépare aussi un magazine Complément d'enquête sur le même sujet. J'ai d'autre part appris que le débat sur la transition énergétique voulu par le gouvernement porterait aussi sur ce thème des gaz de schiste.

Je me réjouis de voir ainsi que le gouvernement, sur ces questions énergétiques, ne se laisse pas séduire par les sirènes et les promesses qu'il a pû hier faire aux écolos extrêmistes.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 14:04

Avec Seine-Nord, on est dans de beaux draps ! Les candidats à la construction critiquent VNF et se désengagent du projet :

http://picardie.france3.fr/info/canal-seine-nord-projet-suspendu--75290982.html

Le gouvernement  reproche, lui, aux deux groupes de ne pas trouver les financements et crée une commission pour mieux enterrer le projet :

http://picardie.france3.fr/info/seine-nord-l-etat-reetudie-le-dossier-75296747.html

Bref, la machine à perdre est en marche.

Pour l’instant, seul Stéphane Demilly, député de la Somme, et les élus régionaux UMP sont montés au créneau. La gauche tourne la tête. La gauche se tait. La gauche fait la sourde oreille. C’est indigne. C’est coupable. C'est lamentable.  

 

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 09:27

Je serai l'invité de Guillaume Erner, sur France-Inter, demain vendredi entre 10 et 11 heures.

L'animateur consacrera son émission Service public à la question des gaz de schiste, dossier que je connais bien pour avoir effectué pour l'Assemblée Nationale une mission d'information et avoir rédigé un rapport qui fait encore autorité sur le sujet, en mai 2011.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3517.asp

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 18:25

Coup de tonnerre ce matin ! Au cours d’une conférence de presse de Bouygues Immobilier, l’un des responsables du groupe a lâché : « je ne crois plus au canal Seine-Nord ». Il a mis en avant les tergiversations récentes de la part de plusieurs membres du gouvernement ou de représentants de collectivités locales, et le fait que, depuis les législatives, VNF traîne les pieds pour fixer toutes les règles du dialogue compétitif.

Ce responsable a donc annoncé, en conséquence, que Bouygues arrêtait les études préalables.

Rappelons que le groupe Bouygues et le groupe Vinci étaient censés remettre courant octobre leurs offres à VNF et au gouvernement pour la construction et la gestion du futur canal à grand gabarit.

Tout est malheureusement en train de se dérouler comme je l’avais expliqué pendant la campagne législative. Seine-Nord est en train de couler, pour faire plaisir à quelques écolos, les élus de gauche s’en moquent, et la Picardie va ainsi perdre, dans l’indifférence générale, son seul et dernier grand projet d’aménagement et de créations d’emplois.

Personnellement, je le redis, je ne laisserai pas faire !

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 11:08

Copé est candidat à la Présidence de l’UMP. Je ne le soutiendrai pas. Cela fait bien longtemps que je le connais. J’ai eu Jean-François comme collègue, puis comme président de groupe à l’Assemblée nationale, puis comme secrétaire général de l’UMP. Je sais comment il fonctionne et ce qui le motive. Je connais ses qualités mais aussi ses terribles défauts.

J’estime qu’il n’est pas l’homme de la situation. Il porte une part de responsabilité importante dans la défaite de Nicolas Sarkozy et dans notre échec aux législatives. Rien que cela le disqualifie pour mener la reconquête.

Je soutiendrai la candidature de François Fillon, un homme droit et de sang-froid. Il a montré ses qualités d’homme d’Etat pendant cinq ans aux côtés de Nicolas Sarkozy. Il est porteur d’une vision de la France et saura doter l’opposition d’un nouveau projet politique. Enfin,il est aimé des militants et des Français.

Je vais donc parrainer sa candidature à la présidence de notre Mouvement et je ferai campagne pour lui au sein de l’UMP.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 20:43

J’ai décidé, en qualité d’ancien Vice-président du Groupe d’amitié entre la France et la République Démocratique du Congo, de publier cet article signé par Emmanuelle Bouquillon, ancien députée-maire de Soissons. La situation de la RDC justifie, en effet, que le Président Hollande prenne la décision courageuse de boycotter le sommet de la Francophonie à Kinshasa.

« La rumeur courait depuis quelques semaines déjà dans les milieux concernés. Dimanche 27 juillet, dans un article publié dans le Journal du dimanche (JDD), un journaliste atteste que Paris laisse planer la menace d’un boycott par le président français du sommet de la francophonie prévu en octobre prochain à Kinshasa, capitale de la république démocratique du Congo (RDC).

« Depuis son arrivée à l’Elysée en mai dernier, c’est la première fois que le chef de l’Etat français déclinerait une invitation à une réunion internationale. Mais surtout, jamais, auparavant, un président de la République française n’a manqué délibérément les grandes assises de la francophonie qui réunissent régulièrement les plus hautes autorités des pays qui ont en commun l’usage de la langue française, et dont le but est d’agir pour sa défense dans le monde tant au niveau culturel qu’économique. Cette décision serait un coup d’éclat international, affirme le journaliste.

« Pourquoi donc le président du pays abritant le berceau originel de la langue française refuserait-il sa participation aux côtés de tous les autres Chefs d’Etat des pays amis avec qui ont été noués des liens d’amitiés allant jusqu’à partager non seulement la même langue, sinon à tenir le même langage sur de nombreux dossiers internationaux, mais aussi une même culture et de nombreux échanges ? La question se pose d’autant plus que, cette année, ce sommet doit se tenir dans le plus grand et le plus peuplé des pays francophones.

« La diaspora congolaise en France possède quelques réponses à ces interrogations. Tout d’abord, elle se félicite de cette prise de position française,  sans précédent. Ce qui tend à prouver que François Hollande, aujourd’hui le seul parmi ses pairs avec le premier ministre belge, a pris la mesure des événements qui perdurent et a admis l’ampleur de la tragédie qui se déroule au Congo depuis 1998.

En effet, pour la diaspora congolaise, la guerre entre Tutsis et Hutus rwandais d’avril 1994, avec son flot de massacres qui ont tant ému l’opinion publique internationale, ne s’est jamais arrêtée. Pire, elle s’est même étendue et amplifiée en débordant sur tout le territoire congolais. Aujourd’hui, force est de constater que personne n’en parle et que tous semblent l’ignorer.

« Il convient en outre de rappeler ici avec les  Congolais de France qu’en mars 2010, dans une pétition publiée par le quotidien britannique « The Guardian », un comité de 52 rabbins comparait le génocide actuel au Congo à l’holocauste des Juifs  durant la Deuxième Guerre mondiale. Dans le même document, les pétitionnaires ont avancé  le chiffre de 45.000 morts par mois. On peut ajouter que huit ans plus tôt le « Human Watch Rights » (HWR) estimait à 1.303 morts le bilan quotidien de ces massacres. De son côté l’ « International Rescue comitee » (IRC), en 2011, estimait  à un toutes les 48 minutes le chiffre des viols ou des mutilations sexuelles au Congo.

De nombreux Congolais de France se demandent à présent si la communauté internationale n’a pas pensé trop longtemps que le seul fait de l’instauration de la démocratie pouvait mettre fin à cette tragédie ? Elle a ainsi financé une période de transition longue de 4 ans qui, commencée en 2002 avec la signature des accords du dialogue inter congolais de Sun-City, en Afrique du sud, s’acheva en 2006 avec la tenue d’élections législatives et présidentielle également prises en charge par elle.

« Hélas ! Les résultats des scrutins de 2006 furent  fortement entachés de soupçons de fraudes tandis que,  dès 2007, de nouvelles milices armées apparaissaient à l’est du pays, suivies de campagnes d’épuration ethnique qui jetèrent dans des camps de réfugiés plus de 2 millions de personnes.

« Les élections suivantes, organisées en novembre 2011, furent également truquées et, malgré les fraudes massives avérées, la communauté internationale a gardé un silence pour le moins troublant. Simultanément, les milices armées s’enhardissaient, s’emparant coup sur coup de plusieurs territoires frontaliers du Rwanda, toujours dans l’indifférence générale du reste du monde.

« Ainsi, la mise en place d’une démocratie, qui s’est finalement  révélée n’être qu’un simulacre et une chimère, n’a pas atteint ses objectifs alors que le peuple congolais continue de souffrir chaque jour davantage, rongé par un sentiment grandissant de désespoir face à l’escalade de la terreur qui rythme la vie quotidienne de tous. L’existence est devenue d’autant plus insupportable aux Congolais  que leur tragédie se déroule dans un silence inexplicable du monde extérieur.

« Le président Français serait-il le seul à ne pas être aphone, aveugle ou autiste face à la tragédie congolaise ? Ou alors la richesse non égalée du Congo – or, diamant, cobalt, pétrole, uranium…-,  est-elle la cause du  mutisme international ?

« Il faut dire que depuis 2002, le sous-sol du Congo est livré au pillage systématique des grandes sociétés internationales. Pour ne prendre qu’un exemple : 85% des réserves africaines connues de colombo-tantalite, le coltan, sans lequel ne pourraient être fabriqués ordinateurs, téléphones mobiles, satellites… sont localisés au Congo.

« Pire, ce minerai est exploité par des enfants qui creusent à longueur de journée au fond de puits de fortune, ou plutôt d’infortune. En outre, le coltan congolais contient, à des pourcentages variables, un sous-produit uranifère qui attise la convoitise de certaines nations cherchant à se doter de l’arme atomique. Du reste, régulièrement, de gros tonnages sont saisis dans les aéroports ou les postes douaniers des pays voisins. Mais combien d’autres cargaisons de coltan parviennent à destination, en toute illégalité ?

« Aujourd’hui, la diaspora congolaise en France appelle à une prise de conscience objective du drame vécu par les Congolais depuis 1998. Pour elle, il ne fait désormais plus de doute que la chape de plomb qui dissimule la réalité, étouffe la souffrance de tout un peuple et favorise la corruption du régime en place a fini par paralyser la démocratie tant attendue. Le moment est venu de faire exploser l’énorme et lourde dalle pour, enfin, laisser place à une nouvelle gouvernance.

« A ce titre, les Congolais de France renouvellent leurs remerciements au Président français pour avoir envoyé la Ministre de la francophonie au Congo, afin de prendre la mesure de la situation et de lui remettre un rapport d’ici au 31 juillet. Ils appellent les autres chefs d’Etat francophones au « boycott » du  prochain grand rendez-vous de la francophonie à Kinshasa. C’est pourquoi, ils saluent  l’idée de plus en plus répandue du transfert à l’île Maurice du sommet prévu en octobre prochain. Pour les membres de la communauté congolaise de France, une telle délocalisation apporterait la preuve d’une réelle prise de conscience, à l’échelle mondiale, de la réalité du génocide perpétré au Congo et un espoir pour sa population.

« Enfin, le collectif des Congolais de France appelle également les médias à relayer les appels étouffés de leurs compatriotes, restés au pays, en faveur de la paix, de la justice et de la vraie démocratie. Cette communauté se dit persuadée que si le silence, le mutisme et la cécité perdurent, une nouvelle guerre, cette fois-ci généralisée, risque fort de voir le jour et d’embraser le pays avant la fin de l’été ».

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 14:42

Une date à noter sur votre agenda sans attendre : le traditionnel barbecue de la rentrée de l’UMP-6ème circonscription aura lieu, cette année, le samedi 22 septembre prochain en soirée, en forêt de Compiègne.

Nous y évoquerons la rentrée politique, l’élection du nouveau président du Mouvement Populaire, mais aussi la nouvelle organisation de la 6ème circonscription.

Nous partagerons aussi, entre militants et sympathisants, un moment de convivialité.

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 16:08

Yves Rome va se faire payer un nouveau joujou aux frais des contribuables du département : une télévision locale. ! C’est ce qui ressort de la dernière session budgétaire du Conseil général qui s’est tenue le 12 juillet dernier.

Yves Rome et sa majorité socialo-communiste envisagent, en effet, d’investir dans une télévision picarde en partenariat avec le Conseil régional. Il est prévu d’y consacrer 1,8 million d’€ par an, dont la moitié, soit 900.000 € à la charge du Conseil général. Le calendrier prévisionnel indique que « Picardie TV » pourrait commencer à émettre en septembre 2013. Les Conseils généraux de la Somme et de l’Aisne n’ont pas décidé pour l’instant d’adhérer au projet.

La presse régionale a beaucoup parlé de ce projet bien sûr. Il est dommage néanmoins qu’elle ne se soit pas faite l’écho d’autres décisions prises lors de cette même session.

Ainsi, des baisses de crédits ont été votées sur les subventions destinées aux clubs sportifs et en particulier sur l’aide prévue aux athlètes de l’Oise qui vont participer aux prochains JO de Londres.

D’autres baisses de crédits ont été votées sur les actions d’insertion sociale et notamment au titre des épiceries sociales, et ceci alors que les demandes d’aides sont de plus en plus nombreuses partout dans le département.

Le soutien apporté aux collèges privés dans le cadre de la loi Falloux a été également revu à la baisse (moins 70.000 €), de même que l’équipement informatique des collèges qui a été réduite de 110 000 €.

Ce relâchement dans l’effort d’équipements des collèges est à mettre en corrélation avec les dépenses considérables effectuées pour l’opération Ordi 60 (5,8 millions d’€ au titre de 2012).

Repost 0
Published by Francois Michel Gonnot
commenter cet article